Homo, lesbienne, bi...

T'es homo ou tu crois l'être bref, tu te poses des questions sur ta sexualité, t'as personne à qui en parler, tu sais pas comment aborder le sujet et tu te demandes si c'est normal. Ce forum est pour toi !

Retour au forum

mariage pour tous

Salut à tous ça fait longtemps et c'est un plaisir de pouvoir réécrire sur tasante mais le sujet qui ma amené ici sur ce poste est un fait qui me tracasse assez les méninges car à force de faire des relations puis des synthèses et après mûre réflexion je suis toujours dans une impasse car le sujet homo dans mon pays est unanimement rejetée il y as plus de bis que d'homos car les homos dans la mentalitée publique sont des guignols ou des dérangés ce qui fait que quand on parle d'eux c'est en blague ou en histoire et je suis revenus sur le forum pour vous demander vos avis sur le sujet si il y a des croyants comme moi ici qui peuvent aussi faire des relations bibloscientifiques sans être borné donc qui connaissent leur bible en ayant l'esprit ouvert vous êtes surtout les bienvenus car peu de français chrétiens élèvent leur enfants sans traumas de types sexuels à cause d'une mauvaise interprétation des paroles bibliques

donc pour finir sachez que la bible est un à centuple sens beaucoup ne le savent pas et merci d'avance pour vos réponses

13/08/2014 à 19:52

Répondre à ce message

 
Répondre  Aymcay   14/08/2014 à 12:33

tu voudrai qu'on réponde quoi la?

 
Répondre  Maddog48   19/08/2014 à 01:01

ce que vous pensez.du sujet donner votre opinion quoi

Merci de votre comprehension

 
Répondre  PetiteArlue   13/10/2014 à 19:57

Que les gens ont le droit de se marier, qu'ils soient gay, lesbiennes, hétéro, noirs ou blancs, catholiques ou juifs.

Au final on s'en fout ; il s'agit d'amour, de dyade de vie et de coopération. Si ça fait leur bonheur, soit.

Pour ceux qui sont contre, on pourrait rappeler qu'il n'y a pas très très longtemps, le mariage inter-ethnies était impossible. Or les mentalité ont (heureusement) évoluées aujourd'hui et ça ne choque plus personne.
Au Québec, le mariage pour tous est autorité depuis beaucoup plus longtemps qu'en France, pour nous c'est normal et naturel (et oui, il est possible d'observer dans la nature de nombreux comportements homosexuels chez les animaux!).

Après s'il fallait interpréter chaque passage de la bible comme force de loi, on aurait droit à pas mal d'absurdité grotesque. Un de mes exemple préféré :

« Si un homme couche avec un autre homme, de la même façon qu'il couche avec un femme, chacun d'eux a commis une abomination : ils devraient donc être assurément mis à mort ; leur sang les recouvrants. »- Leviticus 20:13

Et en réponse à cela :

« Un mariage devrait être considéré comme valide seulement si la femme est une vierge. Si la femme n'est pas vierge, elle devra être exécutée ». Deuteronomy 22:13-21

Ainsi, pourquoi se dépêcher de justifier les commentaires homophobes par des récits de la bible, alors que cette dernière cache un tel nombre d'aberration qu'on s'empresse pourtant de taire ? Si on devait encore suivre ce qui est écrit dans la bible aujourd'hui, ma foi, on serait des centaines à former le peloton d'exécution. Il n'y a pas beaucoup de femmes qui restent vierges jusqu'au mariage, et on les marie toutes quand même.

Je pense que la bible est, à l'instar d'un vieux code de loi, truffée d'aberration et de loi anciennes et obscures qui seraient aujourd'hui simplement absurdes. Je pense qu'il faut apprendre à en laisser un peu. De reste elle relate de nombreuses histoires fascinantes ; mais pour ce qui est des règles concernant les moeurs des gens, elle n'est plus d'actualité.

Alors que le christianisme prône l'amour de son prochain, la tolérance, la compassion et le pardon, il y a de nombreuses citations comme ces dernières qui appellent à la violence, la souffrance, et les «bons» chrétiens s'en servent pour attaquer leur prochain justement, avec des mots violents, blessants. Je ne vois pas en quoi ces derniers sont de «bons» chrétiens justement.

Voila.

Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

 

S'inscrire