Automutilation : pourquoi se faire mal ?

17 ans, envie de crier mais ne trouvant pas les mots, Sophie s'est tailladé les avant-bras. Pas pour mettre fin à ses jours mais pour que la douleur vienne apaiser sa colère... Que faut-il faire pour s'en sortir ?

Tasante.com, le 12/11/2011

Opinions, Témoignages (362)

avatar Par sakito-lewis-masha, le 19/12/2012 à 02h00
Salut, je ne vais pas vous raconter mon histoire, car elle est bien trop dure a comprendre. Mais de 11 ans à 21 ans, je me mutilais (ne vous en faites pas, ce n'était pas de grosses cicatrices), je le faisais car j'en avais besoin. Ce besoin c'état de m'énerver contre moi, et pas contre les autres. Les autres n'y était pour rien après tout. Donc voilà
Maintenant j'ai 22 ans, j'ai arrêté grâce à ma famille.

Par Glenn31Nessa, le 25/11/2012 à 17h37
Coucou Moi Aussi Je Me Mutile depuis 4ans Mais J'esaye D'areter Sa Fai 127 jours que je ne l'avais plus fait jusqu'a la tantot... La Cause C'est Mes Parents Mais L'histoir Est Longue...

Par Glenn31Nessa, le 25/11/2012 à 17h35
Coucou Moi Aussi Je Me Mutile depuis 4ans Mais J'esaye D'areter Sa Fai 127 jours que je ne l'avais plus fait jusqu'a la tantot... La Cause C'est Mes Parents Mais L'histoir Est Longue...

Par DanChlo97, le 04/11/2012 à 22h48
Bonjour tout le monde; je ne vais pas vous raconter mon "histoire" non, je ne suis là que pour essayer de vous aider, en espérant que certains liront ce message.. J'ai 15ans, j'ai moi aussi été coincée dans l'auto-mutilation, pendant environs trois ans. Mais j'ai réussi à arrêter, alors que je pensais que c'était mort, que j'y arriverai pas, qu'on pouvait plus avoir confiance en moi, brefouille, je me découragée au début, mais j'ai trouvé une méthode, à chaque fois que l'envie me venait je faisais ce que j'aimais. (:
C'est peut-être ironique parce que la plupart d'entres vous en ont besoin, donc ce que je viens de vous dire va vous sembler vague & c'est normal. Donc, je vais vous expliquer:
Lorsque vous sentez que ça va vraiment pas, que vous allez recommencer, faites une chose que vous aimiez AVANT DE TOMBER DANS LA MUTILATION. Par exemple, si vous aimiez sortir, sortez, si vous aimiez écouter de la musique, écoutez-en, n'importe quoi peut vous aider, mais il faut trouver une motivation avec ça. Je vais vous donner la mienne. J'ai toujours aimé prendre des photos, donc quand ça n'allait pas, je sortais prendre des photos en ville, ou même des photos inutiles que je supprimais plus tard, juste pour m'en empêcher, & ma motivation c'est ma petite soeur, je ne vois pas ma vie sans elle. Elle a trois ans, & si par accident je me tuais à cause de ma mutilation, je serai bien égoïste pour elle.. Voilà, j'imagine que ça n'aura pas aidé grand monde, mais je sais ce que c'est lourd d'être dedans, même si ça nous aide à surmonter nos épreuves difficiles, je vais vous dire quelque chose, ça ne fait en fait rien d'autre que de les éloigner quelques temps, elles reviennent, encore plus douloureuses après. Alors parlez de vos problèmes, même si c'est dur parfois, peur d'être jugé & tout ça, mais tout le monde n'est pas comme ça, on a tous au moins une personne qui nous écoutera, nous aidera, & ne nous jugera pas.
J'espère que vous allez aller un peu mieux. Courage à tous!

Anonyme, le 26/10/2012 à 21h37
Coucou ..
Je me suis mutilé pendant de longues années, et encore aujourd'hui mais cela devient plus rare .. Suite a des attouchements sexuel fait par mon ancien beau pendant pendant environ 3 ans je me suis réfugié dans la scarification , après le procés de ce dernier j'ai refusé de me faire aider car je voulais en finir avec cette histoire et enfaite maintenant je regrette de pas avoir vu de psy .. Malgrè tout ça je continue à vivre , c'est dure mais j'avance ... Si je peux vous donnez un conseille c'est d'aller voir un psy ..

avatar Par Moi-FM, le 25/10/2012 à 20h26
Re bonjour...
C'est de pire en pire... D'autres problèmes se sont ajoutés, mes scarifications au compas plus profondes, et à plus d'endroits...
A vrai dire, je suis passée des mains à mes bras entiers, mes jambes ainsi que mes épaules.
Les cicatrices restent, en plus. Je me dit que c'est donc inutile d'arrêter. Alors je continue.
Tous les jours, je porte des manches longues et des mitaines pour que personne ne voie rien.
Mais aujourd'hui, j'étais assise à suivre le cours d'histoire géo, peinarde, assise tout au fond de la salle. J'avais un peu chaud alors j'ai un peu écarté mon T-shirt, remonté mes manches et enlevé mes mitaines, juste le temps du cours.
Sauf qu'à la fenêtre juste derrière moi, il y eu une bagarre plutôt bruyante et toute la classe s'est retournée et a vu mes bras, épaules et mains...
Certaines personnes n'en avaient rien à faire et la seule chose qu'elles voulaient, c'est voir mes cicatrices pour rigoler et se moquer de moi.
J'ai peur que les délégués ou une autre personne me dénonce à un adulte et que ça fasse le tour du collège...
Du coup j'en parle à personne.
Mais il arrive que des gens m'interpellent ainsi : "eh ! C'est pas la peine de cacher tes mains et tes bras ! On sait ce qu'il y a dessous !"
S'il vous plait, j'ai vraiment besoin d'aide... :'(

avatar Par Moi-FM, le 15/10/2012 à 22h22
Salut les mecs/filles.
Bah moi, je me mutile (oui, c'est bien au présent).
En fait, je plante la pointe en fer de mon compas dans ma main, et j'y fais, des traits assez profonds.
Je ne suis pas masochiste et encore moins folle.
J'ai juste énormément de problèmes en ce moment. Je suis victime de harcèlement.
Une fille de mon collège a toute une bande de moutons a ses pieds si vous voyez ce que je veux dire. Mais moi j'ai décidé de ne pas aller dans son sens. Ce n'est pas la meilleure place, mais c'est MA place.
De plus, je me fais souvent traiter de travelot, lesbienne et pute par cette fille car je ne traine qu'avec des mecs, à 14 ans...
Je vais être honnête. J'en peux plus de me contenir et de me décharger tous les soirs avec mon compas. Mes parents ont vu les marques sur mes mains, ils m'ont dit d'arrêter mais je continue et je porte des manches longues pour que ça ne se voit pas. J'ai honte, je ne veux plus en parler à mes parents.
Deux de mes amis, R et F, ont vu mes cicatrices. F a réagi en me confisquant mon compas (je me scarifie pendant certains cours). R m'en a parlé d'une certaine façon pour que je trouve ça stupide, que j'en ai honte et que j'arrête.
Ca ne fonctionne pas... S'il vous plait, internautes ou modérateurs de ce site, aidez-moi je suis sincèrement au bout du rouleau !

Moi-FM :(

avatar Par Slownx3, le 20/07/2012 à 01h35
Salut, moi j'ai 14 ans, je me suis mutilié pendant 1 an, mais maintenant je le fais plus, a la base, je me mutilais quand je me disputais avec ma maman, après chaque dispute, je me mutilais avec tout se qui pouvait couper, je me mutilais parce que je me disais que j'avais fais du mal à ma maman, alors j'arrêtais pas, puis j'ai eu mon copain, il tout fait pour que j'arrête, et j'ai discuter avec ma maman, elle aussi se mutilais quand elle était petite, maintenant je regrette d'avoir toute ses marques sur mon bras ... frenchement pour ceux ou celles qui se mutiles tout se qu'il faut c'est en parler a quelqu'un digne de confiance !

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire