Héroïne, c'est quoi ?

Même si selon les statistiques, la consommation d'héroïne n'augmente plus, c'est important de connaître les caractéristiques de ce produit.

tasanté.com et Dr Catherine Solano, le 02/07/2012

Opinions, Témoignages (43)

Par duc1982, le 16/09/2004 à 23h15
"...Au debut, l'heroine, s'est la drogue du samedi soir, on la consomme pr etre bien, pour planer, elle rend tres bien ds sa peau...,....puis on en consomme le lundi aussi....puis le mardi...., le jeudi....etc..."

Par Rorow, le 28/07/2004 à 17h45
Histoire similaire à peu de choses pret, l'inconnu, l'envi, l'ennui, et surtout le mal être qui nous pousse a faire des choix.
J'ai commencer l'héroine ya 4/5 ans, que jai réussi a tenir a distance pendan de nombreuz zanné. Maintenant j'ne prend tous les jours depuis 1ans, je travaille, ça ne se voit pas (presk, sof kke kestion dan mon entuorage sur mon komportement) mais faut tenir, et surtout prendre d'autre décisions, qui, elles, seront constructives. Je me fais violance pour arréter cette drogue qui pourrie la vie, malgrés ses apparences trompeuses au départ.
Le mieu c'est de ne jamais y toucher, rien, pas de X, pas de speed, pas de coke, pas de kéta, pas de H, rien
du tout.
un esprit sain dans un corps sain est ce qu'il y a de mieu, même si l'adolescence est parfois très très difficile.
Soyons fort, nous nous en porterons que mieux.
Bonne chance à ceux qiui sont dans mon cas, et surtout à ceux qui le deviennent sans s'en rendre compte (on s'en rend jamais kompte de tte manière).

Par Substance, le 21/07/2004 à 01h31
merci pour ce temoignage , si ca pouvait ouvrir les yeux de certains ...bonne chance pour la suite

Par rasti, le 15/03/2004 à 15h10
je compren ts ces témoignages et je me reconnait ds chacun.je sui ds la came depuis plu de 2 ans et je commence seulmen a men sortir ms c extrèmement difficil.l'envi de prendr quelque chose est permanente, je ne pense qu'a ca toute la journée.
En fait jai commencé a en prendre à la suite d'une rencontre amoureuse. il était toxico depuis plusieurs années et moi je ne fumais que des joints.j'étais folle amoureuse, et pour ne pas le décevoir (je me rend compte aujourd'hui comme c'est débil) j'ai commencé à en consommer de tps en tps, puis régulièrement. L'enfer a commencé: les plans foireux de soi disants amis,les dettes,et la dépendance.mes journées n'étaient faites que de ca:chercher de l'héro, pour passer la nuit trankilmen,pour pouvoir se lever le matin...bref,l'enfer total.Le pire c ke je me rendais pas compte de tou ca.Et un jour, une amie, une vraie,ma sortie de tou ca, ma ouvert les yeux sur l'horreur de cette merde.j'ai rompu d'avec ce mec,j'ai été chez le médecin qui ma donné un traitement au subutex de 16mg/jour (c bcp car je prenais en moyenne 3gramme d'héro par jour)Ca a été long,dur,avec de nombreuses rechutes mais aujourd'hui jen sui sortie. Si je peu conseiller les personnes ki seraient prêt à prendre de l'héro pr ne pas recevoir qq'1 ou pour toute autre raison, NE LE FAITES PAS. c la pire chos qui existe, ca fout tout en l'air.c aussi un message d'espoir car même au plus profond de l'enfer, on peut sen sortir. Courage à tous pour savoir dire non à temps et pour savoir se faire aider des autres.

Par coker, le 07/10/2003 à 16h50
salut moi moi c coker,j ai lu le preceden temoignage et est en kelk sorte l impression de me voir dan celui ci,moi aussi j ai consommé de l ecsta et peu de lsd,jefume du h mai tres raremen en revanche avan de consommer de l hero je fumé enormemen,la coke tres peu pour moi ou alors vraimen en soirée pour m eclater, je ne fume presk plu de h mai par contre l hro m obsede j ai vraimen bocou de mal a ne plus y penser j en reprend de temp en temp car je n arrivce pa a m en empecher,avn j été une personne clean je tapé des bon delire et j été tres sociable tandi ke maintenan je sui toujour sociable mai est du mal a allé vers les gens,meme avec ma propre famille ,je me sent tres mal a l aise dan des repa pourtant tres sympa!j ai l impression ke sa ne passera jamai , pour dire a toute les personne ki lise se message de ne jamai toucher a cette merde, meme pa une foi pour voir car si a se momen vous etes mal dan votre peau , c bon c l engrenage direct et en kelk sorete la decente au enfer car l hero et vraime, un produi ki te rend plu gai,donc ne faite pa cette conneri car avec bocou de chance vou riské de le regretter bocou de temp apres avoir decroché, je voulai faire une petite dedicace a ma copine ki m a bocou aidé a decrocher en m apportan tou l amour ke j ai eu et en m eloignan de mes ancien "copains" ke je connaissai pour la plupar depui la maternelle ,encore une choz ki peu vou montrer ke c de la vrai merde car sa a meme gaché des amitié de 20 ans!!!!! reflechissé bien avan de vou lancer dan cette aventure ki pour la plupar des cas ne fini pa en happy end!

Par tatoo87, le 23/12/2002 à 19h08
Serieux ton message fousune claque et fait reflechir. Bonne chance

Par BB2Jo, le 06/12/2002 à 21h55
Je vais vous racontez une histoire, une histoire d'amour, une histoire de pleurs, de cris, de souffrance,... J'étais amoureuse du plus merveilleux garçon de la terre. J'aimais ce garçon, c'était de la passion, je croyais sincérement que nous nous aimerions pour toujours. Un jour il s'est mis à fumer, c'était seulement de l'herbe mais quelle merde!!Il s'est mis à se piquer et à ne plus s'en passer. Il disatit que pour lui, la drogue n'était pas dangereuse. Il avait tort de se croire le plus fort, car maintenat il est mort, mort avec une seringue qui ne lui servira plus à rien. Et oui, mon premier amour est mort d'une overdose et je n'ai rien pu faire, et pourtant je savais qu'il prenait cette merde d'héroîne!! Dans sa vie il y avait deux choses, sa seringue et moi, moi je l'aimais, elle, elle t'a tuée.

Par modjos, le 08/10/2002 à 22h11
moi jai aussi envie de raconter un peu mon enfer ds la came. Jai 21 ans , jai commencé à 17 ans comme ça avec des gens que je ne connaissais pas trop, mais mon envie de gouter à ces drogues dures étaient tel que je le faisais exprès de les rencontrés. Comme tout le monde la dépendance sest fait progressivement et un jour jai senti le manque javais besoin de ma dose puis jen ai parlé à ma mère, en fait j'étais en manque je suis rentrée chez moi, n'en pouvant plus jai craquée et je lui est tout avouée. Elle a appellé le médecin et jai commencé un traitement à la méthadone(je vis en Belgique)cela fait 2 ans que jen prends j'étais arrivé à 1 mg par jour lannée passée mais c'est plus fort que moi je rechute. Ce qui est bien c'est que je suis jamais tombée ds la marginalisation pour autant; je fais des études bac + 3, je suis motivée pour continuer les cours etc... mais je me demande quand ce sera le jour ou je serai capable de dire non! jai vraiment limpression que c'est un cercle vicieux! Je me demande si un jour je pourrai me lever le matin sans devoir prendre cette methadone de merde à laquelle je suis biensur dépendante! je consomme encore presque chaque WE, mais bon je me dis que cest déjà bien comme ça; enfin le mieux biensur c de ne rien prendre. Jinvite toutes les personnes qui vont me lire de mécouter; ne prenez jamais de l'héroïne! car c un produit dangeureux, elle reste ds votre tête, même si une personne ny touche plus il ny aura pas un jour ou elle ny pensera pas! voilà , jaurai bientot mon diplôme je vais bientôt travailler, entrer ds la vie active tout en étant une droguée... merci

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire