imprimer l'article

Changement d'horaire : la "chrono-rupture"

Eté, hiver, tu te tapes soit une heure de plus pour dormir, soit une heure de moins. Ce week end, n'oublie pas d'avancer ta montre d'une heure ! Quelques conseils pour survivre à cette « chrono-rupture ».

Les troubles :
Cette chrono-rupture entraîne, pendant une période pouvant aller jusqu'à trois semaines, des troubles du sommeil, de l'appétit, de la capacité de travail, voire, chez les sujets les plus sensibles, des troubles de l'humeur (et ça se reproduit deux fois par an !). En tout état de cause, ce sont les sujets les plus fragiles qui sont le plus perturbés (jeunes enfants, personnes âgées, malades).

Les répercussions sur ta santé :
Si les spécialistes restent cependant partagés sur l'importance de ces effets négatifs, il faut quand même souligner que 19% des médecins font état d'une augmentation de la consommation de médicaments, et particulièrement de tranquillisants, au moment des changements d'heure.
Il n'y a d'ailleurs pas que les hommes qui soient perturbés par ces changements d'heure : les agriculteurs notent bien que les animaux le sont aussi, et que, par exemple, au niveau de la production laitière, il y a pendant quelques semaines des baisses de rendement. Ceci le temps que l'organisme des bêtes puisse s'adapter.

=> Les récentes découvertes sur la mélatonine, "hormone du sommeil", montrent que l'avancement (ou le recul) de l'heure ne serait donc pas neutre, et le retard (ou l'avance) apparent de la luminosité entraverait la sécrétion naturelle de cette hormone produite par le cerveau sous l'effet de l'obscurité.

Et toi tu le vis comment ce changement d'heure ???

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 28/10/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire