imprimer l'article

Musculation : intérêts et apports bénéfiques

Tu te trouves trop maigre, pas assez ferme ni impressionnant, tu penses à la muscu sans trop savoir si c'est bon ou non pour ta croissance. Explications...

Les sondages d'opinion montrent que les filles préfèrent (sans y attacher toutefois une trop grande importance) les garçons ayant un corps ferme et musclé plutôt que ceux aux épaules avachies, aux chaires flasques et au ventre mou. C'est d'ailleurs cette image de beau mec que la pub véhicule le plus souvent comme l'archétype du jeune bien dans sa peau.
La musculation bien comprise et bien pratiquée est bénéfique pour le physique et le mental. Une sangle abdominale tonique et ferme, outre l'aspect "tablette de chocolat" qui est de nature à attirer l'œil et l'attention de plus d'une fille, améliore non seulement le transit intestinal (et contribue donc à la lutte contre la constipation), mais aussi la statique vertébrale (c'est-à-dire le maintien de la colonne vertébrale, et de ce fait est une des meilleures préventions possibles du mal de dos).
La musculation peut être pratiquée dans un but seulement esthétique. Ceci correspond à ce que les initiés appellent le bodybuilding, et ce que les jaloux bedonnants et à la "fesse triste" appellent la "gonflette". La musculation peut être aussi pratiquée comme discipline complémentaire d'un sport collectif ou individuel. Les méthodes de préparation modernes des sportifs, et a fortiori des sportifs de haut niveau, font appel à la musculation plus ou moins ciblée sur certains groupes musculaires, pour améliorer les performances.
Si tu envisages de faire de la musculation sans l'associer à un sport collectif ou individuel (donc de faire du bodybuilding), il est conseillé de pratiquer en complément une activité développant le système cardio-vasculaire en parallèle de la masse musculaire (que ce soit par exemple sous forme de footing, de jogging ou encore de cardiotraining). Adolescent, tu privilégieras le sprint (effort intensif mais de courte durée), et, en prenant de l'âge, tu opteras progressivement pour le fond (effort plus modéré, non "explosif", mais de longue durée). Ce conseil s'explique du fait de l'évolution physiologique du système cardio-vasculaire en fonction de l'âge.

La musculation peut être pratiquée dès 15-16 ans, sous réserve d'être adaptée car la croissance osseuse n'est pas terminée. A cet âge, il convient de faire des exercices avec des charges légères et de ne pas forcer (le surentraînement avec des charges trop lourdes serait susceptible de bloquer la croissance et/ou d'entraîner des problèmes articulaires). Si la pratique de la musculation reste naturelle, c'est-à-dire sans dopage, il n'y a pas de risque d'être trop musclé, quel que soit le niveau d'entraînement.
Bien pratiquée, avec un minimum d'échauffement et d'étirements ligamentaires et musculaires (stretching) avant chaque séance, avec une progression croissante et raisonnable des poids soulevés, avec des temps de récupération suffisants entre chaque entraînement, le tout allié à une diététique adaptée (apport protéique augmenté et sans trop de sucres à absorption rapide), la musculation peut certainement être une bonne chose pour toi.
En effet, ce n'est qu'en cas de dopage (anabolisants, hormone de croissance, ...) que l'hypertrophie musculaire devient telle qu'elle va surmener os et articulations, ligaments et fibres musculaires (avec risque de voir survenir fractures osseuses dites "de fatigue", tendinites, déchirures tendineuses ou musculaires, et, à plus long terme, arthrose par surmenage des articulations).

VA VOIR AUSSI
Muscu : les dérives

Muscu-on-line

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 23/10/2001

Envoie ton témoignage !

S'inscrire