imprimer l'article

Tendance Gothique, tendance à risques ?

En Ecosse, une équipe de chercheurs a mené l'enquête. Parmi des groupes d'ados gothiques, environ la moitié se serait déjà automutilée ou aurait fait une tentative de suicide.

Mais d'un autre côté, rejoindre un de ces groupes protégerait les ados les plus fragiles.

En Grande-Bretagne, on estime qu'entre 7 et 14 % du total des ados a des tendances à l'automutilation. Tendance plutôt en hausse et qui inquiète les autorités. Or, selon l'enquête, ce chiffre monte à 53 % chez ceux qui se disent appartenir à la mouvance Gothique.
Les chercheurs se sont aperçus que la moitié des automutilations avaient été effectuées avant 12 ans, alors que l'âge moyen auquel on rejoint une tribu Gothique est plutôt 15-16 ans. Ce qui leur fait dire que c'est le fait d'avoir ces tendances qui donne envie à un ado de rejoindre une tribu Gothique et, non l'inverse.

Plus loin encore dans le raisonnement, ils estiment même que le fait de rejoindre une tribu Gothique va protéger l'ado d'un passage à l'acte plus radical. En s'associant avec ses semblables, il va trouver un soutien, une reconnaissance sociale et d'autres personnes avec qui parler. Non-violentes, les tribus Gothiques, seraient aussi très solidaires, se soutiendraient et s'épauleraient mutuellement.

Gothique, signe de bonne santé ? Non, mais signe que cela ne peut qu'aller mieux. En tous les cas, les Gothiques écossais recrutent chez des ados qui vont plutôt moins bien que la moyenne, mais qui, au final en ressortent plutôt en meilleur état.
--
résultats de l'étude dans le British Medical Journal (en anglais)
l'automutilation en questions
tendance Gothique : explications
--


 

tasanté.com le 17/05/2006

Envoie ton témoignage !

S'inscrire