imprimer l'article

Neurotoxicité de l'Ecstasy

Pas toujours facile de suivre les avis scientifiques, là c'est clair on ne sait pas tout des effets à long terme de l'extasy. Si on appliquait le principe de prudence ?

Deux toxicités existent en ce qui concerne l'usage des drogues de synthèse comme l'Exctasy. La plus connue et la plus dramatique est la toxicité aiguë. Possibles dés la première prise, cet accident qui reste rare, ne dépend ni de la dose ingérée ni de la fréquence de la prise. Elle se traduit par un syndrome d'hyperthermie maligne responsable du décès en quelques heures.
Moins connue du public mais tout aussi dangereuse, une toxicité chronique existe. Cette toxicité dose dépendante est une toxicité qui aboutit après plusieurs prises à une atteinte du tissu nerveux et en particulier des neurones. Les raisons pour expliquer cette neurotoxicité dont les mécanismes restent encore bien mal connus seraient liés à la perturbation du fonctionnement des neuromédiateurs cérébraux (c'est à dire une perturbation des mécanismes de transmission de l'information entre neurones) et en particulier du fonctionnement de la sérotonine et de la dopamine. L'Exctasy (ou MDMA) n'est pas la première substance à être neurotoxique, les amphétamines, la cocaïne ou même l'alcool le sont aussi mais ce qui la distingue, est essentiellement la dissociation entre l'existence d'une toxicité neurologique latente et d'une atteinte psychique maîtrisable ou absente. Une fois absorbé, le produit aura une action avec les risques immédiats connus mais une fois passé, l'utilisateur aura l'impression d'être identique à ce qu'il était avant la prise (absence de troubles psychiques résiduels) et ne verra pas le risque à ingurgiter un autre cachet. La mobilisation des pouvoirs publics et qui plus est des utilisateurs face à une drogue qui ne provoque pas de troubles psychiques évidents est difficile à obtenir. De fait les publications scientifiques et les messages de prévention préfèrent rappeler le caractère dangereux de consommer ce type de drogues et entretiennent ainsi une ambiguïté sur la toxicité réelle de ce genre de molécules. Le Dr Lebeau rappelle dans Drogues et toxicomanies que le message le plus couramment donné est que 'l'Exctasy en raison de ces propriétés pharmacologiques de la molécule MDMA est un produit toxique indépendamment de tout abus' et précise en effet que si cette assertion est vraie pour la toxicité aiguë, aucune information ou mécanisme d'action n'est donnée concernant la toxicité chronique qui est rappelons-le dose dépendant. Si les consommateurs étaient avertis de l'action à long terme de la consommation de quantités de ces substances, peut-être que la prévention y gagnerait en clarté et en efficacité.

Dr. Franck LE DUFF le 29/12/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire