Que faire en cas de coma éthylique ?

Une absorption massive d'alcool provoque un coma. Et ce coma n'est pas de la blague. Pas de quoi s'en vanter. Le coma éthylique peut avoir des conséquences gravissimes,jusqu'à entraîner la mort.

Patrick Hertgen, médecin urgentiste et Dr Catherine Solano, le 25/04/2012

Opinions, Témoignages (209)

Anonyme, le 27/01/2013 à 20h21
C'était exactement hier soir. On s'est fait une soirée entre potes et j'ai beaucoup beaucoup bu. Surtout qu'en tant que fumeuse, j'ai fumé comme jamais. Mais à peine de cigarettes.. J'ai commencé par me sentir "heureuse" puis j'ai eu la tete qui tournait, je voyais comme si le monde s'écroulais sous mes pieds..J'ai eu peur quand j'ai entendu un ami dire "faut faire gaffe, tenez la éveillée je veux pas qu'elle tombe dans un coma ! " cet ami étant mon ex copain que j'ai eu du mal à oublier a pris soin de moi toute la soirée. Après m'être couchée sur le coté, les jambes de quelqu'un en dessous de ma tête, je vomissais, j'ai vomi tout ce que j'ai mangé. Puis, mon ex m'a assise,s'est assit derrière moi et a continuer à me parler.. J'ai fini endormie dans le lit d'un ami pour me réveiller aux environs des 2heures du matin. Je me sentais mieux mais vraiment mieux! Je descend les escaliers pour boire quelque chose, enlever ce gout de vomi dans le fond de ma gorge. Alors voilà, si ça vous arrive j'ai juste quelque conseils :
- Vomissez. Faites-vous vomir ! C'est le meilleur moyen que j'ai trouvé, moi, personnellement.
- Restez couché et surtout PARLEZ et ayez un sceau à côté de vous (ou bien les toilettes ou quoi mais quelque chose dans lequel vous pouvez vomir.)
Enfin bref. J'ai appris qu'il ne fallait plus boire autant car ça n'ammène à rien ! Même si c'est en soirée entre potes, faut éviter de boire beaucoup. Même si j'ai vécu cette exprérience horrible, je continuerais à boire. C'est stupide, oui.

Donc voilà, mon témoignage. Prennez soin de vous! ;)

Par KarlMarcJohn, le 26/06/2012 à 12h18
Alors voilà, bac fini, quasi-sure de l'avoir en poche avec mention très bien, et une énorme fête pour fêter la fin d'une dure année! sauf que cette énorme fête bah voilà elle était pas si géniale que ça! à 22h j'en étais "qu'à" ma 3ème bière, puis on commence à sortir tequila et vodka! ... le gros trou noir après, mes amis ont du défoncer la porte des toilettes dans lesquelles je m'étais enfermée pour décuver en paix. j'ai perdu connaissance et là ils ont vraiment paniqué! les pompiers sont rapidement arrivés, je suis restée pendant deux jours sous perf' et j'ai perdu le goût de la nourriture!
les médecins étaient persuadés que j'étais anorexique (vu le poids que je pesais après les 3semaines de révisions intensives pour le bac où la nourriture était en option) et instable mentalement! maintenant je suis sortie, mes parents ne me regardent plus comme avant et surtout, j'ai moi même l'impression que je vais me casser à chaque mouvement!
génial pour commencer les vacances d'été! en tout cas, expérience à ne surtout pas réitérer!

Par KarlMarcJohn, le 26/06/2012 à 12h18
Alors voilà, bac fini, quasi-sure de l'avoir en poche avec mention très bien, et une énorme fête pour fêter la fin d'une dure année! sauf que cette énorme fête bah voilà elle était pas si géniale que ça! à 22h j'en étais "qu'à" ma 3ème bière, puis on commence à sortir tequila et vodka! ... le gros trou noir après, mes amis ont du défoncer la porte des toilettes dans lesquelles je m'étais enfermée pour décuver en paix. j'ai perdu connaissance et là ils ont vraiment paniqué! les pompiers sont rapidement arrivés, je suis restée pendant deux jours sous perf' et j'ai perdu le goût de la nourriture!
les médecins étaient persuadés que j'étais anorexique (vu le poids que je pesais après les 3semaines de révisions intensives pour le bac où la nourriture était en option) et instable mentalement! maintenant je suis sortie, mes parents ne me regardent plus comme avant et surtout, j'ai moi même l'impression que je vais me casser à chaque mouvement!
génial pour commencer les vacances d'été! en tout cas, expérience à ne surtout pas réitérer!

Par celiakgs, le 14/06/2012 à 00h12
J'ai 16 ans, c'était il y a quelques semaines de ça, après le décès de ma grand-mère. C'est pour ça que j'ai décidé de boire ce jour-là, pour oublier l'espace d'une journée que ma mamie était partie la veille. J'ai prévénu 4 copines à moi, on a acheter une bouteille de vodka, on c'est pauser dans un parc (c'était en après-midi en plus) et on a commencer à boire. Sachant que je n'avais pas manger depuis pratiquement 24 heures et en ayant fait un "binge drinking" (boire très vite et beaucoup) c'était sur que je n'allais pas tenir.
Je ne me souviens de rien, on ma juste raconter que une heure après avoir bu j'ai perdu connaissance, plus moyen de me réveiller, j'étais en pleine rue, caché dans un champ. C'est que pratiquement 2 heures après, quand mes potes ont vu que je ne me réveillais pas qu'ils ont finit par appelé les pompiers. Je me suis réveillé 7 heures plus tard, à l'hopital ce qui est pour ma part le plus traumatisant... En réa' j'ai demander mon téléphone à une infirmière et j'ai vue un message d'une de mes copines m'expliquant la scène. J'étais choquée d'avoir pus être aussi mal. Bien sur, à chaque fois que je bois c'est toujours tout un truc parce que je ne tien pas l'alcool mais d'habitude on m'arrête assez rapidement.
Depuis sa, j'ai arrêter de boire. Je ne pense pas que c'est un arrêt définitif mais je consommerait avec modération maintenant.

Anonyme, le 04/05/2012 à 00h35
Je fais de l'hypoglycémie diagnostiqué de nature. Pour ceux qui ne sont pas au courant, l'alcool contribue à déclancher une crise. Mais bon, comme j'ai bien faire la fête avec des copains, je ne m'en prive pas.
Une fois j'ai exagérer.Pour d'autre c'était une quantité tout à fait correct, pour moi c'était du poison. Je me suis couchée avec la tête qui tournait. Comme je n'avais rien mangé depuis le souper, je suis tombé en crise d'hypoglycémie pendant mon sommeil. Quand j'ai finis par me réveillé, j'étais au bord de la perte de conscience et j'ai vomit pendant une journée entière.

Depuis, je m'assure de toujours manger un peu avant, d'équilibrer avec de l'eau et d'arrêter immédiatement lorsque je ressend une nausée. Néanmoins, je ne m'empêche pas de faire la fête. Je suis juste moins chaude (quel jeu de mot) à l'idée de virer des brosses maintenant commw on dit au québec.

Je ne crois pas que la solution réside dans l'idée de stoper complètement la consommation d'alcool. C'est vrai que ça à un côté festif amusant. La solution c'est la modération, et ce sera toujours ça. Il faut connaître ses limites aussi, et avoir la maturité de dire non aux autres quand notre corps nous dit que ces assez.

Il ne faut pas oublier que l'alcool reste avant tout un poison (comme n'importe quelle drogue). Il remplit notre système de toxines et notre corps doit travailler très fort pour les éliminer.

Anonyme, le 30/12/2011 à 03h09
I y a quelques mois j'ai été à une fête chez une amie. Je me suis promis de ne pas boire énormément pourtant j'ai beaucoup bu. Nous avions un peu bu puis fumé puis bu, etc. Puis nous avons commencé des jeux avec l'alcool. Alors que les stocks de vodka s'épuisaient nous avons commencé les mélanges de plusieurs boissons forte. A un moment je ne savais plus ce qui m'arrivé . Je me suis légèrement effondré sur le sofa où j'étais déjà assise quand je croit que mes amis voulaient que je prenne l'air à l’extérieur. Arrivé dehors je suis lamentablement tombé; je l'ai ressenti mais je n'ai pas eu mal pourtant je me suis coupée avec les cailloux sous moi. Quelqu'un m'a tenu pour pas que je soit entièrement couché sur le sol, ils m'ont tourné la tête et ont mis un récipient au cas où je vomissait et ils ont tout fait pour que je reste éveillé (ils m'ont giflé). Après, je crois que j'ai voulut me relevé mais je suis encore tombée. après je ne me souviens plus de se qui s'est passé mais je me souviens avoir vomi. Je n'ai pas fait de coma mais j'y été presque. J'ai été écoeuré de la cigarette et je n'aime plus trop l'alcool alors que j'aimé beaucoup ça avant cette fête. Pendant une fête à noël j'ai commencé a boire une bière mais j'ai arrêté car je trouvé ça mauvais. J'ai tiré une grande leçon de ce soir l'alcool nui même si c'est juste pour l'ambiance ou pour faire comme les autres c'est mauvais et je pense que je ne consommerais plus comme j'ai consommé ce soir là. Je pense que sans ce jeux j'aurais mieux profité de cette chouille.

Anonyme, le 08/08/2011 à 23h57
C'est arrivé il y a 2 ans, pour fêter la fin de l'année. J'ai commencé à boire comme ça, les autres aussi. Il n'était pas tard, la fête commençait seulement. Je me souviens avoir bu beaucoup de bière, puis un peu de vodka. Et me vient l'idée, avec un ami, de faire un cul sec à un vodka-jus d'orange que j'ai moi même servi (je n'ai pas mis assez de jus d'orange) Et voilà qu'on fait notre cul sec. Ils ne m'avaient jamais vu faire ça et ne me croyaient pas capable jusque là. Puis je ne me souviens que de brefs moments... Le reste, on me l'a raconté. J'ai bu beaucoup de vodka encore sans m'en souvenir. Je suis tombée et je me suis foullée la cheville. Arrivé à un moment de la soirée, j'ai crié de douleur ! Je ne savais pas ce qui s'était passé, mais je me souviens brièvement m'être réveillée en position latérale de sécurité, dans mon vomi, dans le sallon du gars qui avait organisé la fête. Mon coeur me faisait tellement mal que je voulais mourir sur le champs ! Je hurlais à la mort en priant mes amis de me laisser mourir. Ils ont appelé les SAMU bien sûr, mais ce n'était pas la porte d'à côté. Ils ont mis 20 min pour venir. Pendant ce temps là, je sentais mon coeur battre de moins en moins vite et ma réspiration était bref et rauque. Quand les urgentistes sont enfin arrivés, ils m'ont mis dans l'ambulance, mais j'avais déjà reperdu connaissance. Quand j'ai repris connaissance, j'était en tenu d'hopital, au urgence, ma mère et mon grand père était près de moi, ma mère en pleur. J'ai pleuré comme jamais j'avais pleuré en voyant ma mère. Je n'osais plus la regarder. Les infirmières sont venues me voir en me disant que j'ai eu beaucoup de chance. Que si je n'avais pas vomi, je serait surement morte. Je suis sortie de l'hopital à 7h du matin. Je n'avais pas de chaussures. J'ai remis mes vêtement pleins de vomi, j'ai boité à pieds nus jusqu'à la voiture, mon mascara avait coulé sur mon visage tant j'avais pleuré, je vennais de perdre au moins 6h de mémoire... J'ai dormi dans le lit de ma mère pendant 1 semaine pour qu'elle puisse me surveiller, comme les infirmières lui avaient demandés. Le lendemain, je suis allé rechercher mes affaires chez le gars. Il était sapeur pompier volontaire depuis cette année là. Il m'a confié qu'il m'avait fait vomir dans la soirée. Il m'a sauvé la vie. J'ai mis une bonne semaine à me remettre de cette soirée.
Bien que je ne me souvienne que de peu de choses, jamais je n'oublierai cette soirée !
Je n'ai plus rebu une goutte d'alcool !
Ne prennez pas les fêtes alcoolisées à la légère ! C'est pour vous que l'on témoigne...

Par benbg, le 17/06/2011 à 00h38
Petite journee de printemps, beau temps pour la brocante du village. Moi et mes potes on avait decide de se mettre la crise de foie. A 8h du matin, j attaque un pack de 12 bieres fini a 9h. Bieres bavaria (7,9¤), 8 bouteilles de rose comme munitions, quelques verres de blancs, de la liqueur et je sais plus trop quoi, et un bon douze gramme de shit pour la journee. Au bout de quelques heures, je sens que ca tourne un peu. Je fume mon dernier joint et a partir de la, tout ce que je vais dire m a ete raconte par mes potes car je ne me souviens de rien. Je criais j ai le foie qui se deshydrate alors on me donnait des bieres que je buvais cul sec, mon collegue m a ramene chez moi en brouette ^^, je suis tombe sur des stands, je criais toyota partout, j ai meme pisse devant tout le monde.. Il me monte dans ma chambre, croyant ma fenetre ouverte j ai pisse dans ma chambre, la il m a couché, et aucune reaction de ma part ( eau, claques, glace...) bien emeche lui aussi il rentre et s endort dans un fossé. Je me reveille a minuit sns rien comprendre a ma vie, trempe, mal de crane, du vomi partout dans ma bouche dans la chambre mes vetements propres etc... Et un mal de ventre extraordinaire.. Je suis reste eveille jusqu a 8h du matin a boire de l eau au sirop, + cachets... Franchement, je m en souviendrai et ca fait 2 mois, que je n ai pas touche une goutte d alcool tellement ca m ecoeure. C est dommage d en passer par la pour comprendre, alors faites attention au coma hydraulique et buvez avec moderation ( oui meme si il est pas la) car je le souhaite a personne

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire