imprimer l'article

Y a-t-il une vie après la capote ?

Cela fait quelques mois déjà que vous sortez ensemble, bref ça commence à devenir vraiment sérieux entre vous et le préservatif, c'est un peu bof. Parfois cela vous coupe un peu dans votre élan et côté sensations, vous avez l'impression de perdre quelque chose...

Pourquoi pas alors abandonner le préservatif et adopter un autre contraceptif, la pilule par exemple.
Capote et pilule correspondent à des moments différents de ta vie sexuelle, c'est là que le passage de l'un à l'autre mérite réflexion.

Tu sais que le préservatif présente l'intérêt, en plus de servir de moyen de contraception, de vous protéger, tous les deux, contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) et le sida.
En adoptant la pilule comme nouveau mode de contraception, vous perdez en revanche le moyen de protection contre ces maladies.

Il faut donc, avant d'abandonner la capote, vérifier que les deux partenaires soient séronégatifs par rapport au virus du sida et cela en allant faire un test de dépistage, par exemple dans un Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG). On peut également se faire dépister des IST.

Dès que vous êtes ensemble depuis 3 mois, sans infidélités évidemment, alors vous pouvez être sûrs à 100 % que les résultats du test seront définitifs. En effet, ce n'est qu'au bout de 3 mois après la prise de risque qu'on peut avoir la certitude d'être séronégatif.

Enfin, passer du préservatif à la pilule est une décision à ne surtout pas prendre à la légère. Il est important d'une part de choisir le mode de contraception qui convient le mieux. Et, d'autre part de bien savoir où l'on va avec son ou sa partenaire. En clair, si l'un des deux ou les deux ne sont pas du genre fidèle, il ne suffit pas d'aller faire un test à un moment donné pour être sûr à tout jamais de ne pas être atteint par le virus du sida. On a le choix dans ce cas entre continuer avec la capote ou bien se jurer de ne jamais aller voir à l'extérieur... sans le bout de latex.

Si on est du genre fidèle et qu'on le reste, il faut alors faire le point, tous les deux, par rapport au sida.
Dans tous les cas, il est préférable d'en parler au sein de votre couple et bien avoir conscience de ce qu'implique le fait de faire l'amour sans capote.

tasanté.com le 18/12/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire