imprimer l'article

La peur du sexe féminin

L'inconnu fait peur. Or, le sexe féminin est la grande inconnue de la sexualité. Les psychanalystes l'ont longtemps qualifié de « Continent noir », c'est-à-dire d'immense espace mystérieux et non encore exploré !

La peur du sexe féminin concerne bien sûr les garçons pour qui il est totalement étranger et mystérieux, mais aussi les filles pour qui leur propre sexe reste souvent très méconnu.

Ces peurs viennent de plusieurs horizons très différents, et elles ont des racines diverses. Car il n'y a pas une peur, mais plusieurs sortes de peurs...

La peur de son anormalité.
Les filles ne peuvent guère regarder l'aspect de leur sexe externe, à moins de prendre un miroir. De plus, elles n'ont pas besoin de le toucher pour uriner. Cela contribue une méconnaissance très importante où le moindre détail peut leur sembler une anomalie. Alors les filles s'angoissent pour des petites lèvres trop grandes, asymétriques, trop foncées, pour de petits boutons blancs, pour leurs pertes blanches, etc. Alors que tout cela est parfaitement normal.

La peur de sa profondeur.
D'autre part, le sexe féminin est souvent considéré comme un creux sans fond, et redouté pour cela. C'est ainsi que certaines filles ont par exemple peur de perdre leur tampon dans cet espace qui, dans leur imaginaire, semble immense. Pourtant, leur vagin fait en moyenne seulement 8 centimètres de profondeur. Si l'on regarde sur un double-décimètre, on observe que c'est vraiment peu profond ! Les garçons, eux, ont souvent peur que la taille de leur pénis ne suffise pas à emplir le vagin imaginé comme infiniment grand.
Ainsi, le fait que l'idée que l'on se fait du vagin ne soit pas claire entraîne un fantasme de vagin très profond, très grand et presque magique !

La peur du sang.
Le sexe féminin saigne et c'est une dimension qui peut effrayer. Il peut saigner la première fois, lors de la déchirure de l'hymen. Et pour un garçon qui n'a pas envie d'être agressif, mais plutôt doux et aimant, cela peut être difficile d'imaginer qu'il va faire mal à sa petite amie.
Et puis, chaque mois, au moment des règles, le sexe féminin saigne. Nombreux sont les garçons rebutés par le sang, substance qui est assimilée à l'idée de douleur, d'accident, de maladie plus qu'à l'amour. C'est pourquoi de nombreuses personnes refusent de faire l'amour pendant les règles.

La peur de sa puissance.
Le sexe féminin est très puissant, c'est un fait, puisqu'il est capable de transformer un spermatozoïde et un ovule en enfant. Il est capable de donner la vie. Cette puissance même peut être écrasante, effrayante. Ainsi, certains garçons se demandent où va le sperme, ce qu'il devient une fois dans le vagin. Ils ont l'impression que ce liquide précieux est quasiment digéré par le sexe féminin. S'approcher du vagin peut aussi faire peur par rapport à la grossesse. On sait qu'il suffit d'un spermatozoïde pour faire un enfant, alors, si le pénis s'approche du vagin, sa magie pourrait-elle aspirer de loin un spermatozoïde ?
La peur de la grossesse est parfois sans rapport avec la réalité tant l'impression de puissance est forte. Ainsi, Amélie, qui prend la pilule et qui utilise des préservatifs fait-elle tous les mois un test de grossesse, parce qu'elle a quand même peur que son corps fabrique un bébé.

Et les autres peurs ?
Les garçons peuvent avoir peur de ne pas savoir s'y prendre avec ce sexe mystérieux, de ne pas savoir lui donner de plaisir. Certains auraient peur du vagin « denté » qui pourrait faire du mal à leur pénis, l'avaler et l'abîmer... Comme l'imagination est infinie, les peurs sont très personnelles et il est impossible de toutes les citer. Cependant, personne n'a peur de tout !

Et pour finir, il faut bien sûr dire aussi que si la peur existe, l'intérêt, la curiosité, l'amour et l'adoration pour le sexe féminin existent aussi ! Ils sont d'ailleurs peut-être bien plus répandus que la peur. Beaucoup de garçons, loin d'avoir peur, sont fascinés par le sexe féminin si mystérieux et si beau. C'est pour eux une découverte extraordinaire sur tous les plans que de pouvoir l'explorer : son esthétique, son parfum, sa douceur, sa chaleur, son contact les envoûtent. C'est pourquoi il existe des poètes qui chantent le sexe de la femme comme le vrai paradis !

Le sexe masculin te fait peur ? Passe ici !

Et toi, t'as déjà ressenti ça ? Témoigne sur le forum spécial !

ET AUSSI :
A la découverte de ton vagin !
Tout sur les petites lèvres !
Les différents types d'hymens !
Les pertes blanches, c'est quoi ?


Passe le Test pour savoir si t'es flippé(e) du sexe :
Pour les filles !
Pour les mecs !

Dr Catherine Solano - Médecin généraliste et Sexologue le 20/02/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire