imprimer l'article

Ressemblances garçons-filles

Entre mecs et nanas, on est très différents. Mais, peut être pas tant qu'on le croit parfois. Même notre corps se ressemble !

Tout au début de la vie, quand on n'est encore qu'un embryon, notre corps se décide à devenir garçon ou fille à partir de quelques cellules en fonction de nos chromosomes sexuels et il évolue différemment. Mais, il gardera pour la vie des détails qui se correspondent.

Les ressemblances anatomiques

- Les glandes sexuelles
Chez les garçons, ce sont les testicules. Ils ont besoin de fraîcheur, c'est pour ça qu'ils sont un peu à l'extérieur du corps. Ils fabriquent les hormones sexuelles masculines et les spermatozoïdes, cellules de reproduction.
Chez les filles, ce sont les ovaires. Ils sont toutes deux dans le ventre et fabriquent les hormones sexuelles féminines, ainsi que les cellules de reproduction, les ovules.

- Une peau spécialisée
Les bourses, c'est la peau qui entoure les testicules. Elle n'est pas symétrique et une bourse pend toujours plus que l'autre. Chez la fille, cela correspond aux petites lèvres. Il y en a aussi une plus grande que l'autre.
Cette peau est une zone érogène. Elle participe à la sexualité. Chez le garçon, cette peau se rétracte avant l'orgasme, et, chez la fille, les petites lèvres gonflent sous l'effet du désir, comme pour aider le pénis à trouver l'entrée du vagin.

- Le point sensible
Le gland est l'endroit du corps le plus réceptif au plaisir. Et, pour une fille, c'est le gland du clitoris. Plus petit, il possède pourtant deux fois plus de capteurs de plaisir que le gland du pénis !

- La protection
Comme le gland est hypersensible, la nature a prévu un prépuce (chez le garçon) ou un capuchon chez la fille.

Les similitudes de fonctionnement

- L'hormone du désir
C'est la testostérone, considérée comme l'hormone mâle. En fait, elle existe dans les deux sexes. Les garçons en ont une plus grande quantité en circulation, mais le corps d'une fille y est énormément plus sensible. Un peu de testostérone et son désir à elle grimpe en flèche. Comme elle n'a pas de testicules, ce sont ses glandes surrénales qui s'occupent de fabriquer cette hormone !

- Le désir
Son effet : le garçon bande et la fille mouille. Il s'agit pourtant du même phénomène, un gonflement des corps érectiles. Chez un garçon, ils se trouvent dans la tige de la verge et chez la fille, à l'intérieur du vagin. Et comme ils ne sont pas étanches, ça se lubrifie !

- L'orgasme
Dans les deux sexes, il s'agit physiquement de contractions rythmées involontaires de la zone sexuelle. Une éjaculation se produit chez le garçon et une contraction des muscles du vagin et de l'utérus chez la fille.

- La période réfractaire
Après l'orgasme, on passe par une période réfractaire. Zéro désir, zéro excitation. Elle dure plus ou moins longtemps et l'excitation descend plus doucement chez la fille.

Et puis, on vous parle seulement du corps, mais, pour l'esprit et le cœur aussi, on se ressemble parfois plus qu'on ne le croit. Mais oui, les garçons sont très romantiques, et les filles très intéressées par le sexe ! Vous en doutiez vraiment ?

Catherine Solano, médecin généraliste et sexologue. le 30/07/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire