imprimer l'article

Porno et prise de risques : liaison dangereuse ?

Porno, ados, conduites à risques, comme tout le monde parle beaucoup de ce mélange explosif, on est allé voir les chiffres dans la seule enquête française qui a été publiée sur le sujet. Attention c'est "foukin'hot "

Qui regarde quoi ?
Après les films de baston, les magazines de bagnoles, l’autre activité culturelle des mecs qui explose entre 14 et 15 ans, c’est le film de boul. 80 % des mecs en voient au moins un par an et un sur trois, plus de 10 par an. En plus de la télé, les mecs font circuler des K7 et surfent sur le net pour mater.

Et les filles ?
Pas encore folles du X, elles ne sont que 3 % à en mater plus de 10 dans l’année, mais il y a quand même une petite curiosité, voire un peu d’intérêt, chez les 45 % d’entre elles qui en ont déjà vu un au moins dans l’année, principalement à la télé.
C’est dommage, mais l’enquête ne distingue pas ceux et celles qui ont aperçu un bout de fesses, en 30 secondes sur un téléviseur et les passionnés rivés à l’écran pendant tout le film.

Pourquoi ?
Ce que l’enquête montre bien par contre, c’est que les filles ont un jugement négatif sur le truc, tout le contraire des mecs.
56 % des filles disent que ça les dégoûte, 34 % qu’ils les mettent mal à l’aise et 26 % qu’elles sont choquées. Pour la majorité des mecs, ça les amuse. Pour un tiers ça leur plaît.
Enfin, ce serait intéressant de connaître la vie sexuelle des 16 % de mecs qui déclarent que c’est utile pour eux.

Quels effets ?
Peut-être que le porno est devenu la version son et images du manuel de bio, peut-être que c’est avec les pornos qu’on apprend à faire l’amour ? Malheureusement, l’enquête ne dit rien là dessus.
Ce qu’elle montre, par contre, c’est qu’il y a un lien entre le fait de mater des films de boul et certains comportements autodestructeurs, comme de picoler régulièrement chez les mecs ou de fumer du tabac tous les jours chez les filles.
Enfin, bien glauque, ce qu’on a remarqué c’est qu’il y a chez les spectateurs et spectatrices assidues de porno, deux fois plus de risque de faire une tentative de suicide.

Impossible de dire, par contre si il y a un rapport de cause à effet.

Pour en savoir plus :
- et toi, t'es plus porno ou érotique ?
- porno, le sexe sous influence ?
- porno et réel
- visite au musée de l'érotisme

(source : enquête CSA/Inserm/OFDT nov 2004)

tasanté.com le 24/01/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire