imprimer l'article

L'acné qui tue !

Roaccutante, le médicament mortel ? Il est très puissant, mais le revers de la médaille, c'est sa toxicité... On te passe les précautions à prendre.

En cas d'acné sévère, le médecin peut prescrire un des médicaments les plus efficaces, l'isotrétinoïne. Il est vendu sous le nom de Roaccutane ou ses génériques : Contracné, Curacné, ou Procuta.

Mais attention, on a signalé des cas de troubles du comportement, des tentatives de suicide et même des suicides mortels chez les utilisateurs de Roaccutane. Bien sûr, c'est rare, mais plus de 15 décès se sont produits depuis la sortie de ce médicament en France.

Alors, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) fait ses recommandations. Quelqu'un qui a souffert récemment de dépression ne doit pas utiliser ce médicament. Et si, au cours du traitement, un sentiment de déprime apparaît, il faut arrêter ce traitement immédiatement.

Petit problème : si c'est l'acné qui te déprime ? Et bien, il faut réclamer un autre traitement !

Les recommandations de l'AFSSAPS au mot à mot :

Des dépressions, des troubles du comportement et rarement des tentatives de suicide et des suicides ont été rapportés chez les patients traités par isotrétinoïne. Une attention particulière devra être portée aux patients présentant des antécédents de dépression.

En cas d'apparition de signes de dépression chez les patients traités par isotrétinoïne, l'arrêt immédiat du

traitement devra être envisagé et un traitement approprié devra être entrepris.  

Chez les patients asthmatiques ou ayant des antécédents d'asthme, l'introduction d'isotrétinoïne doit être

progressive en surveillant la survenue de troubles respiratoires.

 Roaccutane, c'est quoi exactement ? 

Forum boutons, lâche tes soucis !

Dr Catherine Solano le 29/01/2009

Envoie ton témoignage !

S'inscrire