Du classique pour faire fuir les ados !

Après le boitier "Mosquito" et le néon rose supposés faire fuir les ados, c'est au tour de la musique classique d'être utilisée pour dégager les bandes de djeuns indésirables.

Tasante.com, le 13/07/2012

Opinions, Témoignages (5)

Anonyme, le 21/07/2012 à 02h00
Il vaut mieux faire aimer la musique classique que la faire abhorrer. L'objectif de cette initiative est ridicule ! Surtout qu'Ipod fait de la résistance dans les parcs. Personnellement, j'apprécie la musique classique et n'aime pas qu'on la malmène comme ça.

Par lamisscool, le 20/07/2012 à 22h05
Bah limite je m'en fou je fais pas le bordel x)

avatar Par kentinus268, le 19/07/2012 à 17h00
c completement debile --' heureusement que chui de mouscron

avatar Par Haguendaz, le 16/07/2012 à 11h06
Je trouve cela ridicule ! On utilise une musique magnifique pour faire fuir des jeunes, mais c'est n'importe quoi ! On sait vraiment plus quoi faire avec la délinquance pour inventer ça ! C'est un meurtre pour la musique classique, je suis désolée mais cette musique ne se met pas partout et encore moins pour faire "fuir les jeunes" ! Surtout que pas tous les déteste la musique classique !

Par zbiwiz, le 15/07/2012 à 23h02
A se demander si ce n’est pas une blague… Si c’est vrai on est tombé bien bas…

D’une part beaucoup de jeunes, même si ce n’est pas la majorité, apprécient la musique classique. Affirmer que nous écoutons tous la même chose et que nous sommes systématiquement allergiques au classique, c’est un cliché de plus sur les jeunes qui est loin de coller à la réalité.

Quant à l’idée même que de la belle musique fera fuir « certains jeunes », n’est-ce pas profondément discriminatoire ? Au lieu de chercher à les repousser à tout prix, les décideurs pourraient mettre à profit leurs moyens plus intelligemment en suscitant des échanges… autour de la musique par exemple ! Pour mettre en évidence que rap, rock ou classique, le but est le même : s’exprimer, partager et passer un bon moment, seul ou ensemble.

Mais non, au lieu de ça, on préfère faire de la musique un moyen supplémentaire pour braquer et réprimer « certains jeunes ». Si c’est un réel projet, c’est navrant.

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire