imprimer l'article

Le suicide, parlons-en !

Le 10 septembre, s'est déroulé la journée Mondiale de prévention du suicide à l'initiative de l'Association internationale pour la Prévention du Suicide (IASP) ! A cette occasion, faisons le point sur ce mystérieux mal...

Quelques chiffres
Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 3000 personnes se suicident chaque jour dans le monde (plus d'1 million par an), soit environ 1 victime toutes les 30 secondes... On peut dénombrer chaque année en France environ 12 000 décès par suicide. Selon l'OMS encore, "le taux de suicide a augmenté de 60% dans le monde au cours des 50 dernières années et la hausse la plus marquée a été relevée dans les pays en développement". Plutôt effrayant quand on connaît l'amélioration des moyens de dépistage et de traitement de la dépression aujourd'hui.

Qui sont les plus touchés ?
En France, depuis près de 15 ans, il y a plus de décès par suicide que par accident de la circulation !!! Le suicide est même considéré comme la troisième cause de mortalité chez les jeunes gens âgés 15 à 34 ans, même si ce sont les adultes qui sont le plus touchés.
Un mal plutôt féminin ou masculin ? Il faut d'abord dissocier les personnes qui font des tentatives de suicide (TS), et celles qui mettent fin à leurs jours. Les premières sont le plus souvent des jeunes filles (tentative) et les secondes sont des personnes plus âgées et de sexe masculin (suicide). On peut expliquer cela par le fait que les garçons utilisent des moyens létaux (pour se donner la mort) plus « radicaux » et qu'ils ont plus de mal que les filles à demander de l'aide...

Comment aider et se faire aider ?
Si tu connais une personne dans ton entourage qui a des pensées suicidaires ou qui ne va pas bien, tout simplement, n'hésite pas à parler avec elle. C'est parfois difficile car elle peut avoir du mal à parler et/ou pleurer beaucoup. Dans ce cas, montre-lui que tu es là, que tu la comprends, qu'elle peut avoir confiance en toi. N'hésite pas non plus à lui parler du suicide et demande-lui si elle y a déjà pensé. Que sa réponse soit positive ou négative, en cas de doute, il faut réagir immédiatement en contactant un médecin, une infirmière scolaire, un adulte en qui tu as confiance ou encore l'un de ces organismes par exemple (de la même façon, tu peux contacter ces personnes si tu as toi-même des idées noires !!!) :
Le Fil santé-jeunes : écoute téléphonique réservée aux adolescents.
N° anonyme et gratuit : 0800-235-236

SOS Amitié : service d'écoute pour tout mal être.

Suicide Ecoute : service d'écoute pour la prévention du suicide.
Tél : 01 45 39 40 00

SOS Suicide Phénix : service d'écoute et d'accueil pour ceux qui ont des pensées suicidaires. L'accueil est anonyme et gratuit.
Paris : 36 rue Gergovie - 75014 Paris – 01.40.44.46.45
Lyon - 3 cours Lafayette - 69006 Lyon - 04.78.52.55.26
Bordeaux - 39 rue Jean Renaud Dandicolle - 33000 Bordeaux - 05.56.96.49.04

Pour plus d'infos, rends-toi sur www.infosuicide.org !!!

T'as besoin de parler ? Tu veux témoigner ? Passe sur le forum !

tasanté.com le 11/09/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire