Au lit...

Des erreurs, tout le monde en a commises en plein câlin encore plus, puisqu'il n'y a pas de règles en matière de sexe !!! Sur le coup ça nous freine un peu, mais avec du recul, on s'en amuse !!! Alors fais nous part de tes expériences foireuses mais drôle

Retour au forum

Blocage sentimental

Bonsoir,

Ca fait un petit bout de temps que l'idée de poster un message pour avoir un avis extérieur me trotte dans la tête, je me lance donc.

Masturber/faire une fellation à un homme que j'aime me rebute. Je précise bien "que j'aime" parce que je veux laisser à l'écart les autres possibilités comme le sexe entre amis, situation dans laquelle bizarrement, ça ne me dérangerait pas.
Je ne suis absolument pas coincée au lit, j'aime prendre des initiatives et je suis très ouverte sur le sujet de la sexualité, mais étrangement les préliminaires me dégoutent bien plus que l'acte de pénétration en lui-même. Je ne parle pas des préliminaires en général, car je sais que c'est personnel en fonction du couple et des personnes, mais je parle juste de la masturbation/fellation en particulier, et donc des préliminaires "hard" et plus poussés, car je ne suis pas avare de caresses de manière générale. Ca n'est pas que je n'ose pas, ou que j'ai peur de mal m'y prendre, mais c'est tout simplement que j'ai l'impression qu'en faisant ça à un garçon que j'aime, pour qui j'ai de réels et puissants sentiments, je ne le respecte pas, que je n'arriverai plus à le regarder dans les yeux après sans me sentir coupable de quelque chose, c'est assez étrange. De plus ça ne m'excite absolument pas, ça me dégoute plus qu'autre chose, pourtant à l'inverse, le fait que lui me fasse des choses ne me repousse pas, je trouve ça "normal" et dans l'ordre des choses. Je sais que j'arriverais plus facilement à masturber un ami, dans le cas où on sait tous les deux qu'on fait ça uniquement pour le sexe, plutôt qu'un homme pour qui j'éprouve de réels sentiments. Alors je me demande, est-ce l'amour qui me fait avoir un trop-plein de respect envers cette personne, à tel point de me bloquer ? Ou alors est-ce ma conception trop "idyllique" de l'amour, où on se fait juste des bisous et des câlins tendres, et où on fait l'amour gentiment sous la couette sans trop de fantaisies ? c'est assez contradictoire justement, puisque comme dit précédemment, je n'ai aucun problème avec le sujet du sexe dans son intégralité.

J'aimerais comprendre pourquoi, et surtout arriver à me sortir de ce blocage, car forcément, une fille qui se laisse faire à sa guise mais qui ne donne "rien" en retour au lit est mal vue.

Merci d'avance.

05/08/2015 à 01:56

Répondre à ce message

 
Répondre  little-louise   05/08/2015 à 13:50

Déjà, tu ne manques pas de respect à quelqu'un en lui mettant une main dans le caleçon, a condition bien entendu qu'iel t'ait fait savoir qu'iel voulait ta main dans son caleçon.
Maintenant, en sexe il y a une règle à respecter : le consentement est primordial. Ne fais pas ce que tu ne veux pas faire, ne fais pas à quelqu'un quelque chose qu'iel ne veut pas qu'on lui fasse :)

 
Répondre  Zephyros   05/08/2015 à 14:06

Salut,

N'est-ce pas simplement le fait de ne pas savoir t'y prendre et de le décevoir qui entre surtout en compte ?

@++

Le préservatif, c'est pas un élément décoratif...

 
Répondre  PetiteArlue   05/08/2015 à 14:43

Salut Pelage! (Mignon pseudo en passant haha).

Ton sujet est vraiment intéressant et pousse à la réflexion!
Pour commencer, j'appuie Little-Louise quand elle dit qu'il n'y a paa de manque de respect quand il s'agit de caresser son amoureux, peu importe la manière, tant que c'est fait dans le consentement des deux partenaires. La notion de respect ne s'accompagne pas de l'abstinence de certaines pratiques (ex: des partenaires de BDSM qui pratique la correction et l'humiliation peuvent se vouer un très grand respect autrement dans la vie !). On respecte la personne quand on respecte ses envies et ses limites, tout simplement!

Enfin!
Fait étrange, quand j'ai débuté ma vie sexuelle (j'avais 15 ans) j'étais aussi mal à l'aise de masturber. Je ne savais pas où regarder ni comment me mettre, je n'aimais pas vraiment, aussi je préférais tout simplement m'en abstenir (pas de problème avec la fellation en revanche). Est-ce que tu te reconnais là-dedans?

Peut-être que tu as du mal avec le fait de le caresser juste lui alors qu'il ne se passe rien pour toi? Vous pouvez toujours envisager de vous caresser mutuellement!

Si tu nous disais depuis combien de temps tu es avec ton copain et comment tu te sens par rapport à tout ça (gêne, ennui, maladresse etc...) plus précisement ça m'aiderait. Pour l'instant tu dis surtout que ces préliminaires là te dégoûtent. Est ce que ce sont seulement les préliminaires qui concernent son sexe en particulier?

J'aurais tendance à te dire que si vous êtes au début de votre relation, il se pourrait que ça passe. Mais faudrait savoir : est ce que c'est une situation qui te pèses ou qui dérange ton couple? Est-ce que c'est quelque chose auquel tu aimerais remédier ? Parce que si tu nous dit "moi j'suis bien comme ça, mon copain n'a pas de problème" bah y'a pas grand chose à faire.
Par contre si tu nous dit que ça te pèses, que tu aimerais faire disparaître ce blocage ou qu'à cause de ça, ton copain se sent insatisfait ou etc, là c'est une autre histoire.

Un peu comme allumer la lumière quand on fait l'amour, y'a des moyens de régler ce blocage. Il ne s'agit pas de se forcer ou que sais-je, mais juste d'apprivoiser et d'analyser comment on se sent pour travailler à la source du problème.

Bon courage!

Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

 
Répondre  Pelage   06/08/2015 à 01:01

Bonsoir,

@Little-Louise: Merci pour ton avis ! :)

@Zéphyros: Non du tout, de ce côté-là pas de soucis, j'ai déjà pratiqué, et plus que convenablement d'après certains dire, et même si je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre, ça ne m'effraye pas. Enfin je ne pense pas que le problème vienne de là, mais bien d'un problème de "mauvaise conscience".

@PetiteArlue: Salut ! Tout d'abord merci d'avoir prit le temps de me répondre de manière aussi concise, je vais essayer de t'éclairer autant que je peux.

Je me reconnais dans ce que tu dis, concernant la mise en scène, la position, je trouve que ça manque de naturel, et que c'est limite "dégradant", contrairement à d'autres parties de l'acte qui sont bien plus "belles". Après encore une fois c'est peut-être mon côté trop sentimental, j'idéalise peut-être trop tout ça.

Après il y a peut-être une autre origine. Comme toi, ma vie sexuelle a commencé également à 15 ans, et par une très sale expérience je dois dire, qui m'a marquée et me marquera toujours. Je ne veux pas rentrer dans les détails ici, mais ma vie était un enfer et j'étais atteinte d'une dépression assez sévère. Du coup, je cherchais un peu l'affection à droite à gauche, là où je n'aurais pas dû la chercher, en soirée par exemple. C'était toujours valorisant de voir qu'on arrivait encore à plaire, malgré les critiques que je pouvais subir au quotidien, j'ai eu un accès de naïveté un soir, et j'ai suivi un mec de 20 ans. Dans ma tête ça s'arrêterait au bisou, pas plus. Et finalement je me suis retrouvée à faire des choses que je n'avais jamais pratiquées, entre autre masturbation+fellation, contre mon gré en plus. Il ne m'a pas forcée, mais disons qu'il a fortement insisté en me prenant par les sentiments, et j'ai accepté à contre coeur. Heureusement, j'ai stoppé au préliminaires. Moi qui à l'époque rêvait de la première fois parfaite avec un garçon que j'aime, cette expérience m'a écoeurée, je me suis sentie extrêmement sale, humiliée, pendant des mois et des mois, et encore aujourd'hui j'ai énormément de mal à me le pardonner car je ne sais pas ce qui m'a prit, ça n'est pas dans mes principes d'ordinaire. En bref, ce blocage vient peut-être de là, c'est peut-être pour cette raison que je trouve ça aussi dégradant aujourd'hui, mais j'ai vraiment envie de rompre avec ce sentiment, et réussir, d'une pierre deux coups, à me pardonner de ce que j'ai fait, car c'est un poids.

Pour répondre à la suite, je n'ai actuellement pas de copain, et je ne compte pas m'investir dans une relation durable car j'entame mes études. Mais ce blocage s'est manifesté avec mon dernier ex en date, par exemple. Et puis comme je suis une fille prévoyante, j'aimerais régler ça avant d'aborder la prochaine relation, c'est toujours mieux, et même célibataire, je continue tout de même à me poser la question de pourquoi je prends ça autant à coeur, et pourquoi j'en fais un cas de conscience.

Merci encore à tous pour vos réponses !

 
Répondre  PetiteArlue   06/08/2015 à 03:12

Eh bien, ça me semble déjà bien plus important qu'une simple coïncidence, tu ne trouves pas ?

Tu t'es senties humiliée et dégoûtée de toi-même après cette mauvaise première expérience, alors lorsque tu répètes des gestes que tu as associé à ce moment dérangeant, les émotions que tu as ressenties à ce moment-là refont surface et tu te sens de nouveau mal à l'aise.

Pour vaincre cette mauvaise association, ça ne se fait pas du jour au lendemain et ça demande du travail. Tu peux essayer de régler le problème toi-même, mais si tu éprouves de grandes difficultés ou que ça commence vraiment à te pourrir la vie, je t'invite aussi à consulter un professionnel (psychothérapeute par exemple). Simplement pout te guider dans tes pistes de réflexions.

Pour commencer:
1. Je pense que tu dois déjà comprendre ce qui s'est passé. Et comprendre aussi que la personne que tu étais à cette âge là et ce que tu y as traversé n'est plus d'actualité : aujourd'hui tu es une autre femme. Comprendre que tu étais jeune, curieuse, naïve et que ce garçon a utilisé les mots qui t'ont accroché. Qu'aujourd'hui, ça aurait peu de chance de se reproduire.

2. Je pense que tu dois aussi te pardonner. Au final, tu as pris une mauvaise décision qui a eu un résultat malheureux, mais comme c'est fait et qu'on n'y peut rien, tu peux simplement te dire que tu ne referais jamais une chose pareil. Tu peux aussi te dire que ça t'a appris l'importance de respecter ses limites et de dire non. Tu peux faire la paix avec toi-même et repartir à zéro.

3. Tu pourrais finalement, en temps et lieu il n'y a pas d'urgence, réassocier de nouvelles émotions à ces caresses : des émotions positives! Parce que ce ne sont pas des caresses qui sont supposées susciter du dégoût :o elles ne sont pas plus laides que d'autres (on n'est pas très beaux les humains quand on fait l'amour, en pratique, d'un point de vue totalement objectif....). De toute façon, faire l'amour ce n'est pas faire pour être beau, c'est fait pour faire plaisir! En plus, c'est tout à toi et ton partenaire de rendre ces caresses sensuelles (et non pas machinales style «porno-pas-beau-dégradant») avec un peu d'imagination!!

Enfin, je pense que ce qui t'as beaucoup choqué dans tout ça, c'est qu'à 15 ans, tu t'imaginais la sexualité en couple comme quelque chose de romantique, doux, à la limite du chaste (genre nuit de noce à la Roméo et Juliette) et que tu t'es retrouvé à perdre ton innocence dans une situation qui se trouve à l'extrême limite de ce que tu imaginais (c'est ce que je comprend d'après ce que tu me dis). Pas étonnant que tu y es perdu des plumes!!

Bref pour résumé, je pense que ce que tu vis est totalement normal compte tenant de ce qui t'es arrivé. Mais je pense aussi que tout n'est pas perdu et qu'on/tu peut encore faire quelque chose pour t'aider!

N'hésite pas si tu as d'autres questions/précisions :)!!

Arlue

Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

 

S'inscrire