imprimer l'article

Médecines douces, Médecines parallèles.

Les médecines douces, naturelles, parallèles, alternatives sont nombreuses. Elles n'ont pas nécessairement de points communs entre elles, mais constituent un défi pour la médecine moderne.

Les médecines alternatives qui peuvent prétendre défier (ou agir en complément de) la médecine traditionnelle sur un grand nombre de maladies sont principalement l’homéopathie et lacupuncture.
Les discussions sur les médecines douces ou alternatives deviennent rapidement passionnées, faute le plus souvent de démonstration indiscutable de leur efficacité.

En effet,
- de nombreuses maladies guérissent spontanément en quelques jours ou semaines. Par exemple, La rhinopharyngite (rhume) guérit seule en 3 à 5 jours. Une hépatite virale non compliquée guérit spontanément en quelques semaines. Une manifestation allergique banale guérira en quelques heures ou jours. N'importe qui peut se prétendre médecin de ces maladies-là…
- un médicament végétal ne fait pas nécessairement une médecine douce : les médicaments les plus efficaces de la médecine moderne sont souvent des extraits végétaux, qui peuvent être mortels en cas de surdosage.
- toute médecine, dure ou douce, possède un effet placebo. Les essais thérapeutiques visent à faire la part de l’effet thérapeutique et de l’effet placebo.
- toute médecine est respectable quand elle favorise une alimentation équilibrée, l’exercice physique, la relaxation…
- dures ou douces, les médecines doivent d’abord, ne pas nuire. En latin : primum non nocere (Hippocrate).

Avec le temps, les oppositions entre médecine traditionnelle et alternatives ne sont plus aussi aiguës que naguère. Ces dernières peuvent devenir des compléments de la première. Le président du Conseil de l’Ordre des Médecins a déclaré récemment : "Les médecines douces peuvent être intéressantes à condition d'en expurger le charlatanisme. Nous devons nous incliner devant les faits si on nous montre l'efficacité d'une méthode, et même si cette efficacité n'est ni comprise ni expliquée".

Philippe Truze le 02/10/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire