imprimer l'article

T'es jeune, beau et heureux ... et drogué ?

Une nouvelle enquête de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanie révèle le nouveau profil du fumeur de teush...

Bon, le cannabis tout le monde en parle et tout le monde a son point de vue sur la question. Rien de nouveau sur le produit : on est toujours 5 millions en France à le consommer occasionnellement ou régulièrement. Ce qui change c'est le consommateur ! Le drogué -c'est bien connu-est un jeune de la cité qui a l'air malade, une haleine de phoque, les yeux du phoque (si, si), s'habille dans un sac à patate (pas comme un phoque) et ne sort de son trou que la nuit pour errer dans les cages d'escaliers à la recherche de sa tisane artisanale… Et ben non, c'est fini, c'est plus lui le drogué moyen. En gros faut que les caméras arrêtent d'aller filmer les cités quand on parle cannabis !
Le consommateur moyen tend donc de plus en plus à être un jeune bien sous tous rapports, que même tes parents voudraient que tu l'épouses… Au lieu d'être un paumé, c'est un gars qui a fait des études, qui est stressé et qui cherche à se faire plaisir et se détendre dans un monde qui est cruel avec lui. Pire ! Il paraît que ton petit frère s’y met au CE2 à sa manière, à base de Coca (la caféine, ça déchire sa race à la récré !) et de chocolat (paraît que ça déstresse… ). Les filles, elles, continuent à faire bande à part en consommant plutôt des clopes et des médocs qui font sourire et fument le bédo trois fois moins que les gars. Bref, rien ne va plus dans le monde des stéréotypes ! Enfin bon, quand on consomme c'est toujours pour fuir quelque chose. Et le beau jeune homme bien inséré et tout heureux, tout comme le looser, il est pas indemne à l'arrivée.

tasante.com le 20/09/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire