Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

Peur des médecins et plus confiance : comment gérer ?

Bonsoir !

Je sais que c'est nul..je fais moi même des études dans le médicale (que j'ai souvent pensé à arrêté car pas mal de choses niveau éthique me déplaisent pourtant j'ai pas encore eu le courage de tout lâcher ^^) mais là est une autre histoire. Je suis certaine qu'il y a des gens très correctes et compétents dans le milieu médicale aussi.

Mais depuis 2 ans j'ai un gros blocage (je ne suis plus retourné chez le médecin depuis un accident qui a failli me couter la vie surtout parce que des soit "disant" médecins m'avaient renvoyé chez moi alors que je faisais une sépticémie..). J'ai réellement été traumatisée par les urgences et tout ce tralala et même comme ça je sais que bien sûr il y a des gens qui ont vécu bien pire (et j'en suis terriblement désolé pour eux j'imagine même pas ce qu'ils peuvent ressentir..je me sens d'ailleurs stupide d'avoir vécu cela comme un traumatisme -.-). Le fait est que j'ai véritablement cru mourir et je peux vous dire que c'est quelque chose qui marque et ce malgré moi !
De plus, j'ai perdu un proche il y a quelques mois suite à une erreur médicale, elle est partie dans d'horribles circonstances (aujourd'hui la rage à laissé place à la tristesse..).mais c'est quelque chose que je n'oublierai jamais !
J'en ai d'autres des histoires comme ça qui sont arrivés à des amies.

Puis il y a autre chose, je ne supporte pas le rapport au corps qu'ont les médecins, je sais que c'est leur métier, mais un peu d'humanité quand même (j'ai une amie a qui on a carrément fait une coloscopie avec zero anesthésie ! elle est encore traumatisée aujourd'hui..). Quant à moi aux urgences on m'a littéralement fichu à poil sans tirer les rideaux .. ainsi que d'autres trucs du genre.. je peux vous dire qu'après être sortie de l'hosto j'ai mis des mois à pouvoir me regarder normalement dans la glace.

Le vrai soucis c'est que ces temps mes proches et amies enchainent les opérations, les soucis..bref j'en suis arrivée à un point où je pleurs tous les jours tellement j'ai peur de les perdre je suis consciente que ça vire à la paranoia mais je peux vraiment plus gérer ce sentiment de stress intense les concernant et je me sens totalement impuissante ! Qui plus est j'ai quelques petits soucis qui trainent et malgré tout ce que je prends en pharmacie c'est toujours là..faudrait peut-être que je prenne rdv chez le médecin mais j'ai un gros blocage, me retrouver seule face à un médecin, le laisser regarder mon corps je me sens pas d'encaisser ça tout de suite. Enfin, je n'arrive plus à réviser mes cours, car plus je regarde les horreurs qu'on peut choper, suffit qu'ensuite quelqu'un me sorte "j'ai mal là" ou autre je me dis direct et "si c'était telle ou telle chose ?" en temps normal je suis très bonne élève mais là j'ai vraiment un trop plein de mauvais sentiments concernant ce domaine.

Si quelqu'un a des conseils ou pourrait peut-être me dire que je ne suis pas encore totalement timbrée je suis preneuse. Merci d'avance.

01/02/2015 à 23:25

Répondre à ce message

 
Répondre  Eokare   03/02/2015 à 17:05

En effet ça se comprend que tu sois pas rassurée... mais tu sais tous les medecins ne sont pas comme ça, et l'erreur est humaine. Un médecin ne peut pas sauver tout le monde... mais je reste persuadée que tu devrais aller consulter quelqu'un, tu pourras pas continuer tes études à ce rythme. Continue, tu en sauveras toi des gens, accroche toi !

 
Répondre  PetiteArlue   04/02/2015 à 19:56

Salut

D'abord, pour les erreurs médicales, tu dois comprendre que comme dans n'importe quel métier, l'erreur est humaine, et comme ce sont des humains qui travaillent, parfois des quart absolument cinglés, il est normal qu'ils commettent des erreurs. Seulement, on leur pardonne moins bien qu'à un commis qui t'as mis 2 laits au lieu de 2 sucres dans ton café parse que la santé, et la vie parfois, de personnes est en jeu. Mais ça reste que c'est comme ça, ils peuvent commettre des erreurs. Les exigences du métier sont élevé, dit toi que les personnes choisies pour exercées sont prises au mieux, tu pourrais difficilement trouver plus adéquat.

Plutôt que de le prendre personnel et de penser que les médecins sont des m'chants qui te dorlotent pas, essaie toi-même de faire preuve d'un peu plus d'humanité et de compassion. Tu es dans une clinique, tu es là pour te faire soigner, comme des centaines d'autres patients par jour, on vous soigne à la chaîne. Pourquoi ? Parce que les patients sont des centaines à attendre leur tour pour voir un médecin!! Si tu veux te faire bichonner et qu'on te flatte dans le sens du poil, va dans un Spa-Massage :o.

Enfin, comme un psy, comme une voiture....Certains médecins sont meilleurs que d'autres. Ou plutôt : certains médecins te correspondent mieux que d'autres. Ou bien, tous les médecins ont des journées meilleures que d'autres. Ce que je veux dire par là, c'est que le médecin qui te fais te déshabiller pour t'examiner, il en a rien à fout de ton apparence. Il faut son travail !!! Un mécanicien répare les machines, un psy soigne la tête et un médecin soigne le corps! Si tu veux qu'on entretienne ton bien-être personnel, tu devrais plutôt aller voir un psychologue :o. En clinique, tu es là pour qu'on examine ton corps, alors si tu dois le montrer, tu le montres!

NÉANMOINS! Tu peux te plaindre si tu penses que le médecins manque de tacts ou de professionnalisme. Si on te demande par exemple de te dévêtir alors qu'il y a d'autres patients près, ça n'a pas de sens. CEPENDANT! Tu dois te manifester si quelques choses t'agaces ou si tu as besoins d'un service. Ton amie qui a eu une colposcopie : t'es-tu renseigné pourquoi elle n'avait pas eu d'anesthésie ? Peut-être qu'elle n'en avait pas les moyens ? En quoi c'Est la faut du médecin alors ? Peut-être que sa condition médicale ne lui permettait pas ? Qu'est-ce que les médecins auraient pu y faire si c'était dangereux pour elle ? Les médecins lui ont pas proposé ? Ma foi, c'est à elle de s'informer!! Personne ne t'empêche de parler en clinique! Si tu as des inquiétudes ou des questions, c'est le moment!!

Pour le reste, il est inadéquat d'exiger des médecins qu'ils te maternent. Ils ont leur travail à faire, certains ont une énorme journée dans le corps et oui forcément, à la longue voir des patients défiler dans ton cabinet, ça te neutralise. Tu peux rien y faire. Après ce serait indécent qu'un médecin se mette à pleurer devant son patient, ou lui fasse un petite caresse sur la main ou que sais-je.

Oui des fois on peut vivre des choses vraiment désagréable et terrifiantes. Et alors. C'est pas parce que c'est arrivé une fois que ça va arriver toutes les fois. Pour ma part, je me suis fait retirer mes dents de sagesse, et j'en ai eu pour 3 mois d'infection. On a du ouvrir ma gencive et ma joue au scalpel.......mais l'infection empêchait l'anesthésie de bien engourdir les tissus. Et on a du le faire deux fois, c'était immonde. Néanmoins, si je dois me faire enlever les dents de sagesse du haut, j'irai encore sans problème.

Tu n'es plus une petite enfant qui a peur du dentiste : tu es une adulte mature. Prend tes responsabilité et ta santé en main et met tes peurs infantiles de côté.

Pour ce qui est de ton choix de carrière, je sais pas quoi te dire. Tu es peut-être juste dans un blues, si tu lâche tout maintenant tu le regretterait peut-être. Après, qui est-ce qui t'as dit que faire médecin ce serait facile et rose tout le temps ? J'espère que tu t'attendais pas à un monde de calinours.... Parce que des maladies, tu vas en voir, et des patients mourants aussi.

Dans tous les cas, je te souhaite bonne chance. Et n'hésite pas à consulter une aide psychologique ; même quand on n'a pas de problème, ça fait du bien quand on a besoin de se remettre les idées en place.

 
Répondre  Middays   04/02/2015 à 22:41

Je ne pourrais rien rajouter au message d'Arlue, qui a dit absolument tout ce que je pense...
Pour résumer mes pensées :
- L'erreur est humaine, on a des journées plus ou moins difficiles. Rien qu'hier, je me suis énervé sur la machine du métro car elle prenait pas ma carte, j'ai bien mis 5min à me rendre compte que je passais ma carte étudiant plutôt que ma carte de métro. ça peut être dangereux, ok, mais un médecin peut pas rester chez lui en disant qu'il est un peu fatigué... De plus, ils ne savent pas, déjà parcequ'ils sont humains et de 2 parceque tout n'est pas encore découvert, je veux dire, une opération pourra peut être mal se passer parceque c'était un truc qu'on ignorait jusqu'alors... ça reste rare si c'est ce que tu veux savoir

- De 2, si qqch ne te plait pas, c'est ton droit de le dire. Tu t'inquiètes d'une anesthésie, tu le dis, tu ne veux pas ci ou ça, tu le dis... Faut pas être trop douillette non plus, genre un médecin qui prend tes battements de coeur passe sous ton t shirt, bah oui, mais c'est comme ça... C'est pas forcément agréable mais c'est leur métier, faut bien que tu te mettes ça en tête

Après, je vais arrêter là car je ne ferais que paraphraser Arlue...

PS : Hésite pas à aller voir un psy, ça te ferait du bien de t'épancher un peu

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  Venx   05/02/2015 à 00:23

Merci pour vos réponse.

Cela dit je ne suis pas sûre que le sens du message que je tentais de passer ai réellement été compris (je m'exprime pas forcément bien). Déjà sachez que je hais
me faire dorloter, materner et j'en passe (quand j'étais à
l'hosto bah forcément j'étais pas en forme mais j'avais horreur qu'on cherche à faire les choses pour moi, je tentais de faire tout seule quite à tomber dans les pommes) je ne reproche en aucun cas cela au personnel médical ni le manque d'empathie (heureusement qu'ils en ont peu d'ailleurs sinon ils seraient tous très mal..). Ensuite, ce n'est pas parce que je suis adulte¨
et mature que je n'ai pas le droit d'avoir peur (tout le monde à peur et heureusement quelque part, ce n'est pas pour rien qu'on est doté de cette faculté, après oui ma peur ces temps est exagérée certainement parce que je n'ai pas encore eu le temps de laisser passer le choc, et qu'avec tout ce qui s'est passé ces temps j'ai pas pu penser à autre chose, j'ai déjà vu des adultes soit disant plus vieux et plus matures faire des crises d'angoisse pour moins que cela pourtant ça restait des adultes matures c'est juste que tout le monde a des hauts
et des bas je suppose et ce malgré notre âge. Je ne cherche en aucun cas à me plaindre je suis heureuse de ma vie, je suis consciente de la chance que j'ai c'est juste que beaucoup de choses me rappellent souvent qu'on
peut tout perdre du jour au lendemain, je sais que je finirai par me reprendre hein la seule question c'est quand d'où mon poste ; )

J'ai toujours su qu'on vivait pas dans un monde de bisounours et je suppose que tout le monde le sait mais franchement savoir qu'on peut être très mal ou perdre des
gens d'une manière horrible est une chose que ça nous tombe dessus brutalement est autre chose et je pense que oui on a le droit d'être triste ou d'avoir peur
quand ça arrive et c'est pas parce qu'on le sait qu'on est forcément prêt à tout encaisser comme si de rien n'était.

Je suis consciente que les médecins sont humains, je suis consciente aussi que l'erreur est humaine. Je sais aussi qu'il n'y a pas remède à tout mais je sais aussi mais aussi que certaines erreurs sont justes inadmissibles et encore heureux (je dirai pareil si c'était par exemple une femme de ménage qui nettoyait une crèche et laissait le sol inondé et des substances chimiques très toxiques ou dorment les enfants hein ^^).

Je suis dans le médical mais pas en médecine (même si je dois suivre des cours de médecine également), et crois-moi que déjà maintenant si quelqu'un fait une erreur même si on a pas encore de patient ça peut vite dégénerer par ailleurs les profs nous encouragent à prendre ce qu'on fabrique comme ils disent si on bosse en industrie
on va fabriquer des milliers de choses qui peuvent s'avérer toxiques et j'en passe. Est-ce que si j'ai mon diplôme un jour et que je fais une erreur qui tue ou handicape des milliers de gens juste parce que j'ai décidé que j'étais trop crevé ou que suivre la procédure m’embêtait grandement on me pardonnera ? honnêtement je ne crois pas et même je ne l'espère pas ! Je veux bien croire que les médecins ont un métier difficile mais ce ne sont pas les seuls, et j'en connais qui justement se croient tellement tout savoir qu'ils ne voient pas plus loin et passent parfois à côté de choses qu'ils auraient du voir et je ne parle pas là de choses incurables ou inévitables etc mais de choses banales qui même pour les gens de ma classe et quelqu'un qui s'y connait un rien qu'un peuvent venir à l'esprit de premier abord.
Pour ce qui est de mon amie, elle n'a pas demandé mais supplier une anesthésie, de plus elle avait de quoi payer (elle a une très bonne assurance!) (tout le monde s'est fichu de sa gueule, le médecin ça le saoulait apparemment il voulait prendre sa pause donc voilà) et comme elle insistait il lui a bien donné un antidouleur oui mais contre le mal de tête (je précise car elle a demandé à un profqui est pharmacien réputé qui s'est littéralement fichu des gens qui prenaient ça pour le mal de ventre
ou autre alors pour une coloscopie ? désolé mais c'est nul..).

Pour ma part je ne suis pas douillette du tout même un chirurgien me l'a dit que j'encaissais beaucoup ^^
En théorie oui on peut le dire si ça ne va pas en pratique d'après ce que j'ai vécu ce n'est pas toujours le cas, par exemple j'ai fini au bloc 2x fois en moins de 24h j'étais shooté par plein de trucs en IV que je ne savais même pas ce que c'était, personne m'a dit ce que j'avais, on ne m'a pas non plus laisser choisir anesthésie, et la deuxième fois j'étais en pleine crise d'angoisse (la fatigue et les médocs je suppose + le fait qu'on a tentait de m'endormir et que rien ne marchait, je voulais demandé un calmant mais on m'a enfoncer un truc dans la bouche j'ai eu le
sentiment d'étouffer tout le long puis trou noir et mon réveil fut difficile (tout le monde s'agitait autour de moi et pourtant j'ai zéro problème cardiaque!).

Là encore j'ai fait aucun scandale, je me suis dit c'est leur boulot, sans doute que la pratique est différente de la théorie et qu'il n'y a qu'à la tv qu'on explique
tout au patient et se soucis de leurs avis.

Par contre que l'infirmière des urgences me mettent limite à poil en plein milieu du couloir sans prévenir là
je suis désolé mais j'avais vraiment pas envie de montrer mon corps à tous les hommes qui étaient présents j'ai même
parlé de ça à des infirmières que je connais et autre qui m'ont dit que non ça ne se fait pas. Je sais que moi je le prends mal ce genre de trucs aussi parce que ça me rappelle des choses que je ne veux pas mais j'ai demandé à toutes mes amies, une qui pourtant en temps normal s'en fiche de ce genre de trucs m'a dit qu'elle aurait fait un véritable scandale .

Alors peut-être que c'est comme ça mais mes amies de médecine, tout comme celles de pharma attendent plus d'elles-même et également plus de leurs supérieurs et les connaissant elles vont tout faire pour. =)

 

S'inscrire