Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

Long sujet.

Bonjour !
J'ai refait déjà mon texte trois fois. Je vais essayer de faire court en fin de compte. ^^
C'est au sujet de mon père. Je suis assez jeune.
J'ai découvert et appris que mon père était un manipulateur, 'pervers narcissique'. Il l'a été avec ma mère qui est partie d'ailleurs, et il l'a été avec moi dés mon plus jeune âge.
Il me terrorisait mentalement. Je ne sais pas si vous imaginais le mal qu'il me faisait. Dés que je disais (a 4ans même pas!) quelque chose qui ne lui plaisait pas, qui allait dans son sens, alors il ne me parlait plus. Et ça pouvait durer des jours et des jours.
Je le voyais le Mardi, Mercredi & un weekend sur deux. Je devais alors vite m'adapter.
Je n'osais plus rien dire, j'allais toujours dans son sens... (d'ailleurs je captais toutes ses humeurs pour ne pas malencontreusement le décevoir, ce qui m'a rendu sensible à ce jour. :$). J'étais bien déséquilibrée et lui aussi d'ailleurs.
Je dis que c'est un pervers narcissique car il me manipulait en changeant ses humeurs. Il faisait en sorte que je sois dépendant de lui, que je sois toujours connecté à lui. Et puis hop, il me laissait et faisait autre chose sans ne plus me parler, comme deux amis qui se faisaient la gueule.
Resultat : De 4ans à mon âge, je n'osais plus lui dire 'non', le contredire de peur.
Pourtant, il n'a eu aucun respect envers moi pendant le mois d'Aout (les vacances), et ça a été un choque pour moi.
Depuis j'essaye de ne pas me retenir quand je veux bien lui dire qu'il a tord, que je trouve que ce qu'il fait est 'violent', ou ne se fait pas...

Je m'entraine à dire non. Sauf que toute mon énergie part dans cet entrainement. Ce qui me fatigue, et je n'ai plus les idées claires.
Auriez-vous des conseils ?
Je sais que mon texte est long, mais s'il vous plait... C'est lourd et je n'en peux plus, je ne peux que raconter mes malheurs, j'ai vraiment du mal en ce moment. J'ai envie de chialer a la moindre déceptions. J'en peux plus... :$

Bon, j'ai quand même de bons moments. Merci de vos commentaires, et profitez du beau temps! ;)

Mitsuney.

29/09/2013 à 15:34

Répondre à ce message

 
Répondre  Mitsuney   29/09/2013 à 15:37

Petite erreur de frappe : "dés que je disais quelque chose qui ne lui plaisait pas, que N'allait PAS dans son sens,' [...]

 
Répondre  magisteur   30/09/2013 à 12:33

salut, je sais ce que c'est de vivre avec ça.
moi j'ai vecu presque 18 ans avec un père comme ça, il me frappait sans raison, m'insultait me rabaissait, et aujourd'hui c'est dur de se relever, mais fait pas comme moi, bats toi pour aller de l'avant.

tu peux aller loin si tu le veux, mais fais le pour toi

ne te laisse pas faire, fais tout ce que tu peux pour rester hors de l'eau.

j'ai essayer pour ma part, tu peux le voir sur le forum, j'ai 3 articles, mais j'y arrive pas.

ne fais pas comme moi stp, sinon tu en payera toute ta vie

toujours la si besoin --> vien en MP parler si tu veux

 
Répondre  flower-of-night   02/10/2013 à 19:37

Et ta mère elle en dit quoi? Que fait-elle face à ça?

Parles-en autour de toi, va voir un psychiatre si ça ne suffit pas mais en parler ici ça ne t'apportera rien!

Merci de me rappeler le sujet d'un post si vous avez besoin de précision.

 
Répondre  nono1134   02/10/2013 à 21:35

D'accord avec flower-of-light: Malheureusement, les enfants ont tendance à vouloir "protéger les parents" et se sentir coupable, et d'un autre côté, les parents se conduisent eux comme des enfants...... c'est PLUS que déséquilibré, qu'il te frappe, ou pas. La vérité pour n'importe qu'elle situation où le parent est dépendant et/ou règle ses propres problèmes et son insécurité en se lachant sur un enfant qui ne lui répondra pas, ou en le manipulant pour se sentir mieux LUI, ça ne pas pas-du-tout. C'est irresponsable, c'est mauvais, destructeur. Malheureusement, désolé mais toi toute seule, il n'y a rien que tu puisses faire de plus que ce que tu as déjà fait: t'en rendre compte et comprendre qu'il te faut te défendre. C'est déjà énorme, tu t'imagines pas! Faire le pas pour aller mieux, c'est faire 60% du boulot. Le reste malheureusement, si tu t'en charge toi-même: de 1, c'est pas ton boulot et ça ne fera que te détruire, et de 2, t'y arriveras pas de toute façon mdr!
Il faut que tu en parles à ta mère et que tu vois un psychiatre juste pour être sûre que ça ne t'a pas trop coupé dans ton élan... Les adultes doivent régler ça. Ce que tu peux et DOIT faire c'est en parler à quelqu'un en qui tu as confiance. Si ton père a un sérieux problème d'insécurité et d'immaturité, ça ne veut pas dire qu'il ne t'aime pas, mais ça ne veut pas dire non plus que c'est ok: le pb vient de lui, pas de toi, c'est un adulte et ne t'inquiète pas, s'il le veut bien et pense à toi, il est tout a fait capable de se soigner.

DOnc voilà: toi tu 'ny es pour rien, tu as raison de remarquer qu'écraser un enfant n'est pas la solution, tu as raison de remarquer que la communication inexistante voire totalement manipulée est intolérable et destructeur pour un enfant, c'est tout à ton honneur de vouloir te défendre et ça en dis long sur ton caractère bien plus affirmé que tu ne le crois.
Pour finir, quand les gens s'aiment, ils se mettent en colère. Si le travail que ton père doit faire sur lui-même lui prend du temps, le démoralise, et te fait donc du mal à toi de le voir comme ça, c'est pas grave. Il est pas fait en sucre. Le fait qu'il se comporte comme ça avec toi ne veut absolument pas dire qu'il ne t'aime pas, et donc ta colère est justifiée et nécessaire pour t'aider à maîtriser ta propre situation :-)

Le tabou sauve les criminels et tue les victimes. Alors parlez!

 
Répondre  Mitsuney   08/10/2013 à 20:41

Héhé, merci beaucoup (vraiment beaucoup) pour avoir pris le temps de lire et de répondre. :)
Pour les quelques questions je vais voir un psy depuis mes 4ans. Je lui raconte tout. C'est grâce à lui d'ailleurs que j'arrive à penser et à me détacher de toutes ces histoires.
Ma mère le sait depuis longtemps que mon père est un manipulateur et qu'il est déséquilibré. Mais elle ne peut rien faire d'autre que de me donner des conseils.
Nono1134 je ne vois pas ce dont tu veux parler en disant " Le reste malheureusement, si tu t'en charge toi-même: de 1, c'est pas ton boulot et ça ne fera que te détruire, et de 2, t'y arriveras pas de toute façon mdr!" ... Tu parles du fait qu'il doit aller LUI voir quelqu'un ? Règler ses soucis ?
J'ai bien compris que je ne pourrais pas le faire changer. C'est pour ça que je me prépare à subir beaucoup de choses. Il me reste quelques années encore avant d'être majeur, mais je sais que ce n'est pas dans longtemps. Je me fixe un objectif : pouvoir lui dire ce que je pense.
Bah oui, je ne disais rien avant. J'ai envie de rattraper ce que je n'ai pas pu apprendre étant petite.

J'ai eu une discussion avec ma mère dans la voiture revenant d'un weekend de chez lui. Elle a commencé à me dire que j'étais faible, que je devais me bouger, et en gros que c'était dur pour elle de me laisser à deux personnes déséquilibrées et qu'elle n'avait pas l'impression que je me sécurise bien niveau mental d'après ce que je lui racontais...
Rien que le fait qu'elle me dise que j'étais 'faible', j'ai pleuré. Mais d'immenses sanglots. Alors je me dis qu'en effet, ma colère est ma seule force pour maîtriser ma situations.
Une chose est sure, je ne dirais jamais. Vraiment jamais à mon père ce que je vis et vécu à ce jour. Je ne lui dirais jamais qu'il est déséquilibré, qu'à cause de lui je le suis aussi. Ma mère a essayé de le résonner, de lui faire comprendre. La seule chose dont il est arrivé a été de la pourrir, de lui faire du mal, de lui condamner 18ans de sa vie. (Il l'a pourrissait, la harcelait, racontait des choses atroces sur elle à ses parents, amis... a fait tout pour m'avoir les weekends et le mardi/mercredi [maintenant je ne suis plus au primaire, c'est 1 weekend sur 2]. Il habite à Caen (je ne dirais pas où habite ma mère) mais il a fait en sorte qu'elle ne [à cause du jugement] puisse pas aller plus loin que Cherbourg. Je ne sais pas si vous voyez la distance.)
Ma mère avait ses rêves comme aller en Mongolie, voyager... Elle se retrouve coincée dans le trou du cul de la Manche, avec le smick et 8 chevaux. Et ça, en partie à cause de lui.
Elle me l'a bien dit. Elle a faillit se suicider car pour elle, être sous l'emprise d'un manipulateur qui la harceler caché des yeux des autres, c'était intenable.

Enfin bref, jamais je lui expliquerais ce que j'ai vécu et ce que je vis. Impossible. :-)
Tout ce que je peux faire c'est faire un travail sur soi. Et ça je sais que j'en suis capable.

 
Répondre  Mitsuney   08/10/2013 à 20:47

*Pour résumer, je ne peux pas lui dire que ce qui m'arrive est de sa faute, qu'il faut qu'il aille se faire soigner. Meme si je suis sa fille. Je sais très bien de quoi il est capable. Il ne me toucherait jamais, ne me taperait jamais. Mais mentalement oui, il pourrait me détruire. Je sais qu'il m'aime, moi aussi je l'aime. Mais faut arrêter, lui dire ce que j'ai, comme je fais là sur ce site, je ne pourrais pas. Ca en va de ma sécurité...

 
Répondre  magisteur   10/10/2013 à 12:55

je te comprend tout à fais, question sécurité
moi mon père me frappait en plus de me rabaisser
j'en ai jamais parler
il sait qu'il m'a fait du mal mais ne sais pas a quel point, je lui en veux, et jamais je le lui pardonnerai
c est impensable

 
Répondre  Mitsuney   11/10/2013 à 20:07

Oui c'est impensable, sauf que nous ne vivons pas forcement la même chose. Ton père te tapait pour que tu sois terroriser, mon père me tapait (ou tape) mais mentalement, pas physiquement.
Enfin, dans les deux cas, il y a de la terreur et dictature...

 
Répondre  nono1134   17/10/2013 à 15:37

Pour répondre à ta question! Jspr que je ne réponds pas trop tard.

Quand j'ai dit: " Le reste malheureusement, si tu t'en charge toi-même: de 1, c'est pas ton boulot et ça ne fera que te détruire, et de 2, t'y arriveras pas de toute façon mdr!"
Ce que je voulais dire c'est que bien que tu ais raison sur ton père d'après ce que tu dis, il n'y a rien que tu puisses faire pour l'aider lui, tu ne peux pas te charger de son pb non plus, dans ce sens: faire les choses qu'il est sensé faire, à sa place. Vu que c'est un adulte (en plus responsable de toi), s'il refuse de se soigner c'est malheureusement son choix. Si tu avais en tête de faire des démarches que ton père est sensé faire pour lui-même, ça ne marchera pas car c'est sensé venir de lui-même, et ça te fera bcp de mal de t'occuper des affaires de tes parents... tu as ta vie à vivre. Les parents sont supposé faire en sorte que leurs enfants commencent bien dans la vie et se débrouille bien. pas l'inverse.
C'est ce que je voulais dire... Je dis ça car le pb très souvent.. c'est l'envie, le réflexe, la logique des enfants de s'occuper des parents, d'entendre les histoires des parents, et de vouloir les "protéger", et tristement même les meilleurs parents du monde peuvent se reposer sur leur enfants à un moment donné, et dire/faire des choses qu'ils n'auraient pas dû. Dans les divorces on voit ça tout le temps en particulier. Même après 20 ans j'entends toujours ma mère se mettre en colère car mon père possède un buffet qu'elle a achetée etc, et elle m'en parle et moi avant ça me traumatisais. Maintenant j'ai apprit que j'étais dans mon droit total de lui rétorquer "Et alors? Je t'aime, mais désolée, c'est pas affaires :-) ", et j'étais haute comme trois pommes quand je faisais en sorte que mon père ne rencontre pas le petit-ami de ma mère. bref les enfants absorbent vite ce qui arrive aux parents et ont tendance à endosser des choses qu'il n'ont pas le pouvoir de régler, et en plus, ça les blessent énormément car c'est contre nature si tu veux.

 
Répondre  nono1134   17/10/2013 à 15:44

(c'est long, désolée, je pensais à l'envoyer en mess perso)

Et aussi un truc qui m'a un peu choquée dans ce que tu as écrit: je ne trouve pas que tu sois faible du tout... Mais vraiment pas du tout. Car à ton âge tu as compris et intégré le fait que la façon dont ton père te traite n'est pas normale, tu exprimes des choses (que ta mère n'aurait pas dû te dire, si tu me demandes mon avis...) comme si quelques part tu savais que tu n'avais pas à les entendre, et surtout, ce qui fait que tu grandis pour être forte d'après moi, c'est que tu n'essais pas trop de te la jouer forte justement.
Je m'explique: tu as beaucoup de personnes qui tentent de cacher leur "faiblesses" et qui se montrent "forts", ils ne se montrent pas pleurer, et parfois même ils sont désagréables. Par contre quelqu'un qui accepte ses états d'âmes et qui se remets en question se forge un caractère en béton... même si en le faisant il se sent "faible" car émotif. Mais non.

Tu as l'air sensible: à ce qui se passe autour de toi, ce que les gens que tu aimes ressentent, ce que tu penses qu'ils devraient faire pour aller mieux etc. Mais être sensible ne veux pas dire être faible, et ce n'est pas non plus un défaut. Bien au contraire... Alors au passage, je ne pense pas que ta mère ai raison quand elle pense que tu es faible, et elle n'a pas non plus eu raison de te dire ce genre de choses: tu l'as comprit, car ça t'a fait beaucoup de mal... elle a eu tord à deux niveaux, et c'est triste que tu ais eu à entendre se genre de choses...
Je ne jette pas ta mère sous le bus non plus! Voilà p ê ce qui est arrivé (et corrige moi si je me trompe!) Mais bon, t'as mère à l'air d'avoir bcp souffert de tout ceci aussi etc. Quand une personne qui a souffert de quelque chose traite gratuitement quelqu'un d'autre de "faible", de "mauvaise personne" etc, c'est quasi-certain que la personne s'auto critique (sauf que c'est plus facile de le balancer à quelqu'un d'autre que de se regarder dans le miroir et se dire haut et fort ce que l'on pense de soi). On peut donc tout aussi bien rajouter des sous-titres. Si un père dit à son gosse de 11 ans "Blablabla et si et ça, ça m'énerve! De toute façon, tu n'es pas une bonne personne!" Tu peux très clairement entendre "Je ne pense pas être une bonne personne, je complexe trop après avoir prit des mauvaises décisions que je ne m'avoue pas." Donc ta mère, en te traitant de faible, a certainement tout bonnement dit haut et fort dans un moment de tristesse "Je pense que j'ai été faible, je suis une personne faible, peut-être que je resterai coincée où je suis sans pouvoir en sortir, donc j'ai peur de continuer à être tjrs faible". Ca te semble possible? C'est logique! Combien de fois à la télé, dans des vieux films, et même dans nos vie perso on voit des parents se mettre en rogne et critiquer leurs enfants pour avoir fait ou dit quelque chose, alors que eux de leur côté se permettent de faire de même et n'accepte pas les critiques?

Elle n'aurait pas dû non plus te raconter les côtés les plus sombres de cette histoire. On a beau se rendre compte que les parents sont aussi des gens et donc accepter le fait qu'ils peuvent faire de nombreuses choses déplacées, il y a des règles à ne pas enfreindre: un parent sera toujours le parent de son enfant, et même s'il a mal s'il souffre de quelque chose, il ne doit jamais impliquer son gosse, et doit trier ce qu'il dit avant de les dire. :-/

[Psychologie pour les nuls, bonjouur!]

 

S'inscrire