imprimer l'article

Shit : les FAQ

Toutes les questions que tu te poses sur la fumette sans jamais trouver les réponses...

Si je fais une prise de sang, va-t-on voir que je fume ?
Non... A moins qu'on ne recherche spécifiquement la présence de cannabis et ça, il n'y a que les forces de l'ordre qui soient autorisées à le faire dans des cas très précis (présomption de détention, infraction, accident de la route etc...). Ils font d'abord une recherche dans les urines puis si le test est positif ils demandent une prise de sang pour connaître la date de la dernière conso et déterminer la personne était effectivement stone au moment des fais qui lui sont reprochés. Tu es obligatoirement mis au courant de tous les tests.
Dans tous les cas, dans une prise de sang on ne trouve que ce que l'on cherche. Donc si tu fais une prise de sang pour savoir si tu peux prendre tel ou tel médoc ou avant une intervention chirurgicale etc., on ne décèlera rien et seuls tes yeux rouges te trahiront si tu as fumé un pet avant ;-)

Combien de temps le cannabis reste-il dans le corps ?
Il peut encore y avoir des traces de THC (principe actif du shit) dans les urines d'usagers chroniques, 4 à 6 semaines après le dernier pétard. Pour un fumeur occasionnel, le temps d'excrétion urinaire va de quelques heures à 3 à 5 jours. Pour le fumeur quotidien, il faut compter plus de 2 mois pour éliminer toutes traces après le dernier pet... Un cas testé positif au THC après 77 jours a été relevé mais il s'agissait d'un usager quotidien qui avait consommé pendant 10 ans...

Doit-on arrêter de fumer des pets quand on est enceinte ?
En cas de consommation maternelle de cannabis durant la grossesse, les taux de D 9 -THC dans le sang fœtal sont au moins égaux à ceux présents dans le sang maternel. La consommation répétée et importante de cannabis durant la grossesse est associée dans plusieurs études à des effets sur le comportement du nouveau-né (augmentation des tremblements, atténuation de la réponse visuelle aux stimuli lumineux, diminution de la puissance des pleurs, altération du sommeil, augmentation de l'impulsivité) qui semblent régresser durant le premier mois de vie. La persistance de certains de ces troubles est toutefois évoquée dans deux études prospectives. Trois études cas-témoins ont rapporté une augmentation du risque de cancer (leucémie aiguë non lymphoblastique, astrocytome ou rhabdomyosarcome) chez des enfants nés de mère consommatrices. Ces résultats qui doivent être confirmés méritent néanmoins d'être signalés. Du fait de sa lipophilie, le D 9 -THC passe dans le lait maternel où sa concentration pourrait être au moins aussi élevée que dans le sang. Bien qu'aucune étude n'ait jusqu'à maintenant mesuré les effets délétères de l'allaitement des bébés par leurs mères consommatrices de cannabis, une information sur des risques potentiels pourrait être apportée aux mères souhaitant allaiter leur enfant. (sources : rapport INSERM)
Pour approfondir la question...

Le shit et la beuh sont-ils moins dangereux que le tabac ?
Dès que tu inhales une substance, tes voies respiratoires sont exposées aux mêmes risques que le tabac, de plus, la plupart du temps le joint est composé d'un mélange de tabac et de shit ou de beuh. Les risques sont encore amplifiés dans les cas d'utilisation de pipes à eau, bong et autres "douilles". Fumé pur, c'est pareil car tu tires bien plus profondément sur le joint que sur une clope, pire, tu bloques ta respiration pour augmenter l'effet. Des chercheurs pensent que fumer trois ou quatre joints par jour produirait le même effet sur les poumons que fumer un paquet de cigarettes...

Est-ce que fumer trop peut rendre stérile ?
Fumer beaucoup, peut altérer la qualité de ton sperme. Ça perturberait la vigueur des spermatozoïdes, déséquilibrerait les taux de liquide séminal et prostatique et diminuerait leur capacité à féconder un ovule. Chez les filles, une trop grande consommation de cannabis réduit la production de lubrifiant vaginal.

Est-ce que fumer fait bander mou ou le contraire ... ?
Tout comme l'alcool, le cannabis est une substance psychoactive. A petites doses, il détend et il augmenterait l'intensité de la perception tactile. C'est peut être ce qui fait dire à certains que le plaisir est amplifié. Mais attention, car à fortes doses et consommé régulièrement, il inhiberait l'excitation et le désir sexuel et serait responsable de pannes érectiles et orgasmique. Bref, sa consommation régulière et à fortes doses auraient des effets néfastes certains sur la sexualité, bien que des recherches restent à faire à ce sujet.

Retour au sommaire

tasante.com le 17/06/2003

Envoie ton témoignage !

S'inscrire