Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

AIDEZ MOI, ca va faire un an que ca dure, je n'en peux plus j'ai peur de faire une bêtise ...

Bonjour, je viens vous parler d'un souci qui me prend de plus en plus la tête. J’ai bientot 17ans, j'étais en couple depuis 1an et demi avec un garçon extraordinaire mais malheureusement qui vit à 6500km (moi guadeloupe, lui metropole) situation temporaire bien sûr, il est venu cet été me voir, cependant il ya un peu moins d'un mois, je l'ai quitté. Je suis en classe de 1ere L, ce n’est donc pas facile, j'ai passé les 3premiers mois de l'année 2013 à bosser sans sortir. Je suis plutôt sensible et de nature anxieuse. Mon séjour ici n’a été que catastrophes, en effet ma 1ere année j’ai été traitée de sale blanche et me suis battue à plusieurs reprises (une blanche qui ouvre sa bouche ici, c’est très mal vu) on a menti sur un sujet très grave (ca a été jusqu'au principal et rectorat) et je me suis fait casser le nez. Ma deuxième année, la pire : 1re année de lycée, j’apprends que mon chat à attraper le sida du chat, mon père a un accident de moto, mon grand-père tombe malade et cerise sur le gâteau, on se fait cambrioler le 1er mai (nous étions surveillés vue que cela s’est produit peu de temps après qu’on ait récupéré la moto réparée), ma chambre méconnaissable, je me suis effondré, donc s’en suivent petits soucis financiers (en même temps 12000¤ ça passe mal). Et depuis, cette année, les cours sont compliqués je m’accroche mais parfois au point d’en pleurer, j’ai cru être enceinte, j’ai des soucis avec certains amis. Cependant quand j’ai dit à mon médecin que j’étais très stressée, il ne m’a pas cru et m’a donné du « D-stress » et à juste fais la remarque « tu as le regard apeuré, pourtant il n’y a aucune raison, tu es jeune, mets-toi à notre place [adultes] tu verras que ta vie est celle d’un pacha » (je ne lui ai bien sûr pas raconté toute ma vie, ma mère étant présente, apprendre que j’ai cru être enceinte serait plutôt mauvais pour elle, et pour moi). De plus j’ai quelques soucis avec mon père (2 caractères forts donc frictions pour un oui ou pour un non). Tout ça pour dire que, depuis plusieurs mois, on va dire depuis le mois de mai (période à laquelle ca a vraiment commencé à être pesant), je me sens mal. Je m'explique :
- j'ai beaucoup de mal à dormir correctement (alternance entre du mal à dormir et du mal à me réveiller) malgré le fait que je me couche vers 20h30/21h et que je me lève vers 6h.
-J’ai aussi des troubles alimentaires ça m’arrive de manger en quantités énormes, puis de m’en vouloir, ou alors de ne quasiment pas manger.
- J’ai pleins de « petits » soucis de santé ; poignet douloureux depuis près d’un an sans raison apparente, migraines, je n’arrive pas à perdre de poids (73 kg pour 1m72 je ne suis pas loin de la limite de surpoids) alors que je fais attention à mon alimentation, crampes d’estomac, nausées, vertiges, je fatigue rapidement après un effort rapide, impression que mon rythme cardiaque est très rapide, tremblements, n½ud à l’estomac quasi permanent, constipation, douleurs musculaires.
- J’ai également très souvent envie de pleurer pour des choses tristes (qui 8 fois sur 10 ne me concernent pas) ou des choses joyeuses (qui là encore ne me concernent quasiment jamais). Par exemple un reportage ou une émission. Même si cela m’arrive très souvent de pleurer pour rien. Mais dernièrement j’ai tellement pleuré que ça m’arrive de vouloir mais de ne pas pouvoir, du mal à sourire.
- Je sursaute très facilement
- Je fais des rêves très étranges (le dernier en date une petite fille qui me suis partout et que je suis la seule à voir avec un regard effrayant, comme possédée), j’entends des bruits alors qu’il n’y a rien, j’ai peur quand je me retrouves seule dans le noir (c’est peut être idiot, mais comme si un fantôme ou un démon allait apparaître), j’ai peur quand je suis seule chez moi (là encore qu’il y ait qqch ou qqn de mauvais qui apparaisse)
-Je ne supporte pas les bruits de perceuse, aspirateur, tondeuse, la musique trop forte, entendre crier les gens, comme si un danger était imminent.
-Je n’ai plus trop envie de sortir, ça m’arrive de refuser une sortie (chose que je n’aurais pas fait auparavant), je ne me sens bonne à rien, j'ai fini par quitter mon copain parce que ca n'allait plus, j’étais oppressée
Voilà, désolée, c’est vraiment très long, et encore, je n’ai dit que ce qui me traversait l’esprit actuellement. Je ne sais pas si c’est important, mais je suis en plus en ce moment très axée sur les piercings, les écarteurs, je suis fumeuse et j'ai augmenté considérablement ma consommation, dès que j'en ai l'occasion je bois ou je fume du cana (serais ce une manière indirecte de « scarifier », « faire du mal » à mon corps ? Voici ma question : serais-je en train de faire une dépression ? Serais-je en train de faire de l’anxiété généralisée ? Ou est-ce que c’est moi qui psychote toute seule ? Ça me pèse vraiment, j’ai peur encore une fois de ne pas avoir de réponse, j’ai demandé un RDV avec un psychologue à ma mère mais le temps est qqch dont je manque cruellement, de plus j'ai tellement de soucis de santé qu'elle veut faire passer ca avant le psychologue, mais si ca se trouve tout est lié à ce mal etre qui me pèse. J'ai l'impression que personne ne le voit, et que mon mal etre n'atteid pas les autres ce qui me pousse à croire que c'est moi qui imagine tout ca... AIDEZ MOI ! Merci.

25/03/2013 à 07:02

Répondre à ce message

 
Répondre  Clewclew   27/03/2013 à 17:51

Hellow' !
Voilà ça me désole de voir que tu n'as pas de réponse lors quetu parrais vraiment en détresse je pense que les gens ont juste eu la flemme de tout lire. Ma réponse ne te servira pas beaucoup... Mai au moins tu auras la preuve que tu n'es pas seule dans ta galère... Je pense franchement qu'une psy serait mieux placée que moi pour te parler. Donc explique a ta maman que la santé phisyque peut attendre mais que moralement ça ne va pas du tout : tu dois voir un psy. Si elle ne comprends pas : prends les devant, c'est urgent ! Tu dois te raccrocher aux choses que tu aimes : ta famille, tu as sis que tu avais un chat donc les animaux, ta passion (si tu en a une). J'ai aussi eu une période très triste... J'ai trouvé une sorte de médicament. Chaque jour tu mets par écrit ce qui t'arrive de bien des tout petits trucs positifs même si tu ne le sais pas forcément, il y en a toujours. Tu verras que ta vie n'est pas que remplie de malheurs...
Voilà, ton histoire m'a beaucoup touchée... Sache : TU N'ES PAS SEULE ! On peut en parler par message privé si tu le souhaite ! Bonne chance tu vas t'en sortir.
PS : ne commet pas l'irréparable, ce geste égoïste ferait beaucoup de peine aux gens qui t'aiment !

 
Répondre  Porcinette96   27/03/2013 à 21:16

Coucou, merci de ta réponse, c'est vrai que je ne me faisais pas d'idée par rapport à la longueur de mon post, le problème c'est que je ne sais vraiment pas comment aborder le sujet .. je suis quelqu'un qui déteste parler, surtout avec mes parents ...

 
Répondre  Clewclew   27/03/2013 à 23:07

Franchement, je pense que le fait de ne pas en parler est ce très très mauvais. Es tu proche de ta maman ? Je pense vraiment qu'elle pourrait te comprendre. Au pire, dis lui : "Maman je voudrais voir un psy ça va mal je n'ai pas trop envie de t'en parler mais stp". Enfait, lui as tu déjà demandé ?

 
Répondre  Porcinette96   27/03/2013 à 23:17

Je suis proche d'elle un minimum, on s'entend très bien mais ce n'est pas non plus ma grande confidente, je lui en ai déjà parlé, elle m'a fait "oui oui on verra" et ca fait depuis le mois d'octobre que ca dure.. et quand je lui ai demandé quand est ce qu'elle comptait prendre rendez vous elle m'a dit : "euh on voit tes soucis de santé avant" et j'ai ensuite appris qu'elle avait en fait, "perdu" le numero du psy que mon médecin m'avait donné :/

 

S'inscrire