imprimer l'article

Tatouage, les précautions

Dès qu'il y a perforation de la peau, il y a risque de transmission virale ou microbienne.

Des cas d’infection à staphylocoque et d’hépatites B et C ont été prouvés.
L’autre risque est lié à l’intrusion dans ton corps de substances, l’encre, dont tu ne sais pas grand-chose, et vis-à-vis de laquelle ton corps peut réagir désagréablement. C’est le même problème pour les piercings.
La prudence impose donc de bien vérifier que le tatoueur que tu as choisi pour ses qualités artistiques se préoccupe aussi de l’hygiène de son studio et du respect des règles d’asepsie. Dans une étude, deux médecins de santé publique, ont dressé la liste de recommandations suivante :
- présence d’un autoclave de classe B pour stériliser le matériel
- utilisation systématique d’aiguilles à usage unique.
- le tatoueur doit se laver les mains avec un savon antiseptique et porter des gants, à usage unique eux aussi.
- ta peau doit également avoir été désinfectée et le plan de travail doit être protégé.
Les choses bougent chez les tatoueurs et une organisation professionnelle tente de s’imposer. Il s’agit du Syndicat National des Artistes Tatoueurs et ils ont élaboré une charte d’hygiène que ses membres s’engagent à respecter. Tu peux aller sur leur site : s-n-a-t.org
Quant à la qualité des encres, étant donné l’impossibilité d’en connaître exactement la composition, il vaut mieux commencer par un essai, histoire de se donner le temps de remarquer une éventuelle réaction allergique.
retour

tasanté.com le 14/09/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire