Tes trucs pour penser positif.

File un coup de main à ceux qui vont pas bien. Quand on parle tout va mieux. Donne tes conseils, tes témoignages, par rapport à la vie, par rapport à la mort, ça peut aider ceux qui ont des idées noires. C'est ça la solidarité.

Retour au forum

pour pouvoir avancer.

bonjour, alors je sais pas trop comment raconter ce qui m'arrive c assez compliquer pour mettre des mots dessus..
j 'ai 18 ans et y'a cinq j 'ai subi une agression sexuelle quand j 'ai commencer a en parler personne ne ma cru alors j 'ai stopper net tout ce que je disais en croyant que toute seul face a sa tout serai plus simple et esperant pour que sa passe un jour.. seulement voila 5 ans aprés c tjrs la impossible de recommencer a en parler, mais surtout impossible d'oublier.. alors on essaie de rien montrer , d'etre la fille souriante sans probleme, et surtout detre la pour les autres, mais au bout d'un moment sa explose!
je suis perdu en parler mes parents ? il en est hors de question.. alors je n'ai aucune idee de ce que je dois faire.. merci a l'avance de votre aide.

18/06/2011 à 16:51

Répondre à ce message

 
Répondre  Stolen   21/06/2011 à 21:00

Et bien, déjà, peut être que tu n'es pas prête de parler de ton traumatisme, mais tu es prête de parler des conséquences, de parler de ce qui te gênes dans la vie de tout les jours.
Voilà, tu n'es pas la seule j'ai vécu des agressions sexuelle moi aussi, et saches que tu n'es pas seule, car bon nombre de filles l'ont déjà vécu malheureusement ( et pas que les filles ). C'est traumatisant, et tu as besoin d'aide pour surmonter ce traumatisme, sinon ça ne porterait pas ce nom.

C'est vraiment odieux qu'on ne t'ai pas écouter la première fois, et cela me rappel quand j'ai voulu en parler, ils ont pas compris ce que je disais et n'ont pas compris qu'il s'agissait de viol.
C'est vraiment décourageant, mais pas tout le monde n'écoutera pas. Dans le sens qu'en parler au fond, c'est devenu plus dure pour toi car si on t'écoutes pas ça te feras encore plus mal. Mais bon, déjà, sois fière de toi, de pouvoir mettre un poste sur ce forum et de dire " il s'est passé cela". Tu es forte rien que par le fait d'avoir oser le dire, peut importe si on t'écoute, tu en a eu assez de rester dans le silence.

Tu l'as bien compris, on ne l'oublie jamais, mais on en souffre pas toute sa vie, en se taisant, ça reste, comme un plaie qui se réouvre , tandis qu'en travaillant dessus, c'est comme la désinfecter pour ne plus qu'elle te fasses souffrir, et ensuite qu'elle se cicatrise. Ne te laisses donc pas partir en hémorragie en te taisant.

Voilà je dis tout cela, mais tu as 18 ans tu n'es pas obliger d'en parler à tes parents, et tu peux consulter un psychologue qui t'aidera déjà quand tu parleras de ce qui est gênant dans ta vie de tout les jour, progressivement quand tu te sentiras prête tu pourras parler de ce qu'il s'est vraiment passé. Mais laisses toi le temps de te préparer.

Une thérapie, c'est la meilleur méthode pour s'en sortir, voire la seule, car au fond, on n'y arrive pas seul, on a besoin de prendre appuis pour remonter la pente. Donc laisses le psychologue être cet appui qui te permettra de remonter et de reprendre contrôle de ta vie.
Tu peux consulter un psychologue sans que tes parents le saches, si tu es au lycée, tu peux t'arranger avec l'infirmière scolaire qui te prendra rendez vous avec un psychologue entre deux heure de cours pour que cela passe inaperçue. Sinon tu peux toi même contacter un Centre Médico-psychologique ( CMP ) ou une Maison Thérapeutique, ou encore une Maison de la Jeunesse ( si je me souviens bien cela s'appel comme cela. Qui sont gratuite, et anonyme, donc personne ne saura que tu y as été.
Ca m'a vraiment aidé, et à présent je vais mieux. C'est pour cela que je te conseille " prends soin de toi, tu le mérites". Laisses toi la chance de t'en sortir, et avec un psychologue au moins, il te croira et ne te jugera pas. Il est là pour t'aider à comprendre, et à reprendre ta vie en main.


Voilà déjà si tu souhaites discuter en premier avec quelqu'un, tu peux me contacter, je te répondrais. Surtout ne gardes pas tout pour toi, et soit fière de toi quand tu en parles car tu le peux, et tu es capable de t'en sortir.

Pour la messagerie, rappelez moi le nom du poste en question, merci

 
Répondre  anonyme666   23/06/2011 à 15:20

Pourquoi ne pas en parler à tes parents ? Tu n'as rien fais de mal puisque t'es la victime ! Ils ne te repprocheront rien.

 
Répondre  x-marine43   26/06/2011 à 11:20

c plus compliqué que sa, mes parents et moi c comme si on etait inconnu les uns pour les autres.. ils ne me comprennent pas et je ne les comprend pas. donc autant ne rien dire et ne pas les meler a sa..

 
Répondre  Stolen   28/06/2011 à 02:28

Tu sais les parents peuvent nous surprendre quand il s'agit de protéger et prendre soin de leur enfant. Après bon c'est ton choix, mais ça coute rien de leur dire "à titre d'information".
Après bon je peux comprendre que certains parents sont distant avec leur enfant, mais quand il s'agit de "danger" ou de mal fait à leur enfant, ça peut changer du tout au tout. On ne sait jamais si on ne tente pas le coup =)

 

S'inscrire