imprimer l'article

Snacks et grignotage

Le rituel du repas "à la française" cède à l'habitude du grignotage et aux repas pris sur le pouce. Sans toutefois tomber dans les excès des mœurs "gastronomiques" américaines, les Français ont tendance à multiplier les prises alimentaires dans la journée et à ne plus prendre le temps de manger avec un grand M. Et alors ?

Quelques chiffres
Le grignotage n'est plus seulement pratiqué par les jeunes cadres over bookés soucieux de ne pas perdre une minute de leur précieux emploi du temps. C'est ce qui ressort d'une étude publiée par la Secodip (société spécialisée dans l'étude des phénomènes de consommation). Le grignotage à la maison et la consommation de produits prêts à consommer est en nette hausse comme les prises alimentaires, passées de 4,7 à 6 par jour depuis 5 ans. Ces chiffres sont-ils à relier avec la hausse des cas de diabète (2 millions actuellement, 4 millions prévus en 2010) et d'obésité dus à une mauvaise alimentation et à la sédentarité ? La question n'est pas simple car si le lien entre "malbouffe" et ces maladies existent, il n'est pas non plus systématique.

Les temps changent ...
On mange donc de moins en moins à table tous ensemble et tous la même chose. Les repas se prennent de plus en plus rapidement, debout, dans la rue ou allongé devant la téloche et avec les doigts. Yaourts à boire, sucreries, chips, surimi, sandwichs, charcuterie... Les grignoteurs les plus assidus seraient les ados - souvent seuls à la maison, ils ont acquis une autonomie alimentaire et un libre accès au réfrigérateur depuis une dizaine d'années, les jeunes couples sans enfants et les personnes âgées, championnes du biscuit apéritif !

Mais, dans certaines sociétés, la multiplication des prises alimentaires fait partie intégrante des mœurs culinaires (Iran, Chine...) et n'apparaît pas comme une déviance diététique. Il y a donc grignotage et grignotage. On pourrait résumer la situation comme ça : plus que le nombre de fois où tu vas manger dans la journée, c'est ce que tu manges qui est important.
Au contraire, manger plusieurs fois en petite quantité peut être très bénéfique. Les goûters de 10h et de 16h te sont même vivement conseillés si tu es en période de croissance, enceinte, si tu fais du sport ou si t'as peu d'appétit et que tu as du mal à finir ton assiette au déjeuner ou au dîner.
Selon le CERIN (centre de recherches et d'informations nutritionnelles), les "goûteurs" seraient même plus minces que les autres.
Le grignotage n'est donc pas forcément mauvais pour la santé, bien au contraire ! A toi de préférer le yaourt et la barre de céréales aux chips et aux sandwichs dégoulinants de mayonnaise !

tasanté le 21/02/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire