La spasmophilie, c'est quoi exactement ?

Une crise de spasmophilie c'est un problème assez fréquent puisqu'une personne sur 10 environ en souffrirait ! Pourtant, cette « maladie » n'en est pas une. C'est un mal typiquement français qu'on ne connaît pas ailleurs...

Dr Solano et Tasante.com, le 24/11/2011

Opinions, Témoignages (2)

Par Manon10, le 07/11/2012 à 22h23
Très anxieuse de base, je vie ses crises au quotidien. Et je dois dire que le jour où l'on resents les effects de la crise pour la première fois, c'est très impression on a l'impression que l'on va mourir que personne ne peut rien pour nous... Cependant comme m'a dit mon médecin "personne ne meurt d'un crise de spasmophilie", d'après celui-ci il m'a dit que l'élement déclencheur peut être un mal être lié à l'adolescence ou bien un choque émotionnel... Pour "guérir", il y a deux solutions moi je les appels methode "douce" et methode "dur":
-methode "douce" => Celle que j'ai choisis.. Donc prise de magnesium et de passiflore. Consultation avec un sophrologue.
-methode "dur" => Les anti-dépresseur. Mais pour mon opinion personnelle je pense que le traitement est trop dur..


Pour ma part, ma mère ne me croyait pas quand je lui disais ce que je ressentais (tremblement, hyperventilation, coeur qui bat très vite, transpire, impression que l'on va faire un malaise..). Il faut savoir que depuis petit j'ai souvent fait des crises d'angoisse pour diverse chose et varié.. Mais la spasmophilie je pensais pas en arrivé là, j'ai quand même eu la chance qu'un ami m'aide car lui aussi avait été victime de ses crises. Je pense aussi que lors de ses crises le mentale y joue beaucoup on se met dans l'idée que l'on est mal et on en pense plus qu'à ça.. Ma solution... Lorsque je fais une crise est de me répéter "Tout vas bien tu es en bonne santé.." et je me répète jusqu'à que la crise passe; cela peut paraître "bête" mais c'est ma "methode" après c'est à vous de voir..
Et ne vous découragez pas, on peut en venir a bout.

Par Manon10, le 07/11/2012 à 22h22
Très anxieuse de base, je vie ses crises au quotidien. Et je dois dire que le jour où l'on resents les effects de la crise pour la première fois, c'est très impression on a l'impression que l'on va mourir que personne ne peut rien pour nous... Cependant comme m'a dit mon médecin "personne ne meurt d'un crise de spasmophilie", d'après celui-ci il m'a dit que l'élement déclencheur peut être un mal être lié à l'adolescence ou bien un choque émotionnel... Pour "guérir", il y a deux solutions moi je les appels methode "douce" et methode "dur":
-methode "douce" => Celle que j'ai choisis.. Donc prise de magnesium et de passiflore. Consultation avec un sophrologue.
-methode "dur" => Les anti-dépresseur. Mais pour mon opinion personnelle je pense que le traitement est trop dur..


Pour ma part, ma mère ne me croyait pas quand je lui disais ce que je ressentais (tremblement, hyperventilation, coeur qui bat très vite, transpire, impression que l'on va faire un malaise..). Il faut savoir que depuis petit j'ai souvent fait des crises d'angoisse pour diverse chose et varié.. Mais la spasmophilie je pensais pas en arrivé là, j'ai quand même eu la chance qu'un ami m'aide car lui aussi avait été victime de ses crises. Je pense aussi que lors de ses crises le mentale y joue beaucoup on se met dans l'idée que l'on est mal et on en pense plus qu'à ça.. Ma solution... Lorsque je fais une crise est de me répéter "Tout vas bien tu es en bonne santé.." et je me répète jusqu'à que la crise passe; cela peut paraître "bête" mais c'est ma "methode" après c'est à vous de voir..
Et ne vous découragez pas, on peut en venir a bout.

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire