imprimer l'article

Le boom de la cigarette bonbon

Avec les nouvelles interdictions, le tabac risque de sortir par une porte et de rentrer par une autre. Les modes de consommation s'adaptent et les fabricants aussi.

Mais, un cancer à la vanille, c'est toujours un cancer. Alors qu'est-ce qu'on risque avec ces nouvelles habitudes ?

Le boom des cigarettes bonbon
Black Devil, Pink Elephant sont des cigarettes parfumées fabriquées en Hollande et importées en France depuis 2005. Leur marketing associe habilement impression de clandestinité et arômes sucrés pour séduire en priorité les ados, partant du principe qu'il vaut mieux remplacer un fumeur mort par un jeune futur fumeur, car il fumera plus longtemps.
Avec ces cigarettes bonbon, on s'habitue plus facilement au tabac, alors qu'elles sont évidement aussi addictives et toxiques que les autres.

Le retour du tabac à chiquer
Plus discret, le tabac à mâcher commence sa percée dans les collèges et les lycées, alors qu'avant on ne le trouvait que dans les hospices et les bars crado. C'est une poudre, parfois parfumée, roulée dans une feuille de papier que l'on glisse entre la gencive et la joue. La gencive étant une muqueuse, les substances actives du tabac passent alors dans l'organisme. Vantée par les fabricants, comme du « tabac sans fumée », la chique est vicieuse. Composée de plus de 3000 produits, dont 28 agents cancérigènes, elle expose à un risque accru de cancer de la bouche, c'est pas top au niveau haleine et accroît aussi les risques cardiaques. Comme la clope, elle rend accro, puisqu'elle contient de la nicotine.

Chicha, narguilé
Plus ancien, le développement des bars à chicha, plus de 160 à Paris, témoigne aussi de cet engouement pour le tabac sous d'autres formes. Convivialité, tradition et utilisation de tabacs parfumé-s permettent de recruter plein de nouveaux fumeurs se croyant à l'abri des dangers du tabac. Or non ! Certes l'eau retient un peu de nicotine, mais cela a pour effet de forcer le fumeur à tirer plus profondément sur sa pipe et donc de respirer encore plus de produits toxiques. Des experts ont calculé qu'une heure de chicha, c'est 100 à 200 fois le volume de fumée aspiré lorsqu'on fume une clope.

Tu croyais esquiver les dangers du tabac et en fait non. T'es complètement démoralisé et il y a de quoi. Les seules clopes inoffensives, c'est celles que tu trouvais dans les boulangeries. Tu sais les clopes en chocolat ou en chewing-gum, pas de chances, l'Etat les a interdites aussi, craignant que cela donne envie aux enfants de fumer des vraies clopes. C'est pas ces cigarettes "bonbon" là qu'il fallait interdire...

--
Tabac : teste ta dépendance
Forum : clope bizness
Les méthodes pour arrêter de fumer
--

tasanté.com le 09/01/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire