L'inceste, on en parle !

Le mois dernier, une étude Ipsos révélait que 3% des français déclarent avoir été victimes d'inceste et au moins 1 personne sur 4 déclare connaitre une victime de ce type d'abus sexuel...

Dr Catherine Solano et Tasante.com, le 18/02/2009

Opinions, Témoignages (36)

Par presci8730, le 29/09/2012 à 22h04
Bonjour,

J'ai 24 ans et j'ai été également victime d'inceste durant des années (+-10 ans). Mon père a abusé de moi et m'a forcé à garder le silence, il me battait également et vu que ma mère buvait à l'époque du début des agissements, je n'ai rien dit et je me suis ensuite enfermée dans un silence complet et jusque aujourd'hui personne ne le sait à part 2 personnes de confiances.

Je trouve que les personnes qui dénoncent ce qu'elles ont vécus sont hyper courageuse et je sais aussi que moi je ne le suis pas assez et puis je pense que je détruirais ma mère.

Bref, je pense que je suis condamnée à vivre avec cette souffrance toute ma vie.

Bon courage à tous

avatar Par Bambino3000, le 05/06/2011 à 04h43
une de mes amie ma appris aujourd'hui que son beau-père lui a pincer une fesse... elle la dit à sa mère, Mais elle ne fait rien...
je ne sais pas quoi faire elle me demande de l'aide mais j'ignore quoi lui répondre

Par fleurebleue59, le 27/03/2011 à 22h44
Il y un quelque mois, j'ai rencontré un garçon que je trouvais très beau ( du moins çà s'était avant ), on a commencer a se parler et il a voulu me voir j'hésiter et il insister, il m'appeler, me prenais déjà pour sa copine ( j'ai toujours était très naïve ). je suis donc aller le voir, dès que je suis arriver il m'a embrasser et ma prise par la main, il ma demander si sa ne me déranger pas d'aller chez lui ( il a un appartement pour lui seul ) deux trois minutes pour qu'il se coiffe ( c'est quelqu'un qui porte une grande importance a son apparence ), je lui est dit oui, arriver devant chez lui, je lui ai dit que j'allais l'attendre il ma dit de rentré, il ma servit quelque chose a boire, il était très gentil mappeler chérie ... son comportement me troubler un peu car c'était la première fois que l'on avait rendez vous etc. ensuite il est venu vers moi et ma embrasser, il a commencer a être de plus en plus insistant alors je lui et demander qu'on sorte ... il n'a pas voulu, il voulait qu'on reste ensemble, je me suis diriger vers la porte mais celle-ci était fermer a clé et a verrou, il est venu derrière moi et ma encore embrasser, sous la peur je n'ai pas voulu lénerver je rester calme en lui demandant d'arrêter ... il insister, il a commencer a passer sa main sous mon pull, ma pousser contre le mur et continuer, je ne savais pas quoi faire, je me sentais impuissante, j'avais peur de lui de ce qu'il pourrait me faire, je lui répéter sans cesse que je ne voulais pas aller plus loin mais il c'est déshabiller, j'avais peur je ne voulait pas qu'il continue mais j'avais peur qu'il s'énerve et deviennent violant et je ne pouvais pas non plus menfuir, il a continuer a prendre plaisir et moi je ne sentais plus mon corps, il me prenais la main pour le toucher, je n'avais plus aucune résistance, il a continuer jusquà temps que mon téléphone dans mon sac pauser sur l'une des chaises se mit a sonner il m'a laisser partir, ma raccompagner en me serrant la main, m'embrasser j'étais sous le choc, j'avais peur, il ma dit que l'on était un couple a présent et que tout devait continuer comme un couple, il me répéter que s'il je ne lui plait pas il pourrait me faire vivre un enfer, le soir il ma appeler j'ai fait style de rien, je n'ai pu fermer l'oeil de la nuit tout me hanter le lendemain il était néanmoins devant les portes de mon lycée et par peur de lui je l'ai suivit et le cauchemar a recommencer puis le lendemain je n'ai plus répondu a ces message et il a arrêter, mais de temps en temps je recoi des messages de sa part pour savoir si je voulais venir chez lui, je recoi aussi des messages de garçon me demander si je veux faire des choses avec eux, je ne répond pas je suis perdu même si devant mon entourage je garde mon "faux-sourir" ... ma vie est devenu un cauchemar

Est-ce que c'est arriver a l'une d'entre vous ? comment faire après ? J'ai besoin d'aide mais je ne sais plus quoi faire du tout ?

Par cha-rapsody, le 15/03/2011 à 19h59
Et ce commentaire, venant s'allonger à la longue liste déjà présente. Un témoignage parmi les autres, une souffrance parmi tant d'autres, enfermées dans le silence de l'inceste.
J'ai été victime d'inceste pendant près de 10 ans, mon demi-frère a abusé de moi pendant toute mon enfance, bien qu'au début je préférais me cacher la chose. Après la mort de ma soeur jumelle, j'avais trouvé refuge après de lui, et ce monstre, a trahi ma confiance. Après des années de silence, j'ai enfin réussi à en parler à mon copain, qui a, lui, su dénoncer. J'étais suivie depuis près d'un an par une psychiatre (anorexie, boulimie), elle a appris peu après pour l'inceste, et je dois dire, que briser le silence a été une véritable renaissance après des années au fond du gouffre. Je voulais dire, à toutes celles qui ont vécu ou qui ont des proches qui ont vécu l'inceste, qu'il ne faut plus hésiter à dénoncer, à en parler, même si on vous a fait promettre de garder ça comme un secret. Il faut parler, parler, parler. C'est la seule bouée de sauvetage.

Je vous conseille également le livre d'Isabelle Aubry, "Comment j'ai surmonté l'inceste" qui est une perle sur le sujet !

Courage !

Par AnonymeLili, le 12/03/2011 à 03h22
Bonjour,
Il n'y a pas longtemps je suis sortis avec un garçon qui était adorable au départ puis, il commençait de plus en plus à me parler de sexe. Il n'avait plus que ce mot à la bouche et moi quand il me répondait sa je ne lui adressait pas la parole puis un jour j'ai finis les cours plus tôt et du coup il m'avait demandé si l'on pouvait se voir et moi biensur je lui avais répondu oui je ne pensais pas qu'il serait dans cet état là.
Oui, parce que quand il est arrivé il était complétement déchiré. Il m'a embrassé et commencer à me serrer plus fort contre lui. Il m'a fait des attouchements je lui demandais d'arrêter mais il ne s'enlevait pas.. Quand je suis rentré chez moi, je me sentais tellement sale. J'avais l'impression d'être la pire femme du monde, d'être une grosse pute.

En tous cas ce jour là me marquera à vie !

Anonyme, le 30/12/2010 à 20h16
J'ai une amie qui s'est faite violer par son cousin de 15ans chaque fois qu'elle le voyait quand elle avait 4 à 6 ans... elle n'en a jamais parlé à personne à part moi, cela fait 12 ans que ça lui empoisonne la vie... Elle refuse d'en parler, même à ses parents. Je ne sais pas comment l'aider, elle voit son cousin plusieurs fois par an et est terrifiée à chaque fois...
Il l'a pénétrée, forcée à le lécher...
je ne sais pas comment l'aider, est-il possible que son cousin soit puni ?
Merci d'avance

Anonyme, le 25/12/2010 à 17h17
J'ai été victime à l'age de 9ans d'inceste , celui qui m'avait fait sa c'était mon père je n'ai jamais pu parler jusq'au jour ou il est entré en prison pour trafic de cigarette.
J'ai enfin pu avoir ma revanche lors du procès.
Il a reconnue m'avoir droguée & attouchée, je n'ai pu parler qu'a lage de 13ans.
Ceci a entrainé une perte de mes repers familliaux, craintive des garçons meme si ce n'etait que parler a distance je partais en courant.
j'étais dépressive et renfermée sur moi meme, ce qui n'empeche pas que j'avais occultée beaucoup de chose et que avec le temps beaucoup de souvenir sont revenus.
Mais je compte bien me battre pour cette cause, car l'inceste ne devrait pas éxister.

Anonyme, le 30/11/2010 à 18h13
Je n'ai jamais été victime d'inceste, je venais simplement lire cet article pour en apprendre plus sur ce qui peut se passer dans certaines familles. Cependant, en lisant vos témoignages, j'en arrive presque à pleurer. Plus jeune, lorsque j'avais appris ce que "inceste" signifiait, et que j'avais entendu des gens à qui c'était arrivé en parler, je ne comprenais pas pourquoi ces personnes disaient qu'elles se sentaient "sales". Je comprenais bien le sens de ce mot, et pas seulement pour parler d'un chiffon, mais je ne comprenais pas comment une personne pouvait se "sentir sale". Je ne prétend pas que, maintenant, je peux réellement comprendre étant donné que ça ne m'est jamais arrivé, mais disons que je le comprend mieux. J'encourage toutes les personnes qui en ont été victime a dénoncer leur agresseur, même si vous avez peur de ça réaction. Il est effectivement possible qu'il se mette en colère en apprenant que vous l'avez répété, mais, si vous le dites à quelqu'un, dites-vous que votre agresseur pourra éventuellement aller en prison, et ainsi ne plus jamais faire subir à qui que se soit ce qu'il vous a fait. Ainsi, vous avez le choix entre le laisser faire et l'empêcher de détruire quelqu'un d'autre.

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire