Alcool : ça déborde sur quoi ?

Raconte et donne ton avis sur les lendemains d'ivresse : bons ou mauvais souvenirs ?

Retour au forum

J'ai besoin d'aide...

Bonjour. Je suisun jeunehommede22ans celibataire vie chez ma grand mére. Voila mon probleme avec l'alcoolremonte à peu plus de 3 ans du à une assez forte depre dont je ne me suisjamais trop sortie... Ma depression a commencer en 2008 du a la perte de ma mere et ses agraver en 2009 d u perte de mon pere. Avant mes 19 ans je n'avais jamais encore toucher a l'alcoolla depression ma fait plong pour oublier le temps d'un instant tout les so de la vie. Ma consommationd'alcool est vite devenu reguliere ( une bouteille d'alcool forte 40° ) p jour et cela depuis 3 ans. Bien sur j'ai contacter un medecin etait voir u psy se qui n'as pas etait concluant j'ai toujou meme probleme. Je me suisrenfermerdans la solitude, insom prise de medicament regulier et j'ai fait pas de surdosage au niveaux desmedicament po que toute les fois ou je ne buver pas d'alcool j'avais quand meme cette sentation d'ivresse Je ne ses pas quoi faire aider moi...

08/02/2013 à 17:47

Répondre à ce message

 
Répondre  Middays   08/02/2013 à 18:52

Franchement, la seule chose qu'on peut te conseiller, c'est d'aller voir un psychologue.
Tu sais, ici, c'est essentiellement un site pour adolescents, les gens qui répondent ici ne sont pas qualifiés, n'ont pas de diplomes et ton cas dépasse ce que l'on peut faire.
Il te faut un suivi que seul un spécialiste pourra faire donc n'hésite pas du tout à consulter, ça te fera du bien.
Courage !

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  Magalawelle   27/02/2013 à 19:32

En effet, il faudrait que tu ailles voir un médecin. L'alcoolisme est dangereux et surtout chez les jeunes, et c'est déjà une bonne chose que tu trouves qu'il y a quelque chose d'anormal dans ton comportement ...
Courage.

 
Répondre  PetiteArlue   21/03/2013 à 18:48

J'appuie Middays, c'est pas le meilleur endroit pour trouver de l'aide pour un problème si sérieux.

Après, tu dois savoir qu'un Psychologue, ça se magazine (comme une voiture). Ils n'utilisent pas tous la même technique, et ne croient pas tous les mêmes méthodes. De fait, un psychologue peut ne pas fonctionner avec toi, mais fonctionner avec quelqu'un d'autre. Tu dois trouver celui qui te contient, et l'approche qui te rejoins le plus.

 
Répondre  Stolen   07/04/2013 à 23:23

Bonjour,

Admettre le fait d'avoir un problème est le premier pas vers le sevrage ! Surtout en ce qui concerne l'alcool. Sur ce je souhaite très sincèrement te féliciter !

Tu veux t'en sortir et c'est ce qui compte le plus ! Ne désespère pas, tu as consulté des psychologues, certes, mais pas forcément formé pour prendre en charge cela. Pour ce qui concerne l'addiction à l'alcool, depuis trois ans tu as certainement développé une dépendance physique. Il est donc important que tu sois suivis par des spécialistes pour augmenter des chances d'arrêt, et d'en finir avec cette dépendance en te sevrant au petit à petit.

Pour cela je te conseille le lien ci dessous, qui te permettra de trouver des centre spécialisé qui te garantiront une prise en charge correct. N'hésite pas à appelle la hotline si tu as d'autre questions, ils ont l’habitude.


http://www.drogues-info-service.fr/spip.php?page=recherche_stru&rech=s



La dépression ta poussé dans l'alcool et l'alcool entretien la dépression. Ce n'est pas en buvant que cela résoudra ton problème. Tu l'as compris et vraiment, félicite toi !
Tu peux t'en sortir, il faut taper aux bonnes portes.
Ne perds pas ton objectif de vu, il y a toujours des moment où on a un coup de mou et où on se décourage un peu "j'y arriverai pas, c'est plus fort que moi" à ce moment tu te passe la tête sous l'eau froide et tu te répète "si je veux je peux ! " Si tu demande de l'aide auprès de spécialistes en alcoologie, tu trouveras un soutien plus fort et ils t'aideront à trouver tes méthodes pour résister, te sevrer et ne pas/plus rechuter.

Si jamais, lors de cette prise en charge, au moment où tu arrête, tu viens à rechuter, une fois ou deux, ne te dis pas "tout est foutu", ça arrive aux meilleurs d'entre nous la rechute. L'important c'est de comprendre "pourquoi on rechute" et ensuite faire une nouvelle tentative d'arrêt en ayant tiré les leçons du pourquoi on a rechuté et compris comment ne pas rechuter à nouveau.
C'est un apprentissage, non pas un échec !

Tu peux t'en sortir. N'en doute pas. Fais les démarches, ne serait-ce qu'appeller et te renseigner sur la hotline t'aiderait à y voir plus clair et à te préparer à concrétiser ton projet d'arrêt.

De remonter la pente.

N'hésites pas à me contacter sur ma messagerie, pour m'informer de tes démarches et de me poser des questions si besoin, je tâcherai d'y répondre au mieux.

Pour la messagerie, rappelez moi le nom du poste en question, merci

 
Répondre  Kristal83600   16/12/2014 à 19:39

Je ne peux pas faire quelque chose sauf t'encourager et te dire que si tu tes rendue compte de ton problème, ça veut dire que tu veux sincèrement arrêter. Tant mieux ! ^^

GARDE CE COURAGE ET CETTE FORCE POUR TON COMBAT CONTRE L'ALCOOL

Kristal ,quelques fois par çi, quelques fois par là =)

 

S'inscrire