imprimer l'article

Prendre ses médicaments tout seul ?

Vouloir soulager une douleur tout seul n'est pas un mal en soi, mais il faut savoir que prendre un médicament sans avis médical peut être risqué...

Tu te tapes un méga mal de crâne, tu as mal au bide alors tu te dis : bon, je vais prendre un médicament, ça ne va pas me faire de mal... Cela s'appelle de l'automédication (ou encore autoprescription), puisque tu prends des médicaments sans prescription médicale. Note bien qu'un médicament qui est bon (ou a été bon) pour un parent, un frère ou une s½ur, un pote, n'est pas nécessairement indiqué pour toi. Ne perds pas de vue qu'un médicament efficace est un médicament actif, donc potentiellement dangereux, pour lequel les indications thérapeutiques ainsi que les doses prescrites doivent être respectées. Un médicament présente par ailleurs des contre-indications (c'est-à-dire des cas ou des circonstances où il ne doit surtout pas être pris), pouvant entraîner, si elles ne sont pas respectées, des incidents ou des accidents. Les plus connues sont la grossesse, l'existence de certaines maladies autres que celle que le médicament traite, la prise en même temps de certains autres médicaments.

Autre cas de figure, le médecin t'a donné un traitement et tu es un peu tenté de n'en faire qu'à ta tête...Note qu'une enquête du CFES (1) a montré que 58% des prescriptions médicales sont modifiées par les patients eux-mêmes : dans 21% des cas, il s'agit d'une modification de doses et dans 37% d'une modification de durée. Le problème du respect (ou plutôt du non-respect !) et du suivi strict de la prescription médicamenteuse (ordonnance), encore appelé observance, est donc important. Si tu juges que ton médecin ne t'informe pas assez sur le pourquoi et le comment du traitement qu'il t'a donné, n'hésite pas à lui poser des questions. Il est là pour t'apporter toutes les réponses nécessaires à une bonne compréhension de ta maladie et du traitement appliqué.
N'oublie pas non plus de lire la notice qui accompagne chaque boîte de médicaments, car elle indique clairement l'identification du médicament, dans quels cas l'utiliser, comment l'utiliser, ses effets non souhaités ou indésirables, et les conditions de conservation (certains médicaments nécessitent par exemple d'être gardés à l'abri de la lumière ou au réfrigérateur).

(1) Comité Français d'Education pour la Santé
 

Dr Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 11/12/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire