imprimer l'article

Ca glisse au pays des merveilles !

Au rayon des capotes, dans les supermarchés, il en fleurit de toute sorte ! Certains sont à base d'eau, d'autres de silicone, y'en a même des aromatisés, des chauffants, et des retardants ! Mais que valent tous ces lubrifiants et quand doit-on en utiliser ?

Pourquoi j'en aurais besoin ?
La nature est bien faite et ton corps est sensé lubrifier naturellement, mais il suffit d'un coup de stress, d'une grosse fatigue ou d'un peu trop d'alcool pour perturber cette lubrification naturelle et rendre la pénétration moins agréable, voire douloureuse... Alors le gel intime c'est pas obligatoire mais c'est fait pour tout le monde ! Y'a pas de honte à en ressentir le besoin. C'est une question de confort ! D'ailleurs avec les capotes c'est même recommandé !

Dans quels cas c'est obligatoire !
- Pour la sodomie car il n'y a pas de lubrification naturelle et pourtant c'est nécessaire !
- Lors de l'utilisation de sex toys !

Les lubrifiants à base d'eau :
Ils sont compatibles avec les préservatifs. Sans couleur, ni odeur, ils ne tâchent pas et se rincent facilement à l'eau.

Les gels à base de silicone :

Plus résistants que les précédents, ils sont conseillés pour les relations anales et lors de l'utilisation de joujoux. Mais c'est aussi la solution pour du sexe aquatique puisqu'il ne se dissout pas dans l'eau !

Les chauffants :
Plutôt conçu pour les filles, ce gel qui propage de la chaleur sur les muqueuses intensifie le plaisir. Mais attention, si toi et Doudou avez décidé de le tester et que ta foufounette prend feu, rince-toi immédiatement ! Certaines ne supportent pas la sensation...

Les aromatisés :
Pour les gourmandes et les gastronomes, adeptes des pratiques orales et des odeurs fruitées, ces gels intimes existent dans une multitude de parfums. Goût fraise, vanille, chocolat... On en mangerait !

Les retardants :
Contrairement aux gels intimes chauffants, les lubrifiants retardants laissent une impression de fraicheur légèrement anesthésiante pour diminuer les sensations et retarder l'éjaculation. Evidemment ce lubrifiant à appliquer directement sur le pénis, n'est pas compatible avec le préservatif. Mais avant de laisser tomber la capote, assurez-vous d'avoir fait les tests de dépistage du sida et d'avoir recours à un autre moyen de contraception.


--
Va voir aussi :
La lubrification naturelle
Sécheresse vaginale
L'éjaculation précoce

Passe le TEST :
Pratiques et positions, découvre ton kama perso !

Discutes-en :
Partage ton expérience sur le forum "Au lit" !
--

Tasante.com le 23/04/2009

Envoie ton témoignage !

S'inscrire