imprimer l'article

Les médicaments génériques

Moins chers que leur équivalent d'origine, les médicaments génériques laissent encore planer un doute sur leur efficacité. Pourtant, c'est la même chose. Explications.

Les médicaments génériques, on en parle beaucoup, mais concrètement, c'est quoi ?
En voici un exemple : te rappelles-tu de ce sirop rose au goût de framboise-cerise bizarre qu'on te faisait prendre quand tu étais petit(e) et que tu avais les bronches "prises" ? Ou n'était-ce pas plutôt un sirop jaune clair au goût de pseudobanane ? Le rose est Rhinathiol®, le jaune Muciclar®. Couleur et goût mis à part, c'est la même chose : de la carbocistéine dosée à 2%, un principe actif (molécule) qui aide à débarrasser les enfants de la toux "grasse". Le premier à avoir été commercialisé, Rhinathiol®, est le médicament dit original ou princeps, et Muciclar®, maintenant appelé Muciclar Gé® (1), est l'un de ses 12 (oui, 12 !) génériques.

Explication
Le laboratoire qui met au point le médicament original conserve une exclusivité pendant plusieurs années, puis le brevet tombe dans le domaine public. D'autres laboratoires peuvent alors lancer des copies : même molécule, même dosage, même forme. Ce sont les médicaments génériques. Seuls les excipients peuvent changer, ce qui explique par exemple les goûts et couleurs différenciant Rhinathiol® et Muciclar®. Mais la différence réelle se situe au niveau du prix des génériques, en moyenne 30% moins chers que le médicament original. Ce n'est pas parce qu'ils sont de moins bonne qualité ou made in China, mais tout simplement parce qu'ils sautent la longue étape des tests et études nécessaires à la mise sur le marché d'un nouveau médicament, ceux-ci ayant déjà été faits sur le médicament original. Donc si ton pharmacien te propose un générique à la place du médicament inscrit sur ton ordonnance, n'hésite pas : tu paieras moins cher, tu seras remboursé au même taux, et en plus tu feras une b.a. pour la Sécu !

(1) Les génériques se caractérisent par un nom de marque suivi de Gé, ou par le nom de leur molécule suivi de celui du laboratoire
 

Maria Bardoulat - Dr en Pharmacie le 08/12/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire