Canna, dépendances...limites à pas franchir ?

Prendre un joint, un coup de "Despé", une clope le matin après le petit déj', est-ce que ça revient au même que le soir, en teuf avec tes potes ? Discussion sur la défonce, quand est-ce qu'elle commence et quand doit-elle s'arrêter ?

Retour au forum

La cocaïne et les fausses idées

Bonjour à tous !

Étant consommatrice de cocaïne, je tenais à vous apporter mon témoignage sur cette drogue dure qui est une véritable saloperie (appelons un chat un chat).

Je souhaite arrêter la drogue, ce qui est loin d'être évident.
Je me suis retrouvée à l'hôpital car j'étais au bord du suicide.
Bref. J'ai pris mon premier rail en soirée et je le regrette, car à chaque fois que je me dis que c'est la dernière fois et on finit toujours par craquer.
Le manque est insupportable à gérer, surtout si l'on est dépressif et qu'on a déjà des problèmes d'alcool.

Si vous en prenez, arrêtez au plus vite avant que cette merde prenne trop de place dans votre vie.
Et ne partagez jamais vos pailles, gardez toujours la votre, inutile de se transmettre l'hépatite B ou C dans une trace.

Il est faux de dire que la cocaïne ne rend pas accro. Comme toutes les drogues dures, la dépendance s'installe et c'est très difficile de s'en débarrasser.
De plus, cette saloperie coûte extrêmement cher, résultat : des narines explosées, des mauvaises fréquentations, des dettes insurmontables et une vie de crevard que personne ne mérite.

Ne commencez jamais, n'en prenez jamais. Ça paraît simple, si on vous en propose, il suffit de dire "non" et d'être ferme là-dessus.
On ne le dit peut-être pas assez, mais la drogue est loin d'être une solution, au contraire, elle accumule les problèmes.

Voilà voilà, j'espère que mon témoignage en aura refroidi plus d'un.
Personnellement je vais bientôt aller dans une clinique spécialisée pour me faire désintoxiquer car je lutte et je veux me sortir de la merde dans laquelle je me suis mise toute seule.
Bon courage à tous ceux qui arrêtent la drogue !
Angie.

24/02/2014 à 18:09

Répondre à ce message

 
Répondre  PetiteArlue   26/02/2014 à 22:51

Merci de ton témoignage, très éclairant, il me fait penser à certains de mes amis :')....

C'est étonnant de voir ce paradoxe...les plus vieux qui viennent dire aux plus jeunes de ne pas toucher à ça, et les plus jeunes qui viennent demander aux vieux où en trouver, qu'est-ce que ça fait et qu'est-ce qu'ils risquent....

Bonne chance à toi Angie :)

 
Répondre  lady-angie   27/02/2014 à 08:15

Merci de ta réponse PetiteArlue, ça fait plaisir de voir que l'on peut trouver du soutien et de l'écoute même sur les forums !

"On se veut, on s'enlace. On se lasse, on s'en veut."

 
Répondre  PetiteArlue   27/02/2014 à 19:36

Toujours :3

 
Répondre  Middays   01/03/2014 à 23:18

C'est très intéressant d'avoir le témoignage de quelqu'un qui sait de quoi il parle. Les parents/les profs/ceux qui nous mettent en garde, souvent, on les envoie balader, on se dit "qu'ils en savent rien" ou autres alors que là, c'est beaucoup plus poignant, j'espère que beaucoup liront ton témoignage (et le prendront pour acquis pour autres que la coke)

Bonne chance en tout cas, s'en rendre compte est le premier pas pour la guérison ! :)

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  lady-angie   03/03/2014 à 20:02

Tu as raison Middays, et je te remercie :)

"On se veut, on s'enlace. On se lasse, on s'en veut."

 
Répondre  meg2102   04/04/2014 à 02:48

Merci pour ton témoignage Lady-Angie :)
Personnellement je n'ai jamais touché à aucune drogue (quelle soit dure ou douce) et jamais avalé une goutte d'alcool (qui est une drogue aussi il faut le savoir et une des plus addictive!)

Je te souhaite beaucoup de courage pour ton séjour en clinique! Et je tenais à te féliciter! Avoir pris conscience que tu était dépendante de cette saloperie est un immense pas vers la guérison que (malheureusement) beaucoup d'accros aux drogues ne refont pas.

Bonne guérison! Je t'envoie tout mon soutiens !

 

S'inscrire