imprimer l'article

Frères et soeurs : à vos marques, prêts, partez !

Il parait que les enfants uniques sont 84% à regretter de ne pas avoir eu de frère(s) ou soeur(s). Savent-ils seulement à quoi ils ont échappé ???

Ca fait quelques années maintenant que de nombreuses études en psychologie tendent à démontrer que la place d'arrivée d'un enfant dans une famille détermine en partie son caractère, son identité. Que tu sois fils/fille unique, l'aîné(e), le/la cadet(te) ou encore le/la benjamin(e) changerait donc dramatiquement ton caractère... En tout cas au moins une chose est sûre : on ne peut pas faire abstraction de la présence ou non d'un frère ou d'une soeur autre entre toi et tes parents !

L'enfant unique, roi/reine du "moi je" ?
Un fils/une fille unique n'a que ses parents pour référence et est en général au centre de leur attention. Tout au long de sa vie il/elle aura donc pour habitude de rechercher la compagnie de gens plus âgés et de vouloir être bien vu par eux. Il/elle est donc généralement assez indépendant(e) des autres personnes de son age... et un peu égoïste en fait. Il paraîtrait même que la fille unique est à la limite du caractère de cochon alors que le fils unique est moins tranchant et plus conciliant...

L'aîné(e) ne rigole pas...
L'aîné(e) c'est celui/celle qui ouvre la voie dans la famille. Arrivé(e) en premier(e) il/elle pense monopoliser toute l'attention et l'amour de ses parents... jusqu'au jour où arrive un petit frère/une petite soeur ! Il est donc assez courant qu'il/elle soit jaloux(se) des frères et soeurs qui suivent. Du coup, pour compenser en quelque sorte cette perte de "leadership", il/elle s'investit souvent dans un rôle d'"autorité" : il/elle aimera diriger, contrôler durant toute sa vie. Traditionnellement c'est l'enfant qui ressemble le plus à ses parents et véhicule leurs valeurs notamment !

Le/la cadet(te), excité(e) de première ???
Le/la numéro 2 aime bien que les choses bougent (en réaction à son grand frère/sa grande soeur qui aime le/la fliquer ?)... Il/elle aime la nouveauté et se frotter aux autres. Bref ce sera plutôt l'original(e) de la famille, celui/celle qui va à contresens des autres. Certaines études vont même jusqu'à prouver que les grands découvreurs de l'humanité tous domaines confondus étaient tous des... cadets !
En tout cas si un(e) troisième pointe le bout du nez, comme le/la premier(e) ça va un peu casser sa dynamique et au point de le faire généralement passer pour le/la grand(e) oublié(e) des trois frères et soeurs...

Le/la benjamin(e), on le/la déteste ! ;)
Il parait que 3 c'est le nombre idéal de frères et soeurs pour 40% des personnes interrogées... En tout cas arriver le/la 3ème est souvent tout bénéf'. Il a déjà toute l'attention des parents qui sont moins stressés vu qu'ils connaissent la musique. Du coup ses frères et soeurs pensent presque toujours que c'est le/la petit(e) protégé(e), le/la chouchou... Ca n'est pas forcément un bon plan car du coup il/elle est souvent "trop" cool et s'appuie toujours sur les autres ! Il/elle a souvent du mal à devenir indépendant(e) en somme.

A l'arrivée on voit donc que chaque position a ses inconvénients... et ses avantages. Et puis comme t'y peux rien, autant faire avec ! ;)


tasante.com le 24/05/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire