imprimer l'article

La spasmophilie, c'est quoi exactement ?

Une crise de spasmophilie c'est un problème assez fréquent puisqu'une personne sur 10 environ en souffrirait ! Pourtant, cette « maladie » n'en est pas une. C'est un mal typiquement français qu'on ne connaît pas ailleurs...

Une crise de spasmophilie, comment ça se passe ?
C'est essentiellement une crise de spasmes musculaires. Autrement dit, les muscles se contractent de manière involontaire, sans qu'on leur ait rien demandé. Mais ce phénomène est associé à d'autres signes. La crise de spasmophilie comprend ainsi les signes suivants : contractions musculaires involontaires, fourmillement, engourdissement des extrémités, crampes, maux de tête, boule dans la gorge, sensation d’oppression, vertiges, nervosité, anxiété, sensation de fatigue intense, hyperventilation (respiration très rapide), tremblements, sueurs…

Alors, pourquoi ça n'existe qu'en France ?
Parce que la crise de spasmophilie est en réalité une crise d'angoisse ou attaque de panique, et c'est ainsi qu'on la considère ailleurs. C'est une manifestation de très forte anxiété. C'est la raison pour laquelle tous les traitements proposés comme le magnésium ou le calcium n'ont aucune action démontrée sur ces crises. Chez les personnes souffrant de spasmophilie, on observe très souvent une anxiété très élevée, parfois même des signes de dépression. C'est ça qu'il faut soigner pour se libérer des crises.

Pourquoi ces signes de spasmophilie ?
Les personnes très anxieuses peuvent se mettre tout à coup à respirer trop rapidement, de manière superficielle. A ce moment-là, l'équilibre entre l'oxygène et le gaz carbonique perd son harmonie et les signes de spasmophilie apparaissent. C'est pourquoi, l'une des méthodes pour faire céder la crise, c'est de respirer dans un sac en papier (attention, jamais de sac sur la tête pour ne pas s'asphyxier).
C'est cette manière de respirer qui est en cause dans la crise de spasmophilie. Certaines personnes auraient génétiquement une plus grande sensibilité physique à ces épisodes de respiration rapide dus au stress.

Que faire quand on a des crises de spasmophilie ?
Consulter un psychiatre qui pratique les thérapies comportementales et cognitives, afin de travailler à réduire l'anxiété et la dépression si elle est présente. Cette manière de traiter la spasmophilie n'agit pas instantanément, mais c'est la seule vraiment efficace en profondeur...

--
Teste-toi :
Quel est ton profil d'anxiété ?

Va voir aussi :
Trois méthodes pour faire baisser ton stress.
Pas d'angoisse avant la première fois !
Relaxe ton angoisse...

Trace sur le forum :
Jamais comme il faut (filles)

Jamais comme il faut (mecs)

---
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !
 

Dr Solano et Tasante.com le 24/11/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire