imprimer l'article

Mauvaise haleine, que faire ?

De même que les odeurs de transpiration, la mauvaise haleine gène plus souvent les autres que celui qui en est l'auteur.

Les causes de la mauvaise haleine sont diverses et variées. Les problèmes buccaux et les affections dentaires sont au premier rang. Les caries négligées s’accompagnent souvent d’inflammation et de surinfection des gencives (gingivites) et peuvent se compliquer d’abcès, ce qui provoque de fortes odeurs liées à l’infection des tissus. De même, les affections dues à des champignons microscopiques (appelées mycoses) de la cavité buccale et les angines sont responsables de mauvaises haleines.

Une bonne hygiène bucco-dentaire prévient caries et gingivites et évite les mycoses buccales. Il convient de ne pas abuser des sucreries et des boissons sucrées. Se brosser les dents après chacun des trois principaux repas est un minimum. Utilise un dentifrice fluoré et une brosse à dents souple en bon état (changée tous les deux mois), fais des bains de bouche pour compléter ton brossage. Dans la journée, ou lorsque après déjeuner les conditions ne te permettent pas de te brosser les dents, un chewing-gum sans sucre (fluoré si possible) sera le bienvenu (grâce aux effets mécaniques du "mâchage", et par l’augmentation du flux salivaire qu’il entraîne, tous éléments favorables pour l’hygiène bucco-dentaire).

Parmi les autres causes de mauvaises haleines, on trouve :
1) les causes "gastronomiques", telles que l’ail, l’oignon ou l’asperge, les sauces grasses, le vin ou l’alcool ;
2) les causes dues à des problèmes d’estomac ou d’œsophage, parmi lesquelles le reflux gastro-oesophagien, et l’hyperacidité gastrique (dont le tabac et l’alcool sont souvent responsables) qui donne une haleine lourde, parfois fétide ;
3) les causes ORL, c’est-à-dire dues à des infections au niveau du nez ou des sinus, telles que les rhinites ou les sinusites chroniques ;
4) plus rarement, certaines maladies générales notamment insuffisance du foie ou des reins, désordre métabolique ou prises de médicaments particuliers (sédatifs, neuroleptiques, vitamines B, …).

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 07/03/2001

Envoie ton témoignage !

S'inscrire