imprimer l'article

Te défaire de tes complexes

Se débarasser de ses complexes consiste tout d'abord à comprendre d'où ils viennent. Les explications d'une psychologue...

Un vrai complexe, ça peut gâcher la vie, et même engendrer des dépressions. Il concerne le plus souvent un détail physique, un petit défaut (un nez que l'on trouve trop gros, ou des kilos en trop) sur lequel on se focalise, et très vite on ne pense plus qu'à ça. On passe alors son temps à se regarder dans le miroir et à se morfondre sur son sort. Mais le plus gros problème se pose avec le regard des autres. Une personne complexée est persuadée que tout le monde ne voit que son défaut, et adopte alors une attitude de défense : elle évite les autres, se renferme sur elle-même, et peut devenir agressive.

Un complexe, c'est quoi ?
- Un complexe n'est pas une réaction objective face à un défaut qui te cause du tort. Car si c'était le cas, alors la chirurgie esthétique résoudrait beaucoup de problèmes. Un vrai complexe ne disparaît pas après une opération du nez...Il y a une différence entre trouver que son nez est trop gros et souffrir d'un véritable complexe.
Les personnes complexées le sont bien souvent pour des défauts qui n'existent pas, si ce n'est dans leur esprit. Une personne complexée a du mal à vivre en société, à communiquer, à s'intégrer. C'est pour cela qu'elle développe des complexes, et non l'inverse.
- Le complexe est donc un symptôme développé pour justifier cette difficulté à s'intégrer. Il est souvent surprenant de voir de très jolies jeunes filles solitaires rongées par les complexes, alors que d'autres, au physique ingrat sont bien dans leur peau et entourées d'amis.

Les personnes les plus gâtées par la nature sont souvent les plus complexées. Pourquoi ?
Parce que depuis leur plus tendre enfance, leur physique a joué un trop grand rôle dans leur vie. Elles y accordent trop d'importance, au détriment de qualités comme l'ouverture aux autres, le sens de la communication, le sens de l'humour..., bref tout ce qui permet d'attirer la sympathie d'autrui. Or, entre une personne très belle et renfermée et une personne moins belle mais très agréable, on ne s'y trompe pas.
Les personnes complexées souffrent d'un excès d'égocentrisme. Un des meilleurs remèdes est alors de s'efforcer à porter plus d'attention aux autres qu'à soi-même.

S'ouvrir, partager, communiquer, et surtout minimiser l'importance du physique au profit de qualités humaines. Si l'on désire réellement s'ouvrir aux autres, on peut se débarrasser de ses complexes avec des efforts et de la volonté.

Samantha Lefèvre - Psychologue le 19/11/2001

Envoie ton témoignage !

S'inscrire