Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

La mutilation: S'en sortir.

Bonjour à tous.
J'ai vu quelques personnes qui exposait leurs problèmes de mutilation et qui ne savaient pas comment arreter.
Je suis passée par là, pendant 1 an, pour faire un peu "Comme les autres" au debut, puis ça m'est vite devenu indispensable, addictif.

Pour m'en sortir, j'ai commencé à écrire dans une sorte de journal intime, ou j'expliquais mes journées,.mes.sentiments...

à un moment, j'avoue que ça ne m'a plus suffit et j'ai "replongé".
Pour arreter, c'est mentalement que tout se joue: Il faut le vouloir ,.vouloir arreter ça de toutes ses forces.
Quand j'avais besoin de me faire mal, je repensais à ce que je perdait si je commençais: de nouveau me cacher, galerer tous les matins à trouver un pull ou quelque chose qui cache mes bras, à me cacher les jambes et les cuisses dans les vestiaires...
Je pensais à ça mais aussi à ma meilleure àmie, à qui j'ai promis d'arreter, à la honte que j'eprouverais chaque matin en voyant mon corps couvert de blessures.
Il fallait aussi que je me tienne le plus loin possible de mes lames, écouter de la musique tonnifiante , regarder une série, livre.. m'occuper l'esprit quoi.
Et plus on résiste, moins on ressent le besoin de se faire mal, il faut vraiment pe sera à autre chose et s'interdir de remarquer.


donc voilà, J'espere pourvoir en aider quelques-uns :3

23/04/2014 à 00:58

Répondre à ce message

 
Répondre  Middays   23/04/2014 à 10:11

Oui, en effet, faut vraiment le vouloir et trouver un autre échappatoire quand on ressent cette sorte de souffrance. Je compare souvent ça à l'envie d'arrêter de fumer : c'est pas évident mais avec de la volonté et d'autres activités, c'est possible

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  sailorgirl   25/04/2014 à 00:16

C'est super! C'est une preuve que quand on veut, on peut! :)

Rien de mieux qu'un ballon et un panier pour bien se défouler :)

 
Répondre  Skins29   25/04/2014 à 18:04

J'ai également fait face à ce problème. Je me suis mutilée pendant 1 an et demi, j'ai commencé avec des éraflures puis je me suis rendu compte que ça soulageait ma douleur intérieure, alors je suis passée de lames en lames, et de fines coupures à des coupures de plusieurs millimètres d'épaisseur. Je ne m'en passais plus, grâce à ça la douleur s'évacuait enfin, mais comme toi j'avais honte, je passait énormément de temps à trouver des pulls qui cachaient mes bras et à me les recouvrir de fond de teint quand la saison des tee shirts arrivait. J'ai également tenté de m'en sortir en écrivant à chaque fois que je sentais une crise arriver mais comme toi j'ai finis par replongé. L'été dernier j'ai eu un dé clique, une envie de m'en sortir, une certaine motivation de vivre, je ne voulais plus passer à côté de tout, et j'ai réussit à m'en sortir, avec énormément de motivation, de la volonté et du soutient de ma soeur qui petit à petit, morceau par morceau, a réussit à me sortir du gouffre dans le lequel j'étais tombée il y a 2 ans. Et quand enfin, la mutilation n'est qu'un souvenir, quand on trouve la force de jeter ses lames à la poubelle, on revit, comme si on respirait à nouveau après des années d'apnée! Bref, arrêter c'est dur, mais pas impossible. Et par la suite, on redécouvre les choses, on ne voit plus la vie du meme oeil, on profite!

 
Répondre  lady02029   13/05/2014 à 00:13

De même, je me mutilé il y a 2 ans (stress, sentiment d'angoisse, de prise au piège.)Ce besoin de faire ressortir ce malaise. De le rendre concret. J'ai réussi à arrêter.
Sauf que actuellement, j'ai de nouveau ce p***** de sentiments et je lutte pour ne pas recommencer. J'ai beau garder l'esprit occupé, il y a toujours un moment ou ça revient. Je me dit un jour tout ira mieux et je me dirais que ce n'était qu'un moment dur, sauf qu'actuellement, je me replis sur moi-même. Je croise les doigts et espère que ça passera vite.

Mais actuellement je me sens surtout perdu, je ne sais pas quoi faire, ni ou aller....à me demander si j'ai un avenir. Je continus de penser, dans 10ans tout ira mieux.

 
Répondre  JustLikeADream   27/08/2014 à 14:11

Bonjour, j'aimerais déposer mon témoignage. Je me suis mutilée pendant 5 ans à cause de raisons perso, j'ai arrêté définitivement il y à 3 mois seulement mais je me sens bien et je n'ai plus envie de le faire. Si j'ai bien un conseil à donner c'est de se confier à quelqu'un, trouver une passion, écrire quand ça ne va pas, courir aussi ça fait du bien et surtout ne jamais laisser tomber. Bon courage

 

S'inscrire