Homo, lesbienne, bi...

T'es homo ou tu crois l'être bref, tu te poses des questions sur ta sexualité, t'as personne à qui en parler, tu sais pas comment aborder le sujet et tu te demandes si c'est normal. Ce forum est pour toi !

Retour au forum

Témoignage: Je suis une fille! (ironique)

Je suis une fille. C'est ce qu'on a dû dire à la maternité. Dépêchez-vous monsieur, vite, venez-voir monsieur, c'est une fille! J'imagine mon père ému les yeux baignés de larmes se lever, voir ma mère en s'assurant que tout va bien, un peu déstabilisé, puis poser doucement les yeux sur moi. Il avait fait venir un photographe. Eh oui, peu importe où nous sommes et où nous vivons, choyés ou oubliés, à la naissance nous sommes la mégastar de notre instant! C'est magique! C'est féérique, c'est audacieux! Oui, oui, c'est audacieux une naissance.
3 juin 1994, qu'est-ce que vous faisiez, vous, ce jour-là?

J'ai pu me sauver grâce à vous, grâce à celui que j'aime, à mes parents, à ma s½ur, à la relaxation. Et grâce à plein d'autres choses, c'est pour cela que je vous remercie. Il m'est arrivé quelque chose de très choquant (oui, oui, TRES CHOQUANT!). Il y a environ une semaine je ne sais pas pourquoi ni comment il ne faudra pas me poser cette question, mais il y a eu un déclic, un DECLIC. Ce jour-là à 19 ans j'ai découvert que j'étais une fille et pas n'importe quelle fille, une fille hétérosexuelle vous imaginez? HETEROsexuelle quoi! D'ailleurs, pourquoi on précise sexuel? On peut être hétéro qu'en pensée ou en cuisine aussi? Non mais sans blagues là, je ne sais pas ce qu'il m'est arrivé, j'ai été bi (et sexuelle au bout d'un moment ;) ) plus de la moitié de mon existence. Je crois que certaines personnes peuvent comprendre ici ce que ça implique, le combat de tous les jours, mes erreurs dues à ça et puis d'un seul coup plus rien. Il faudra que je m'adresse à Dieu pour qu'il arrête de m'envoyer une "private joke" pour d'aussi longues années! J'ai dit que je m'étais aperçue que j'étais une fille parce que malgré mon sexe, j'avais plus l'impression d'être un mec gay qui voulait se travestir. Est-ce que c'est possible c'que je raconte là? Bref, on s'en fiche on verra bien. Bon OK quand j'étais bi j'ai fait et eu en tout 2 bisous dans toute mon existence (on ne se moque pas de moi!). Ok là je suis super heureuse depuis plus d'un an avec l'homme que j'aime. Mais il acceptait tout à fait que je sois bi? Pourquoi changer? Et le problème c'est que pendant toutes ses années même si j'avais voulu changer... Ca n'aurait pas marché ^^

Est-ce qu'il existe au monde des gens qui n'assument pas leur hétérosexualité ou est-ce que c'est le changement qui nous (me) déstabilise? Quand je parle comme ça j'ai l'impression de m'appeler Murielle Robin. Oui Murielle?? Non mais pourquoi est-ce qu'on dit hétérosexuel(le), homosexuel(le), bisexuel(le) et autre, est-ce que c'est parce que dans certains cas on pourrait dire brunssexuel(les), blondssexuelles, cuisinierssexuel(les) bref, vous avez compris le principe. Vous allez me dire qu'on parle que de sexe parce que c'est le sexe qui prime, mais quand on rencontre quelqu'un qu'il soit "femme" "homme" "androgyne" "travesti" ou autre, vous allez pas me dire (sauf situation exceptionnelle) que ce qui vous plait quand vous draguez c'est le sexe de l'autre. Même si pour vous le sexe prime, c'est quand même super rare de pouvoir regarder directement le sexe de la personne qui nous plait! Ca veut bien dire que finalement pour tomber amoureux, déjà on a des critères différents que le sexe, même si ce sont des traits qu'on peut appeler féminin par la douceur et masculin par la musculature ou la dureté (gros clichés) et que finalement, hétéro, homo etc, on s'en fout un peu. Il faut répéter combien de fois aux gens qu'on ne CHOISI ni notre sexualité et encore moins la personne de qui on tombe amoureux, cela réserve parfois bien des surprises. Pour moi, la dénomination des sexes et des genres est uniquement une méthode d'organisation de la religion et de la société destiné à créer des marges. Il y a autant de sexualité, d'amour, de sentiments et de personnalité qu'l y a de gens sur terre!

En tout cas même si j'ai été bi, que du coup j'ai enduré le regard des autres, de ma famille et autre, que je me suis sentie différente et que je ne me situais pas très bien dans ma féminité, je ne regrette pas. Non, je ne regrette pas le combat que j'ai eu, avec les autres et avec moi-même. Je pense que cette ancienne sexualité m'a permis de m'ouvrir l'esprit et de comprendre (et de ressentir parfois) la douleur de ceux qui ne trouve pas de place dans leur propre corps pour exister. Exister en papier, ce qui peut prendre des années ou exister tout court. Respirer l'air frais et revoir les couleurs, oser de nouveau regarder les gens en face et être dans une bulle bienfaitrice. Oser penser et oser ressentir, se connaître et être sûr de soi. Tout ne se fait pas en un jour, on ne devient pas hétéro, homo, ou bi, on trouve son orientation sexuelle plus ou moins ample et nuancée et on devient ce que l'on doit ou veut devenir.

20/12/2013 à 20:34

Répondre à ce message

 
Répondre  Aymcay   23/12/2013 à 20:24

Je ne sais pas si tu attend une réponse à ce temoignage, donc je ne te donnerai que cette phrase "qu'importe ta sexualité, ton orientation, ton physique ou ton genre, tant que tu es heureuse et bien dans tes pompes, et que tu sais qui tu es, au fond de toi " =D

 
Répondre  Fopasenfer   09/01/2014 à 05:49

'''Je ne pense pas qu'on tombe amoureux parce que c'est une fille ou un gars. Tout simplement d'une personne indépendamment de son sexe. Tu peux tout simplement avoi r rencontré quelqu'un qui est digne de toi. Moi je pense que les gars quand ils le veulent sont bien mieux que les femmes. Au point de vue personnalité. Après peut être que je le dis pour moi Mais bon Profite du moment Peut être que demain tu le trouves chez une autre femme

 

S'inscrire