imprimer l'article

Une nouvelle pilule plus naturelle ?

Une pilule présentée comme beaucoup plus naturelle que les autres. Qu'en est-il ?

Toutes les pilules combinée contiennent deux sortes d’hormones.
Les pilules contiennent une hormone de type estrogène et une de type progestérone (un progestatif).
Jusqu’ici, toutes les pilules avaient le même estrogène, l’éthynilestradiol. Cette hormone est une hormone de synthèse, donc pas naturelle et beaucoup plus puissante que les hormones naturelles fabriquées par notre organisme. On l’utilise car elle est puissante et peut être pris en comprimé, puisqu’elle n’est pas digéré. Les estrogènes naturels ne peuvent pas se prendre en comprimés, car ils seraient détruits dans le tube digestif.

La nouvelle pilule, Qlaira®
Elle contient un estrogène différent, le valérate d’estradiol. Il ne s’agit pas, au départ, d’une substance naturelle. Le Valérate d’estradiol présent dans dans les comprimé, une fois dans la circulation, est transformée en estradiol, hormone identique à une hormone naturelle.
La deuxième hormone progestative contenue dans les pilules est très variables selon les pilules. Elle est toujours une hormone de synthèse, y compris dans Qlaira®. Il s’agit même d’une nouvelle molécule progestative, le diénogest...

Cette pilule, quelles diférences pratiques avec les autres pilules ?
En pratique, les hormones de cette pilule étant différente, elle ne se prend pas de la même manière. Plusieurs différences importantes à connaître

  • Quand on la commence, on n'est protégée contre une grossesse qu'à partir du 10ième jour de prise. Pendant les 9 premiers jours, il faut soit éviter les relations sexuelles, soit utiliser un préservatif.
  • Quand on prend cette pilule en relai d'une autre pilule, il ne faut faire AUCUN jour d'arrêt. Il faut enchaîner directement le dernier comprimé de la plaquette de l'ancienne pilule avec le premier de Qlaira®. Et là aussi, les 9 premiers jours, la contraception n'est pas assurée.
  • Les jours sans hormones sont réduits à deux jours seulement, correspondant aux deux comprimés blancs qui sont en fait des placebos ou comprimés inactifs. (un oubli de ces comprimés n'entraîne aucun problème !)
  • Et les saignements apparaissent souvent avant la fin de la plaquette (mais pas forcément), c'est normal.

Au total, est-ce vraiment une pilule naturelle ?
Un peu plus que les autres, puisque l'estrogène qui circule dans l'organisme est un estrogène naturel. Mais l'autre hormone, elle n'est pas naturelle. Ce qui serait intéressant, c’est de savoir si son usage entraînera moins de complications cardiovasculaires que les pilules habituelles...

 ---

Va voir aussi :

Le patch contraceptif  ;  Elles ont testé le patch !

L'anneau contraceptif  ; Elles ont testé l'anneau contraceptif 

L'implant contraceptif, C OUAK ? ; Elles ont testé l'implant !

Le stérilet what is it ? ; Elles ont mis un stérilet...

Et toi, tu penches pour quoi question contraception ? Balance ton avis !

---
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

 


Dr Catherine Solano le 25/06/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire