Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

Confiance en soi.

Bonsoir à tous,
Si je fais ce message c'est que vraiment je n'ai pas la moindre confiance en moi et que ça me bouffe. J'aimerai croire en moi, mais je n'y arrive pas, les fois où je réussis à tenir un minimum je finis par m'effondrer. En ce moment je suis même sous traitement anti dépresseur, je consulte même mais je n'ai pas l'impression que ça ai un véritable effet.
Il n'y a pas seulement un manque total de confiance en moi, mais j'irai même jusqu'à parler d'une véritable haine dirigée contre moi même.
Alors pour commencer, autant vous mettre dans l'ambiance, que vous sachiez un maximum de chose. Je suis un jeune homme, étudiant en médecine, n'ayant jamais eu de petite copine ou de petit copain (après des mois difficiles à me reprocher ça j'ai fini par accepter ma bisexualité), j'ai eu quelques aventures sexuelles peu nombreuses. Et sachez que durant une bonne partie de mon enfance, j'ai eu le droit d'entendre encore et encore que je ne valais rien, que je n'étais qu'un nul, un raté ... de la part de mon cher paternel.
Alors voilà, vous savez l'idée générale. Maintenant mon problème. Bien que mon père m’aie lâché avec ça, je continue à me reprocher d’être un nul, un minable et que sais-je encore, à me le rabâcher encore et encore ainsi tout au long de la nuit surtout. On m'a déjà dit que j'étais moins idiot que je le prétendais, que je m'en sortais dans mes cours, à cela je réponds que ce n'est que de la chance et rien d'autre (faut reconnaitre que j'ai passé mes années juste juste en n'ayant pas travaillé certaines matières).
A coté de cela, je sais que je suis laid, une vraie abomination comme je le dis, et je n'arrive pas à me convaincre du contraire. Quand on me dis que ce n'est pas le cas, je rétorque que si vraiment j'étais beau, je ne serais pas toujours seul, mais on me dit que tant que je n'aurai pas confiance en moi, je ne suis pas près de plaire (mais le problème c'est que je ne me plais pas car je ne plais pas aux autres).
Dernière chose, suite à plusieurs tentatives ratées de flirt (disons que des tentatives ratées, pas une de réussite), j'en viens à douter sérieusement que je sois un jour capable de trouver quelqu'un qui m'aimerai pour moi, j'en viens même à ne plus croire en l'amour. je sais que je suis, sans me jeter des fleurs, un mec bien, j'ai des valeurs et tout, pourtant les autres ne s’arrêtent qu'à ma laideur et ça m'énerve. Plus les jours avancent, plus je pense que la seule chose qui m'apportera réellement le bonheur sont mes études qui, une fois achevé, m'apporteront la situation financière suffisante pour intéressé quelqu'un. C'est pessimiste de penser comme ça, je vous l'accorde. Sinon, mon autre idée est de me concentrer uniquement sur mon physique pour devenir beau et le jour venu, prendre ma revanche sur l'amour, à savoir draguer, faire en sorte qu'on tombe amoureux de moi et ensuite briser le coeur par pur plaisir.

Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous iront jusqu'au bout, je remercie ceux qui ont lu tout. Vous devez penser que je suis un connard, mais en réalité la seule chose que je veux c'est m'en sortir. Et mon problème c'est ce manque de confiance, cette dépression qui me pousse à me nourrir de ma rage et de ce rêve de revanche que j'ai pour tenir.
J'avoue honnetement que je sature de plus en plus et que je n'en peux plus.

Merci à ceux qui liront tout et qui essaieront de m'aider.

07/01/2014 à 01:33

Répondre à ce message

 
Répondre  MissManuelita   09/01/2014 à 23:33

Bonsoir jeune homme!

Alors j'ai des tonnes de choses à dire je préviens ^^

- Nous avons pas mal de points communs. Non, je suis en couple et ne fais pas d'annonce meetic. Mais j'ai été bi jusqu'à il y a quelques semaines, ça m'a pris la quasi-totalité de l'existence. Donc les remarques idiotes, les conneries qu'on peut faire, se voir comme un monstre, je sais ce que c'est. Etant handicapée moteur, j'ai eu pas mal de choses gentilles venant de mes parents et autre à mon sujet si tu vois ce que je veux dire.

-En effet, tant que tu n'auras pas confiance en toi, que tu ne te seras pas suffisamment trouvé (se savoir bi ne suffit pas, ce n'est qu'une sexualité), tu ne trouveras personne (et pas l'inverse). C'est peut être dégueu à dire mais les gens qui apparemment souffrent et n'ont pas confiance en eux, on ne va pas vers eux point. En amitié peut-être, mais en amour une personne va chercher quelqu'un pour le soutenir mais aussi sur lequel se reposer et il va chercher une PERSONNALITE et quelqu'un qui sait ce qu'il veut.

-Tu n'es pas en médecine par un coup de chance, tu as beau essayer de le prouver à toi et aux autres car tu as peur de dire que tu as travaillé, que tu as des capacités ou les deux. Tu le sais, beaucoup échouent, sont déscolarisés bien avant, sont au chômage ou sous les ponts, donc arrête de te plaindre trop, moi aussi je le fais et c'est un tue-l'amour!

- J'ai eu une dépression entre 6 et 8 mois reconnue qui m'a bouleversé tout le corps. Je n'ai jamais voulu prendre d'antidépresseur, après même si j'ai reconnus des symptômes on n'en ai pas au même stade. Je n'ai jamais voulu voir un psy non plus alors que mon médecin le voulait. Ce qui m'a sauvé la vie, c'est la relaxation (sophrologie). Quand tu peux arrête les antidépresseurs progressivement.

-Tu sais que tu es un mec bien, que tu as des principes bien à toi, tu sais aussi que tu as des qualités et des défauts aussi. Eh bien sache qu'il y aura bien une fille à qui ça va plaire, nous sommes tous différents dans ce monde. Tu as besoin (il n'y a pas de honte) de te construire et de savoir où tu en es, d'avoir des projets personnels et ensuite de définir clairement ce que tu attends dans une relation. As-tu essayé l'écriture? Mes exos pour apprendre à m'aimer comme je me voyais comme toi sont:
-Faire des exos de relaxation évidemment ^^
-Me parler, me dire bonjour, bonsoir, bonne nuit en citant mon prénom, me parler devant une glace ou comme je n'y arrive pas pour l'instant, me parler à moi-même. Il faut que tu apprennes à t'aimer. Il n'y a pas d'âge pour ça, la preuve, je suis en deuxième année de fac d'espagnol ;)

-Accepte de faire des efforts réguliers et que guérir une dépression, d'autant plus qu'elle touche à ta confiance et personnalité, prend du temps. Pour les copines, de toute façon c'est en fac qu'elles deviennent plus matures et intéressantes ;) et tu n'es pas le seul célibataire de cet âge, i n'y a pas d'âge tu sais plutôt que de subir une salope autant que tu n'aies pas sauté sur la première venue. Tu a essayé de draguer voire flirter? Eh bien prends plus de temps la prochaine fois, c'est en forgeant qu'on devient forgeron ;) et quand tu auras la bonne tu n'auras besoin que de temps, ça se fera tout seul ;)

-Tout ce que tu vas faire pour te venger sur des personnes (coups d'un soir ou autre) ne va que te mettre encore plus mal. Venge-toi sur des objets, part dehors et crie un bon coup. Ce n'est pas sur les autres que tu dois prendre ta revanche, c'est sur la vie! Je ne conseille vivement la sophrologie (basée sur la respiration) et d'arrêter en t'écoutant, les antidépresseurs, ce n'est pas de ton âge.

Attends d'avoir un boulot, une maison avant de tout laisser tomber, la roue tourne, mon garçon :) Concentre-toi sur tes réussite voir mini réussite de chaque jour et ça ira mieux, bon courage !

 

S'inscrire