imprimer l'article

Pourquoi on n'est pas en phase ?

Deux personnes qui s'aiment n'ont pas pour autant un désir sexuel parfaitement synchronisé. Cet élan peut ne pas avoir la même force, et ne pas survenir au même moment, à la même fréquence. On peut aussi ne pas avoir envie de la même chose.

Pourtant, au début d'une relation, on ne s'en rend souvent pas compte. On grimpe au rideau dès qu'on s'aperçoit parce que l'on a fantasmé sur la rencontre. Et le manque de l'autre quand on est séparés, l'imagination de ce que l'on pourra faire ensemble sont des très bons carburants du désir.

Les garçons ont naturellement un désir spontané. Un élan facilement stimulé par le visuel. Les filles, elles, ont plus souvent un désir en réponse, en réaction au désir de l'autre. Ce sentiment s'éveille bien plus dans l'intimité et l'amour. C'est plus un désir relationnel, pas un désir brut de décoffrage.

Comment gérer ces écarts de libido ?
- Reconnaître les différences. On n'est pas anormal parce que l'on a moins, ou plus de désir que l'autre.
- Accepter qu'on ne puisse pas changer l'être aimé. Il est ce qu'il est, et c'est pour ça qu'on l'aime.
- Pour un garçon, savoir apporter à la fille ce qui va lui donner envie : de l'affection, de la tendresse, un échange amoureux qui ne soit pas uniquement sexuel.
- Pour une fille, comprendre les tensions que peuvent produire la frustration, ou la déprime que ressent un garçon si elle lui renvoie une image peu virile parce qu'il est peu "désirant".
- Comprendre que l'autre peut être fatigué, déprimé, ou simplement non disponible à cause d'un stress.
- Bien imprimer que le manque de désir n'est pas synonyme de manque d'amour.
- Apprécier de faire l'amour sans forcément beaucoup de désir, mais avec tendresse. Oui, ça existe et c'est possible. Parce que l'amour, ce n'est pas le 7ème ciel à tous les coups. Parfois c'est simplement un moment d'intimité qui fait baisser les tensions. Et cela n'empêche pas la nuit d'amour passion une autre fois !
- Permettre à celui qui n'a pas envie de bouger de rester passif et de faire l'étoile de mer. On s'en occupe quand même gentiment sans rien demander en échange !
- Oser demander des caresses à l'autre, y compris jusqu'à l'orgasme si l'on en a vraiment envie, sans forcément penser à la pénétration. Il y a bien d'autres moyens de se faire plaisir. Et puis, donner des caresses sans impliquer tout son corps, c'est aussi un don d'amour.

Finalement, l'important, c'est de ne pas se bloquer dans une situation, et de trouver un terrain d'entente. C'est bien comme ça qu'on peut former un couple, et cela, dans tous les domaines !

Dr. Catherine Solano, généraliste et sexologue le 05/11/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire