Jamais comme il faut ? Pour les filles

Trop ou trop peu ronde, cheveux trop raides ou trop frisés, tu te plais pas trop comme t'es ! T'inquiète, les mecs ne te voient peut-être pas comme toi ! Alors dis pourquoi tu veux toujours être différente ? Et mate l'avis des mecs

Retour au forum

[Témoignage] Le jour où j'ai décidé d'aimer mes seins ...

Hello les filles ( mais ça peut intéresser des mecs aussi ^^ )

Comme ce forum est dédié aux complexes par rapport aux seins ( trop gros, trop petits, trop ceci / cela ... ), j'ai décidé de vous apporter mon témoignage, en essayant de pas trop vous faire un pavé non plus, pour vous montrer que VOUS N' ETES PAS SEULE à trouver vos seins trop ceci ou cela, et maintenant que j'ai 21 ans, je peux vous dire qu'avec le temps, on peut arriver à s'accepter et à accepter ses seins, quels qu'ils soient.

Pour me décrire en vitesse, je dirais que je suis mince ( 1m64 pour un petit 50 kg ) , et que j'ai affiché, en 2nde et 1ère, un "affreux" 85D , que j'ai détesté !! Je me trouvais, d'une manière générale, jolie, mais alors , mes seins me semblaient énormes, affreux, disproportionnés, et je complexais à mort ! Mais alors, à mort.
EN plus, les mecs s'intéressaient pas à moi ( bon, je m' intéressais pas non plus à eux ^^ ), les copines "jalouses" se moquaient un peu de moi, bref ... Je ne souffrais pas du dos ou quoi, mais psychologiquement, je peux vous dire que j'ai touché le fond.

En 1ère, mon complexe ( et d'autres choses dans ma vie, aussi, mais bon, ça a beaucoup joué ... ) a fini par me rendre complètement cinglée.Je voulais perdre des seins, maigrir à tous prix, et j'ai bien failli devenir anorexique. J'ai fait le nécessaire pour me soigner et pouvoir garder une vie normale , car j'envisageais de faire de hautes études et je savais bien que ne plus tenir debout m' aurait empêché d' aller faire ce que je voulais. En quelques mois, je suis "remontée" à 50kg. Toujours mince, toujours la même qu'avant. Mais cet épisode, + la puberté finissant, j'avais perdu une taille de soutif, et j'affichais alors un 85C, que j'ai toujours aujourd'hui, et qui est définitivement "ma" taille.

Je me sentais mieux dans ma peau,mais même avec ça, je détestais mes seins. Je portais des décolletés, je les mettais en valeur quand même, consciente que certaines filles auraient bien voulu les mêmes, et que les mecs commençaient à regarder - surtout quand, après le bac, je suis allée à Paris étudier, et que j'ai vu davantage de monde, dans la rue, le métro, au bahut, ... Je me suis rendue compte que mon corps était vraiment vu comme celui d'une "femme ( j'ai par ailleurs un look affirmé très féminin et on me donne encore aujourd'hui quelques années de plus )

Mais personnellement, je détestais mes seins. Il n'y avait rien à faire. Je focalisais dessus, je ne voyais que ça. Je n' arrivais pas à aller vers un mec ou espérer qu'un jour, un mec voudrait de moi pour autre chose que mon physique - dans ma tête, les mecs étaient tous de gros obsédés qui ne pensaient "qu' à ça" et mes seins étaient un "cadeau empoisonné" : je savais que je pourrai avoir un mec un jour, mais je n'en avais pas envie parce que ( d'une part, j'avais pas le temps / pas envie ) et surtout le mec hypothétique aurait été avec moi pour le physique et basta ...

J'ai apprivoisé mes seins lentement, grâce aux copines qui ne se moquaient plus de moi, ne me charriaient plus, et qui me disaient que j'avais une belle poitrine, ou encore que mes seins étaient "normaux". Moi qui suis excentrique et adore me démarquer, ça me rassurait de sentir que de ce côté-là, j'étais "normale".
A Paris, j'ai aussi découvert des boutiques de lingerie super ! Comme j'ai toujours aimé la lingerie, je me suis mise à me faire un petit budget tous les mois pour les ensembles ...
Je n'avais pas de copain, c'était un cadeau que je me faisais. Voir les vendeuses s' extasier devant les modèles que je choisissais, me dire que je pouvais me le permettre, que j'avais de la chance d'avoir mon physique, ça m'a fait prendre confiance en moi.

C'est vrai que j'ai une taille très fine, mais quand même de la poitrine ... le top pour porter des corsets ! Un truc que j'ai toujours adoré, mais j'ai attendu d'avoir 18-19 ans pour sauter le pas. Je croyais que j'allais être moche là-dedans et oh surprise ! Quand j'ai essayé d'en porter, juste pour moi et me faire plaisir, j'ai vu que le duo taille ultra serrée + poitrine bien mise en valeur mais sans "déborder", c'était tout simplement beau, sexy et fun à la fois.
J'ai commencé à changer le regard que j'avais sur mes seins.

Je me suis rendue compte que depuis le lycée, j'avais fantasmé les seins de ma meilleure amie - tout petits, discrets, mignons ... Par ailleurs, j'ai réalisé que je me comparais inconsciemment à ma mère et à ma meilleure amie, que je trouve très belles, et qui ont des petits seins. Je courais, depuis toutes ces années, après un idéal que je ne pouvais pas atteindre. J'étais pas faite comme elles.
J'ai été malheureuse de réaliser que j'étais différente des femmes que j'admirais dans ma vie ( la mère, la meilleure pote, Audrey Hepburn, Jane Birkin ... tous les physiques "garçonnes" qui me faisaient rêver )
En refusant d'avoir mes seins, je refusais ma féminité. Ni plus ni moins.

Les choses ont changé grâce à la lingerie, et au temps qui m' a fait voir les choses différemment. A 19 ans, je suis tombée amoureuse, et à 20 ans, quelques mois plus tard, j'ai pris les choses en main et je suis passée en "mode séduction" lol, dans ma tête en tout cas. Sans rien changer à mon apparence / look, etc, j'ai commencé à flirter avec la personne en question - nous étions amis.
Nous avons finis par éprouver des sentiments réciproques et on est sortis ensemble.

Habillée, il aimait mon physique. Quand il m'a vue nue, même chose. Mes seins n'ont jamais été un problème entre nous. Il les adore, il adore s'en occuper, et voir comme il les aime, ça m'a appris à dédramatiser. Je ne focalise dessus que lorsqu'il s'agit d'acheter un nouveau soutien-gorge, quand j'hésite longuement entre les formes et les couleurs... mais c'est un jeu.

Mes seins sont aimés, et je les aime aussi, j'ai trouvé comment en faire des amis - ils ont même un petit nom ! lol

Un jour, j'ai avoué à mon cher et tendre que j'avais longtemps pensé à me faire réduire les seins, et je lui ai raconté tout ce que je vous ai écrit là. Il a halluciné !!! Il adorait tellement mon corps, et donc mes seins, que l' idée le dépassait complètement. Il a compris ce qui m' avait gêné dans le passé, mais a insisté pour que je ne fasse jamais d' opération, et a redoublé d'attentions envers eux.
Je me suis sentie en sécurité, rassurée, comme certaine d'être aimée comme un tout, comme une personne, et pas pour une taille de bonnet.

Tout ça pour vous dire - à celles qui les trouvent trop petits, à celles qui les trouvent trop gros ... - qu' avec le temps, les choses s'améliorent. Toujours.
Ca peut être difficile, s'il y a un gros gros complexe, un traumatisme, s'il y a eu une souffrance physique ou mentale liée à ça, mais on peut s'en sortir. Il ne faut pas se laisser pourrir la vie par une histoire de seins !!
Ca pourra être un style de fringues, de sous-vêtements, votre copain, votre évolution personnelle, mais un jour quelque chose ou quelqu'un vous fera réaliser qu'ils sont beaux, et désirables tout simplement. Gros, moyens, petits, ça ne change rien au résultat.

Ah oui, dernière chose ( et je vous libère, j'ai encore trop écrit ... ) - ne vous attachez pas à un style qui ne convient pas à votre physique, sous peine de vous faire du mal inutilement. Porter un corset si on n'a "pas de seins" ne sert pas à grand chose - un serre-taille, qui s'arrête sous les seins fera votre affaire. Pareil pour un soutien-gorge très pigeonnant, sous peine de voir votre poitrine "perdue" là-dedans. Un soutien-gorge triangulaire mettra en valeur les petites poitrines... Demandez conseil aux vendeuses des boutiques, et il y a des sites internet qui expliquent bien quelles forme convient à quelle poitrine.
Mon cher et tendre ajouterait, en guise de conclusion : ne trichez pas !!! Opération, push-ups, coussinets, soutif mal adapté ... STOP ! Un mec préfèrera toujours VOS seins tels qu'ils sont à des artifices. Mentir, tricher, c'est le meilleur moyen de le décevoir quand vous passerez aux choses sérieuses. Vous ne vivrez pas toujours avec un soutien-gorge ...
De même, votre copain ne vivra pas toujours avec un boxer : quand vous découvrirait son "petit oiseau", vous découvrirez ce qu'il a à vous offrir ... et vous aimerez son sexe, comme il est ! C'est pareil pour les seins des filles.

J'espère que ce témoignage aidera certaines d'entre vous à y voir plus clair et à (s') accepter :)

Bisous et n'oubliez pas de chouchoutez vos seins, quelle que soi leur taille !


(faites-moi un mp, si vous le souhaitez ! )

15/08/2014 à 12:16

Répondre à ce message

 
Répondre  Middays   15/08/2014 à 23:07

Ah oui, quand même ^^

De toute façon, il faut vraiment le faire, ce travail sur soi même, contre les complexes qu'on ne peut changer ! On vit beaucoup mieux après ça et on se dit qu'on est pas si mal au final :)

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  Sandette   17/08/2014 à 11:54

Ton témoignage est super! On sent comme ça t'as permis d'avancer et je pense que ça va aider beaucoup de filles :) en tout cas c'est vrai que c'est important de d'accepter comme on est. Les complexes ne gâchent plus la vie, et puis on se rend compte qu'il y a des gens qui nous aiment comme ça.

 

S'inscrire