imprimer l'article

Aoûtat, gare à la pelouse qui pique !

Un gazon bien vert et apparemment accueillant peut cacher des parasites qui vont te sauter dessus. Par exemple les aoûtats. Si tu en as déjà été victime, tu t'en souviens certainement !

Un aoûtat, c’est quoi ?
C’est un arthropode, une bestiole à 8 pattes, de couleur rouge et qui mesure environ 1 à 2 mm de longueur. Mais celui qui s’attaque à nous, c’est sa larve, plus petite, à 6 pattes. Elle mesure entre 250 et 750 μm selon qu’elle est à jeun ou non ! La larve est aussi de couleur rouge-orangé. Elle possède un rostre, un outil qui lui permet de se nourrir de ta peau. Cet animal vit dans l’herbe et si tu gambades joyeusement, il te saute dessus…
Cet animal a d’autres alias : Trombicula autumnalis (pour les scientifiques), rouget, vendangeur, trombidion, lepte d’automne…

Et voici la bête :

Que fait l’aoûtat quand il est sur toi ?
Si tu poses le pied au contact du sol, il remonte tranquillement sur ta peau, jusqu’à rencontrer un obstacle. Par exemple l’élastique de tes chaussettes ou ton slip… Contrairement au moustique, il ne suce pas ton sang. Contrairement aux guêpes, il ne possède pas de dard qu’il laisserait dans ta peau. Il te pique bien, et envoie une substance chimique qui l'aide à creuser une mini cavité dans l’épaisseur de ta peau. La substance chimique dissout tes cellules et forme une délicieuse bouillie dont il se régale… Miam… Le problème, c’est que la substance chimique provoque des démangeaisons terribles !

Comment on sait qu’on a choppé des aoutats ?

On est entre juillet et septembre et l’on revient d’une balade dans la nature, on s’est allongé dans l’herbe et ça gratte. Où ça ? Juste aux endroits où les vêtements serraient : à la ceinture, au niveau de l’élastique des chaussettes, à l’aine au niveau du slip, la ficelle du string (pas très élégant de se gratter !), les bretelles du soutien gorge etc. Et ça dure plusieurs jours pendant lesquels tu te grattes à mort. Il y a plein de petits boutons rouges bien visibles. Note que les humains ne sont pas les seuls atteints, les chiens, chats, le bétail et surtout les rongeurs sauvages peuvent aussi en attraper. Les boutons et les démangeaisons durent plusieurs jours après que la bestiole se soit nourrie de toi et se soit laissée tomber à terre.

Des piqûres caractéristiques :

 

Que faire pour que ça parte plus vite ?
On peut commencer par prendre un bain chaud, en savonnant avec un savon de Marseille. Le but est de détruire les parasites. Pour soulager les démangeaisons, les lotions alcoolisées type eau de cologne, ou vinaigrées, peuvent être efficaces. On peut aussi voir un médecin. Il va proposer d’utiliser un produit antiparasitaire, l’Ascabiol (citation non publicitaire !) comme pour la gale, ou un antihistaminique (antiallergique) pour réduire les démangeaisons, ou encore un corticoïde local (anti-inflammatoire puissant en crème).
Et si tu en as choppé dans ton jardin, c’est possible de traiter la pelouse avec des produits acaricides pour détruire cette faune. Renseigne-toi et mets tes parents au boulot !

Sources : Atlas de parasitologie médicale de l’université de Nancy. Ecole nationale vétérinaire de Lyon. Dermatoses parasitaires des Rongeurs et du Lapin de compagnie.

--
Va voir aussi :
Les acariens, qui sont-ils ?
La gale, ta peau, c'est son régal !

Discutes-en :
Sur le forum "Je suis malade"
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !

Follow Tasante sur Twitter !

 

Dr Solano et Tasante.com le 24/07/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire