imprimer l'article

La menace nucléaire

A cause du tremblement de terre et du tsunami qui ont ravagé le Japon, les centrales nucléaires au nord du pays ont été endommagées. Si les autorités ne sont pas alarmistes, elles ne sont pas non plus rassurantes, et le risque d'un accident nucléaire plane toujours...

Pour parer à la catastrophe, l’état distribue de l’iode aux personnes habitant à proximité de ces centrales. Et par précaution, dans le reste du pays aussi les japonais ont dévalisé les stocks d’iode. Mais pourquoi prendre de l’iode, exactement ? L'iode peut-il nous sauver de la menace nucléaire ?

De l’iode pour lutter contre les radiations

En cas de fuite, les centrales nucléaires peuvent rejeter de l'iode radioactif. C'est ce qui s'est passé à Tchernobyl. L'air se charge alors de particules d'iode très radioactif que les être vivants respirent. La glande thyroïde, centre de toute l’activité hormonale, située à la base du cou, a besoin d'iode pour fonctionner. Alors, elle capte l'iode présent dans le corps. S'il est radioactif, et bien, elle capte l'iode radioactif sans savoir que c'est un poison qui va se fixer dans l'organisme.

L'iode radioactif entraîne des dégâts
La thyroïde bourrée d'iode radioactif s'abîme. Elle peut être brûlée, ce qui l’empêche de fonctionner correctement (hypothyroïdie) et de fabriquer ses hormones habituelles. Chez l’enfant surtout, l’iode radioactif peut provoquer un cancer de la thyroïde. Tchernobyl est responsable de 7000 cancers* de la thyroïde chez des enfants. Dans ce cas-là, l’iode peut être une solution préventive.

Les comprimés d'iode non radioactif bloquent l'iode radioactif
Quand on prend de l'iode non radioactif avant le passage d'un nuage, la thyroïde est saturée d'iode. Elle n'a donc pas besoin d'en capter. Alors, même si l'organisme respire de l'iode radioactif, il ne s'installe pas dans notre corps, mais ressort avec l'air expiré... C'est ainsi que se fait la protection.

Les conditions idéales pour prendre de l’iode en prévention
S’il y avait possibilité de prévoir les émissions de radioactivité, pour s’en prémunir au mieux, il faudrait prendre de l’iode une heure avant le passage du nuage et jusqu’à 24h après l’incident. Mais 24h après l’exposition aux radiations, on considère que c’est trop tard.

Evidemment l’iode n’est pas une solution aux risques nucléaires. Il évite seulement un des nombreux problèmes que pose la radioactivité. Si on en parle beaucoup c'est parce qu'il s'agit d'une des seules choses que l'on sait faire en prévention !


Sources : cli-gravelines.fr
* Interview JT France2 de Pr Patrick Gourmelon, Directeur de la radioprotection de l'homme à l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire(IRSN)

--
Va voir aussi :
Réflexes anti-sismiques
Fais pipi sous la douche, sauve la planète !

Discutes-en :
Sur le forum Actu
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano et Tasante.com le 14/03/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire