imprimer l'article

Les colorations t'abîment-elles les cheveux?

Changer la couleur de tes cheveux te tente, et tu as à ta portée une gamme impressionnante de nuances prêtes à être adoptées. Mais ces produits sont-ils sans danger pour tes cheveux ? Quelques conseils...

Si certaines colorations de cheveux (bleu turquoise, blond platine...) sont à laisser aux mains expertes des coiffeurs, la plupart peuvent être réalisées facilement et à moindre coût à domicile. Intéressant donc, mais ces teintures sont-elles sans danger pour tes cheveux ? Il suffit de lire leur notice pour constater rapidement que les produits utilisés ne sont pas anodins, et que des précautions doivent être prises pendant la manip, sans oublier l'indispensable touche d'essai à réaliser 48 heures avant de passer à l'acte, afin de limiter le risque d'allergie.
En pratique, trois grandes catégories de coloration à domicile existent. Celle dite permanente, la plus classique, donne des résultats durables dans le temps car elle utilise une teinture qui pénètre profondément dans le cheveu. Son principe repose sur l'association d'eau oxygénée, qui décolore le cheveu, et d'ammoniaque, qui facilite la fixation du colorant.

Ces produits, qui sont agressifs, sont à éviter si tu as des cheveux secs, fourchus ou cassants, ou au contraire gras (phénomène rebond) et également si tu as des pellicules, et un intervalle de 6 semaines minimum est à respecter dans tous les cas entre deux colorations (même si tu ne retouches que les racines). Opte plutôt pour une coloration semi-permanente n'utilisant ni eau oxygénée ni ammoniaque, et privilégiant les colorants naturels associés à des actifs végétaux doux (1). Celle-ci permettra un changement de couleur moins radical et moins durable, mais plus sûr pour tes cheveux, et tu pourras changer de couleur ou de nuance tous les mois si tu le souhaites. Enfin, si tes cheveux sont très fragiles, tu peux tenter une coloration dite "fugace" ou un masque colorant, qui s'effacent au premier lavage, à choisir de préférence dans une marque dermocosmétique sérieuse pour éviter les mauvaises surprises (fixateurs de couleur nocifs, couleur ou nuance inattendue...).

(1) en pharmacie, parapharmacie et certaines boutiques de produits naturels

A lire pour en savoir plus :
Eric Favre Le petit guide de la coloration. Editions lpm (Les Presses du Management), collection Santé/Bien-être, sept. 2000

Maria Bardoulat - Dr en pharmacie le 05/10/2001

Envoie ton témoignage !

S'inscrire