imprimer l'article

Vouloir mincir te fera grossir...

Ca paraît fou mais venant d'un psy forcément ça ne l'est pas... Maigrir n'est pas simple et en plus la société t'aide pas !

Quelles possibilités a-t-on pour maigrir ?
Il n'y a pas aujourd'hui de méthode amaigrissante simple, efficace et non-dangereuse. Et tout le monde ne peut pas maigrir ! 30% des gens qui veulent maigrir sont à leur poids d'équilibre et parlent d'un poids idéal : mais c'est une impossibilité à long terme. On ne peut maigrir durablement que lorsque l'on est au dessus de son poids d'équilibre.

-Les régimes : comme on l'a vu, ce n'est pas une solution. Ce qui est amusant c'est que plus un régime est farfelu, plus il a de chance de marcher à court-terme. Effectivement tout ce qui est bizarre ou un peu dans la magie plait beaucoup. C'est très simple : vous prenez n'importe quel aliment en disant il ne faut manger que ça (avec les soupes par exemple), vous supprimez la moitié des autres aliments en ajoutant une dose d'un aliment un peu farfelu (une cuillère de miel par jour par exemple) et ça éveille l'intérêt des gens ! Une autre méthode qui marche bien c'est avec un "gourou" qui nous dit "j'ai fait maigrir telle personne ou telle star" à laquelle on s'identifie et nous fait croire qu'on va maigrir comme elle. Mais on s'aperçoit qu'en fait les mêmes régimes reviennent avec un cycle de 20 ou 30 ans car c'est très difficile d'en inventer des nouveaux : tout a été fait !

-Les médicaments : il n'y en a pas de véritablement efficace, on est même plutôt en panne ces jours-ci. Les anciens coupe-faim ont été interdits parce qu'ils étaient dangereux. Il existe des médicaments d'appoint mais qui ne résolvent pas le problème.

-Suivi avec un nutritionniste : il y a des conseils nutritionnels pour être en bonne santé mais ce n'est pas pareil que maigrir ! La nutrition est une science assez jeune et les avis sur les aliments ont tendance à changer donc tout est sujet à discussion. Le seul vrai conseil est que pour maigrir il faut manger moins en valeur calorique et on n'a encore rien inventé d'autre. Le suivi par un nutritionniste n'a d'intérêt que lorsque celui-ci est en mesure de sortir de la diététique et d'aborder les difficultés de son patient dans un cadre plus large, psychologique, de relation au corps et aux autres.

Et le psy ?
Une psychothérapie de type classique peut être utile pour se réconcilier avec soi-même. Mais si cela constitue un bon préalable, en règle générale, on ne perd pas de poids ! Il faut aussi faire un travail sur le comportement alimentaire, sur sa relation à son corps, sur sa relation aux autres. On peut se réconcilier d'une part avec la nourriture en retrouvant ses sensations et en mangeant "normalement" : manger quand on a faim et ne pas manger quand on n'a pas faim donc s'arrêter de manger quand on n'a plus faim. C'est aussi choisir ses aliments en fonction de ses préférences du moment. Il faut donc se faire plaisir.

Le poids idéal : du mythe à la réalité.
Et toi, comment tu fais alors ?
Retour à l'intro...

tasante.com avec le Dr. Apfeldorfer le 19/04/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire