Alcool : ça déborde sur quoi ?

Raconte et donne ton avis sur les lendemains d'ivresse : bons ou mauvais souvenirs ?

Retour au forum

Mon vécu peut peut-être aider

J'ai décidé de vous parler un peu de mon vécu pour peut-être ouvrir les yeux à certaines personnes...

Alors voilà, mon entourage trouvait que je buvais trop, et moi bien évidemment je leur riais au nez en leur disant qu'ils disaient n'importe quoi. Mes parents ont voulu avoir une discussion avec moi à ce sujet, je les ai donc écouté. Suite à ça, ma mère m'a emmener chez mon médecin traitant pour avoir son avis, et là j'ai pris conscience que finalement j'avais bien un problème avec l'alcool.

Mon médecin m'a proposé une hospitalisation pour faire une cure d'alcool, j'ai beaucoup réfléchie et j'ai finalement accepter de rentrer en clinique (entrée 1 semaine après).

Les 1ers jours ont été très durs, j'avais honte, je me sentais mal. J'ai une des crise d'hallucination du au manque d'alcool.
mais petit à petit je me suis mis en tête que c'était pour moi, pour mon bien.

Je suis restée 2 mois et demi en clinique et aujourd'hui je suis abstinente et très heureuse de l'être...

Sachez que le fait de vouloir se faire aider, c'est déjà un grand pas en avant, il n'y a rien de honteux. j'étais la plus jeune du service d'alcoologie et aujourd'hui j'ai gardé contact avec d'autres personnes venues pour la même chose..

10/04/2013 à 16:20

Répondre à ce message

 
Répondre  Stolen   10/04/2013 à 16:42

Je te félicite pour tout les effort que tu as fais ... Et que tu fais encore ! =)

Cela n'a pas du être chose facile. De mon côté, je me suis sevré du tabac après dix années de tabagisme. J'ai eu des bonnes grosses crises de manques moi aussi, et les patch m'ont bien aidé... Mais je sais pertinemment que la dépendance physiologique à l'alcool est très dur à surmonter, et c'est pour cela que tu as fait le juste choix de te faire aider en institut.

Mine de rien, si tu n'avais pas voulu te faire aider, tu n'en serait pas là. Et ce qui est beau c'est que tu as réussis à t'avouer à toi même "j'ai un problème avec l'alcool".
A partir de là, tu as fais le plus gros du travail, dans le sens que ça a déterminé ton arrêt.

Je te souhaite vraiment un très bonne continuation !

Pour la messagerie, rappelez moi le nom du poste en question, merci

 
Répondre  Middays   10/04/2013 à 19:01

Ton message est très intéressant et j'espère qu'il servira à ceux qui en ont besoin
En tout cas félicitations, continue comme ça :)

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  Alexandra65   11/04/2013 à 09:57

Merci beaucoup pour vos commentaires, il est sûre que ça a été très difficile d'accepter que j'avais un problème avec l'alcool.
Maintenant je sais qu'il faut que je reste vigilante car les tentations sont toujours là, mais j'ai la volonté de ne plus toucher à l'alcool! je ne veux pas être dépendante de quoi que ce soit.
Pour ce sevrage d'alcool j'ai du commencer un traitement assez lourd (20 cachets par jour), que j'ai diminué petit à petit!
j'ai fait l'erreur de vouloir arrêter le traitement seule, sans l'avis du médecin, et j'ai eu beaucoup d'effets secondaires dû au sevrage des cachets, il a donc fallu que je reprenne mon traitement mais je l'ai beaucoup diminué, je ne prend plus que 5 cachets par jour.

Sachez que vos messages me touchent, ça me donne encore plus l'envie de me battre.. :)

Alexandra

 
Répondre  Stolen   14/04/2013 à 11:38

Tu as de quoi être fière de toi, et toujours.
Pour ce que tu as fait, tout les jours, tu peux te rappeler tout les efforts que tu as fournis pour te sevrer, pour de détacher des ces chaines.
Pour la tentation d'y retoucher tu as le moyen, la force de la tenir à distance de toi. Tu as as moyen tout simplement en faisant l'effort de te souvenir, dès que tu es au contact visuelle où à proximité de ce qui te "tente", ... de te souvenir de tout ce que tu as fait pour en arriver là.

Aussi, tu as de quoi être dégouter de cette chose qui t'as enchainer et te détruisais. Tu ne veux plus te faire de mal, même si pas forcément tout va bien dans ta vie, je le conçois, mais déjà tu as décidé de ne plus te faire de mal. Donc tout ce qui est de l'alcool forcément ça à de quoi te dégouter et sur du long terme. N'hésites pas à exacerber, c'est à dire augmenter ce dégout que tu as de cette addictif, volontairement en te disant tout le mal que ça t'as fait, et te faisait à court et long terme.

Bref, tu t'en es sortie, tu es fière et tu dois le rester. C'est pas le fait que ton traitement dure un bout de temps avec les cachet que c'est pas louable, que c'est pas immense.

J'espère que tu continue une suivi dans l'institution dans laquelle tu as été, ou bien dans une autre. Le meilleurs moyen de virer un problème d'addictologie c'est de "virer" (soigner la blessure) qui nous y a conduit. Donc mon petit conseil, c'est de ne pas hésiter à continuer aussi longtemps que tu en ressens le besoin, le suivi, et même de prendre ton temps pour ne plus prendre ces médicaments de sevrage. Fait tout au petit à petit, au rythme de ton corps et de ta tête.
Comme tu as vu arrêter le traitement d'un coup n'est pas une bonne idée pour ton corps entre autre.

Bref, continue comme cela ! et surtout ne cherche pas à courir dans tes thérapies et ton sevrage, tout se fera en temps et en heure, tu vois le bout du tunnel ! n’aie pas peur des "risques" de rechute, ou des tentations, et continues tes effort, avec le temps, tu auras de moins en moins de "tentations"

Pour la messagerie, rappelez moi le nom du poste en question, merci

 
Répondre  nikitawrath   29/04/2013 à 16:20

Bonjour les gens :) !
Il y a une semaine j'étais à une soirée. J'étais clean et sobre.
Vers 1heure du matin,je me suis rapprochée d'un garçon.
Il etait bourré et il avait fumé pas mal de joins.
Il m'a embrassé.et comme il me plait j'ai rendu son baisé. On est restés deux heures ensemble toujours à s'embrasser.
Il était vraiment adorable et super jaloux des autres garçons. Il disait qu'il voulait un truc serieux etc.
Il a pas essayer de coucher avec moi. Au contraire il avait l'air de me respecter et d'essayer de se controler.
J'ai du partir vers 3heures du matin et il avait l'air triste. Il aurait voulu que je reste avec lui et que je reste dans ce village pour passer la journée d'apres avec lui.

Le lendemain je reçois un message où il dit qu'il etait desolé mais que ce qui s etait passé n'etait pas réel car il était beurré et qu'il préferait que l'on reste amis.
Pour ne pas perdre la face je lui ai dit que pour moi c etait pareil.

Le probleme c'est que je ne comprends pas pourquoi il se comportait comme ça. Il avait pas l'air de quelqu'un qui veut seulement tirer son coup. Il a meme pas essayer d'aller plus loin! Et c'est vraiment bizarre...

Que dois-je faire?

 
Répondre  Alexandra65   01/05/2013 à 20:25

Bonsoir nikitawrath,

Saches une choses, c'est qu'une personne (homme ou femme) sous l'effet de l'alcool est capable de te faire croire ce que tu veux! Un mec peut te faire croire qu'il veut du sérieux dans l'espoir de t'attendrir et d'obtenir plus rapidement ce qu'il veut...
Ne te fie jamais à une personne bourrée...

Je ne sais pas ce qu'en penseront les autres, mais c'est mon avis personnel...

Bon Courage :)

 

S'inscrire