Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

Appel au secours.

Je suis désolée d'écrire ce message, et je suis désolée de n'avais depuis aussi longtemps répondu. Du sang s'est répandu sur mes mains comme une traînée de culpabilité. Mes songes aussi. Le monde dans lequel je survie et gris voire grisâtre et glisse comme glissent les voitures par des conducteurs experts ou des chauffard. Mes mots n'ont plus de sens, ma vie aussi. En attendant une réponse, je souffre comme vous ne pouvez pas imaginer, j'ai été en dépression pendant des mois entiers. J'ai été dégueulasse, ignoble, en fait je suis un monstre, je suis bi, handicapée moteur, et le pire dans tout ça c'est qu'il y a plus de 6 mois j'ai faillit tomber enceinte, du coup je me suis retrouvée avec une amie qui n'en était pas une et qui m'a fait tromper mon copain, je l'ai embrassé. Mais vous n'imaginez pas à quel point c'est répugnant, ignoble?!! Comment assumer ses mots, son souffle sa relation, son existence-même après ça? La vie est injuste! J'ai toujours été exclue du monde et j'ai toujours tout fait pour m'intégrer, la seule chose que j'avais réussi à faire, c'était d'être quelqu'un de bien.

Mon copain est en fait un ex qui m'a quitté deux fois en n'osant pas aller voir mes parents, me donnant "rendez-vous dans les bois", il trouvait d'autres filles plus "bonnes" que moi. Dans mes autres relation, j'ai été trompée, on m'a trahie, salie, j'ai reçu mensonge et humiliations. Au bout de 2 ans de rejet mon ex des bois est revenu en homme nouveau, clean, il a réussi à s'assumer et moi j'étais perdue. Du coup j'ai été influencée et j'ai fait quelque chose qui trahie mon couple, mes principes et ma religion. Mais comment peut-on vivre avec ça et à nouveau se faire confiance? Après que l'incident de la tromperie ai eu lieu, la fille en question m'a dit que j'étais qu'une gamine avec mon copain, que ce qu'elle avait fait avec moi était amicale (elle est hétéro elle me voyait juste comme une expérience possible pour se tester). Elle m'a dit que je méritais tout ce qu'il m'arrivait (être enceinte, la pilule du lendemain...) était complètement mérité. Hors mes parents quand ils l'ont découvert, seul mon copain m'a soutenu. J'ai décidé pour préserver notre couple et assumer ma faute de ne rien dire sans mentir. 6 mois plus tard, cet "amie" en question m'a harcelée par téléphone en pleine vacances par sms et, sachant que mon copain lisait mes sms, elle lui a tout raconté. Il m'a pardonné, mais moi non et ça m'a été fatal. ça va faire presque un an où j'ai des nausées, brûlures d'estomac, manque de sommeil, dépression, envie de suicide... Toute ma classe a été mise au courant et me rejette (phénomène mouton). Depuis, j'ai envie d'hurler, de tout arracher, mais plus aucun vrai son ne sort de ma bouche. Je ne me reconnais plus. Je n'ai plus aucun talent et j'ai peur de ne plus jamais arriver à écrire, les poésies que j'écrivais avant sont pour moi déjà très loin... AU SECOURS!

04/12/2013 à 00:57

Répondre à ce message

 
Répondre  Cheshire-cat   04/12/2013 à 11:38

Bonjour , tu sais c'est triste mais des couples qui se sont trompés y'en a beaucoup , vous n'êtes pas le premier et vous ne serez surement pas le dernier. Si vous êtes aptes à vous pardonner mutuellement vos fautes , cela ne doit pas rester en travers. Ensuite ta classe je ne peux te conseiller qu'une chose c'est de t'en foutre , eux mêmes se rendront compte qu'ils étaient des imbéciles pour reprocher quelque chose à quelqu'un on se doit d'être nous même irréprochable ce qui , nous le savons tous , est impossible. Par contre pour ce qui est du fait que ton copain lisent tes messages , ça n'est pas normal du tout , ça ne le regarde absolument pas ce que tu échanges avec tes amis. Le suicide c'est même pas la peine d'y penser , les personnes qui se suicide ne sont pas ceux qui n'aiment pas la vie , mais ceux qui n'aiment pas leur vie. Tu as encore des années et des années pour pouvoir la changer. Les choses qui te paraissent énorme et insupportable aujourd'hui , te paraitront risible dans quelques années.

 
Répondre  MissManuelita   04/12/2013 à 17:47

Merci beaucoup pour ta réponse Cheshire-cat!

 
Répondre  MissManuelita   04/12/2013 à 18:51

Je lève la tête autant que je peux, j'avais juste besoin d'évacuer. Je suis d'accord que je suis aussi coupable que cette fille. Enfin, une fille hétéro, et surtout une amie ne met pas une fille bie proche déboussolée dans son lit et ne la câline pas et ne lui fait pas d'avances alors qu'elle est perdue. Elle ne crie pas que le copain de la bi est un connard parce qu'elle ne veut pas qu'ils soient ensemble. Je sais que c'est mal de me plaindre, j'avais l'habitude de tout garder pour moi, et voilà ce que ça donne. Je n'ai pas parlé de tout, comme le fait que j'ai appris que mon père a été adopté en première (il l'a su à 40 ans) et c'est pour ça que dans ma famille aussi je suis différente et me fait mettre à part. En 5ème ma grand-mère portugaise a passé plus de 6 mois chez nous atteinte d'un cancer, elle est morte quand j'étais en seconde en pensant qu'à cause de mon handicap je ne trouverai pas de travail à cause de ma lenteur. On m'a toujours très bien fait comprendre que je ne servirais à rien pour la société. Ma grand-mère "adoptive" m'a dit qu'elle aurait du laisser mon père nu à Ladas et qu'elle s'en foutait que je la voie ou non comme une grand-mère. Là aussi j'abrège.

Je sais qu'il y a toujours beaucoup plus grave que moi depuis le temps, je ne suis pas du genre à me laisser aller. Pour Noël des millions de personnes crèvent de faim chaque année, j'aurais pu tomber enceinte et me faire quitter, j'aurais pu à la place avoir le SIDA ou n'importe quoi d'autre. Je suis encore ici dans les études parce que malgré tout j'ai toujours eu une force: la rage de me battre et l'écriture.

Seulement, j'ai beau sortir progressivement de ma dépression (qui m'avait fait augmenter mes globules blancs etc.) et tout faire pour m'en foutre de ce qu'on peut dire de moi, comme d'habitude. J'ai beau tout faire pour me reconnaître dans chaque chose que je fais, me sentir moi-même, il y a des soirs comme hier où je ne dors pas, je passe des sales nuits. J'avais tout simplement besoin d'aide. Je ne fais pas ça pour me plaindre ou me lamenter, d'autres gens le font beaucoup mieux que moi. J'ai simplement d'avoir la force et la fureur de vivre que j'avais avant, même si tout me semblait éclaté. J'ai besoin de me construire un futur avec des bases saines et de dévorer chaque évènement, bon ou mauvais. Ce n'est pas contre moi ou les autres que je dois prendre ma revanche; c'est sur la vie. Etre quelqu'un de bien est la seule chose qu'il me restait dans mon estime, ce qui m'a perturbée est que je me suis déçue, jamais en me connaissant je n'aurais pu simplement imaginer. Je me suis déçue et en plus j'ai fait souffrir celui que je voulais le moins blesser. Je sais très bien que ma vie va continuer, je pars en Espagne l'année prochaine pour finir ma licence. La seule chose est que j'étais habituée à écrire et à me fixer des projets, des buts, à prévoir ce qui allait m'arriver. Au fur et à mesure tous mes préjugés et certitudes s'écroulent et c'est là que j'ai le plus mal. SI j'ai fait cette tromperie (oui un bisou, rien de plus), c'est parce que j'ai dû refouler une partie de moi-même et mon inconscient a certainement voulu me faire exister à cet instant de doute. C'est facile d'en voir la cause, quand ma mère a su que j'étais bi, elle m'a dit que j'étais dégueulasse de ne pas savoir ce que je voulais et mon père m'a dit que c'était dommage de renoncer à être hétéro à cause de déceptions amoureuses (je suis bi depuis l'enfance et m'en suis rendu compte à l'adolescence). Certaines personnes vont me dire qu'on n'est pas un sexe, c'est aussi mon avis, il faut arrêter de mettre des gens dans des paniers, on aime qui on veut et d'ailleurs on ne choisit pas. Mais la société nous impose tout le temps de se mettre des étiquettes, mais malheureusement il y en a certaines auxquelles on a bien du mal à se détacher. Autant je fais tout pour briller, éviter le regard des autres comme un ninja novice évite les balles de pistolets mais il y a des soirs comme ça, où moi comme certainement d'autres dans le monde, je me sens pourrie jusqu'à la moelle. Je n'arrive pas à me sentir méritante, d'être pardonnée ou autre. Ca va sûrement venir avec le temps, j'ai du mal à voir l'évolution de ma psychologie dans l'avenir, c'est une mauvaise passe. On dirait un corps qui flotte. Je viens tout juste de commencer à ressentir à nouveau grâce à de la sophrologie et à ma volonté de penser positivement. Je suis désolée du moment mais ça fait des mois que j'attends de m'exprimer comme ça sans haine ni tabous. Oui, on est tous pleins de préjugés sur les autres, on se demande comment ils peuvent agir ou vivre d'une façon ou d'une autre, avant que ça nous arrive. Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, mais un cas similaire est difficile à trouver autour de moi, habituellement les gens doivent passer dessus et ne s'en vante pas. Moi, avant d'avancer j'ai besoin qu'au niveau de ma leçon et du recul que je prends sur ma situation tout soit réglo. Je veux qu'il n'ai plus aucune raison de gémir, m'apitoyer, me plaindre ou de m'en vouloir. Visiblement je ne m'aime pas et j'ai peur de moi-même. J'avais dans le projet de réécrire mais j'ai peur qu'à chaque fois une mauvaise partie de moi ou de ma vie ne ressurgisse. J'ai peur de ce que je suis devenue.

 
Répondre  Cheshire-cat   04/12/2013 à 19:11

Je comprend parfaitement et on est tous comme , certains soir on se dit que notre vie est nulle , que l'on aimerait bien être quelqu'un de grand , une personne formidable et c'est normal. Depuis notre tendre enfance on nous raconte des histoires de princesse , d'astronautes , de personnes qui sont importantes et du coup ça nous donne l'envie d'être nous même quelqu'un. Mais ce ne sont que des illusions , des berceuses , pour ne pas nous dire que la vie n'est pas toute rose. Même Steven Spielberg doit parfois se tourner dans son lit en se disant "j'aimerais bien être quelqu'un d'autre". Et puis ça passe , c'est vrai que si ça peut t’apaiser c'est bien que tu te confesses , que tu en parles à quelqu'un. Nous savons tous qu'il est beaucoup plus simple de parler à des inconnus qu'à sa famille ou même à ses amis. Il faut juste comprendre à un moment donné que l'on a pas besoin d'être important , d'avoir fait quelque de spectaculaire dans notre vie , pas besoin que notre vie soit justement ahurissante pour être heureux. Et au final c'est la seule chose qui compte , quand tu t'endormiras dans ton dernier soupir ce ne sera que le positif que tu emporteras avec toi.
Il y a des choses négatives dans la vie d'absolument tout le monde , et même si la tienne est sans aucun doute plus dure que celle d'autres personnes c'est incontestable mais il ne faut pas que tu te laisses démolir , si tu as besoin de pleurer certains soirs et bien ne t'en empêche pas , ça peut faire beaucoup de bien.

 
Répondre  MissManuelita   04/12/2013 à 22:51

Honnêtement je ne me souviens plus de la dernière fois que j'ai pleuré, je le fais quand ça devient vraiment insoutenable, j'en ai perdu l'habitude, je sais que ça fait du bien mais pour le moment c'est trop coincé pour que ça sorte.

 
Répondre  Haiyshee   08/12/2013 à 00:01

Tu sais, rien qu'en lisant tes mots, je t'admire vraiment. Tu n'as pas eu une vie facile, mais tu es encore là. Combien de personnes auraient laissé tomber à ta place ? C'est très courageux de partager tout ça à des inconnus sur le net, et j'éspère sincérement que tout ira pour me mieux pour toi. Je sais que la vie est vraiment une sale chienne et que c'est très dur de tenir le coup, mais tu es une personne forte, tu y arriveras, tu as tout mon soutien et mon admiration <3

 
Répondre  MissManuelita   08/12/2013 à 23:24

Merci beaucoup pour ce commentaire juste adorable <3 Me confier et avoir des avis extérieurs m'a vraiment aidé à prendre du recul et ça aide vraiment d'avoir des gens comme vous qui me soutiennent <3

 
Répondre  mandele   31/12/2013 à 01:55

C'est l'effet boule de neiges. Tu as accumulé tellement de souffrances qu'a la fin tu as craqué. C'est des choses qui arrivent car ce monde honnêtement part en couilles avec ces gens qui aiment tout classifier sans cesse. Je comprends exactement ton ressenti c'est pour ça qu'en aucun cas personne a le droit de te critiquer. Certes moi aussi quand j'ai des ennuis,je me dis aussi que les autres sur Terre ont surement pire. Mais c'est le lot de la vie tout le monde a des problèmes et la plupart du temps les mêmes. Tout dépend de la force de caractère de la personne et de son endurance face à la douleur. Fin tout ça pour te dire que ça va aller crois fort en toi et fais un nouveau départ c'est la meilleure chose à faire pour recommencer sur de bonnes bases. :)

Besoin d'aide,Je suis là ! :) Shit mate I kill another bastard !

 
Répondre  MissManuelita   28/10/2014 à 22:27

Bonjour/Bonsoir, je tenais à revenir sur ce poste d'abord pour vous remercier d'avoir été là, et pour vous dire qu'après avoir risqué d'y laisser ma peau, un sophrologue a changé ma vie presque gratuitement, certaines douleurs restent, mais j'ai changé, j'ai changé ma vision des choses <3 et de la vie en général, depuis tout ce travail sur moi a payé, et j'ai aidé énormément de personnes!

Merci! <3

 

S'inscrire