imprimer l'article

19 idées contre l'obésité

A Paris, en classe de CE2, 1 enfant sur 6* est trop gros. En réaction à ces 15,6% qui ne cessent d'augmenter, des médecins et des nutritionnistes ont réfléchi à un plan d'actions. 19 idées concrètes ont été proposées à la Ville de Paris pour prévenir l'obésité chez les moins de 12 ans.

Donne ton avis sur l’idée qui te semble la plus importante et n’hésite pas à en proposer de nouvelles !

A l'école :
1 : équilibrer les repas des cantines scolaires.
2 : implanter des fontaines à eau dans tous les établissements scolaires.
3 : supprimer les marques de produits alimentaires à l'école, que ce soit sur les menus, les affiches, le matériel scolaire ou sportif.
4 : ajouter des cours de cuisine et des leçons sur la nutrition en classe de CE2 pour les primaires, en 5ème pour les collégiens.
5 : augmenter l'activité physique à l'école, et installer des paniers de basket ou des buts dans toutes les cours de récré.

A la maison, au supermarché et dans les transports :
6 : obtenir la gratuité de diffusion des spots de l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) –"Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé"- sur les chaînes publiques de télé et de radio.
7 : interdire les spots TV pour les produits alimentaires à destination des enfants le matin avant l'école, les mercredi, samedi et dimanche matin.
8 : interdire, dans les émissions de télé-achat, la vente de produits et appareils pour mincir n'ayant pas fait la preuve de leur efficacité (substituts de repas, sous-vêtements pour maigrir, masseur anti-cellulite, etc.).
9 : apposer un logo distinctif sur les emballages des produits alimentaires bons pour la santé (comme il existe déjà un logo vert sur les produits recyclables).
10 : encourager l'allaitement au sein pour les bébés (et augmenter en conséquence la durée du congé maternité).
11 : rendre obligatoires les fontaines à eau dans tous les lieux publics, lieux de passage (gares, métros, aéroports...) et entreprises privées.
12 : promouvoir, dans les boulangeries et auprès de la population, le pain à base d'une farine moins raffinée que la farine blanche (type 80) et fabriqué avec une quantité de sel inférieure à 18g par kilo de farine. 

Chez le médecin ou à l'hosto :
13 : introduire une formation en nutrition dans les études suivies par les futurs professionnels de santé (médecins, dentistes, pharmaciens, infirmiers, aides-soignants), mais aussi dans celles des futurs profs et travailleurs sociaux.
14 : clarifier les compétences des divers spécialistes de la nutrition, afin que le titre de "nutritionniste" ne soit pas usurpé.
15 : améliorer la prise en charge de l'obésité dans le système de soins, aussi bien pour les enfants que pour les adultes.
16 : accorder davantage d'attention aux problèmes de nutrition à l'hôpital, sur le modèle de la lutte contre les infections nosocomiales.
17 : inscrire l'actuel Programme National Nutrition Santé comme priorité de santé publique.

Pour les plus modestes :

18 : distribuer des coupons de fruits et légumes frais, à la façon des tickets-restaurants, pour les personnes aux revenus modestes.
19 : aider à l'approvisionnement des assos comme les Restos du cœur ou Soupe populaire en aliments bons pour la santé.

Alors, d'après toi, laquelle de ces idées devrait être appliquée en priorité ?

--
Teste-toi :
Es-tu bien dans ton corps ?

Va voir aussi :
Comment manger équilibré ?
Ne cède pas au grignotage

Discutes-en :

Balance tes astuces light ou tes frustrations diet sur le forum "Lâche-toi sur les régimes !"
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !


* Selon l’étude commandée en 2009 à l’Observatoire de Santé (ORS Ile-de-France)
Source : LExpress.fr

 

 

Tasante.com le 04/02/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire